Humour, cookies et cartoons : cocktail réussi pour Mo Willems

PigoenTrouveHotDog_okMo Willems, ancien scénariste-animateur du Muppet show, s’affirme depuis 2003 comme l’un des plus grands auteurs-illustrateurs américains.

En France,  trois de ses séries sont traduites aux éditions Kaléidoscope : Le Pigeon, Guili Lapin et Chat le chat.

Le personnage du Pigeon parodié en statue de la Liberté
L’œuvre de Mo Willems fait l’objet d’une exposition au musée de l’Histoire de New York jusqu’au 25 septembre 2016

Régulièrement célébré dans les colonnes du New York Times, l’artiste s’est fait le chantre des bonnes manières auprès des petits en utilisant une arme douce mais néanmoins redoutable : l’humour.

Avec dans sa manche l’atout du talent assorti de deux outils efficaces : l’interpellation directe et le mélange des genres.

Mo Willem interpelle son jeune lecteur

le_pigeon_a_besoin_d'un_bon_bain_couverture-140x140Dans sa série du Pigeon, le personnage s’adresse directement au jeune lecteur.  Qu’il lui demande une action, le prenne à témoin ou s’énerve en onomatopées pleine page, le Pigeon n’hésite pas à apostropher l’enfant avec beaucoup d’aplomb :

Couverture du livre le pigeon a besoin d'un bon bain
Le Pigeon a besoin d’un bon bain (c)Kaléidoscope, 2015
Extrait de The Pigeon needs a bath
The Pigeon needs a bath (c)Walker Books, 2014
A la croisée des genres

Ensuite Mo mélange des genres graphiques différents : les codes de la bande dessinée s’invitent au fil des pages avec un art consommé du gag. Des photographies en noir et blanc servent de décor dans la série Guili Lapin dont les personnages sont, eux, dessinés. Les techniques mixtes et le savoir-faire de Willems en matière d’animation rendent unique son travail dans le paysage éditorial de jeunesse.

Guili lapin et Petit canard, deux héros de l’Américain Mo Willems
L’humour à la rescousse des bonnes manières

Enfin Mo Willems a un credo  : l’humour permet d’enseigner le savoir-vivre aux enfants. Et le savoir-vivre facilite la rencontre avec l’autre. Car pour Willems, l’essentiel est dans le lien que nous tissons avec nos semblables.

Doudous câlins, dialogues humoristiques et cartoons constituent les trois ingrédients du cocktail détonnant de Mo Willems. Et ça dépote auprès des enfants comme des parents !

En développant la mauvaise foi du Pigeon qui utilise tous les registres (incrédulité, charme, supplication, colère, corruption) au lieu de faire appel aux mots magiques et aux bonnes règles de vie en société, Willems s’attire la sympathie des petits. Ces derniers se reconnaissent parfaitement dans ce jeu de rôles.

L’identification est totale, la morale implicite.

Le pigeon est énervé
Le personnage du Pigeon exprime toute la gamme des émotions dans un code graphique très BD

 

L’éloquence vaine du Pigeon, l’astuce du Petit canard, la vivacité de Trixie la petite fille au doudou, les colères homériques, l’expressivité des visages et les attitudes corporelles sont le miroir hilarant du comportement des jeunes enfants.

Duckling (Petit canard) à Times Square, New York
Petit Canard donne la répartie au Pigeon dès le 2ème album de la série. Vraie star déclinée en peluche, il s’affiche ici fièrement à New York, son berceau d’origine. Photographie : Sophie Van der Meij
Guili Lapin (Knuffle Bunny), vie et mort du doudou en univers urbain

GuiliLapin, un conte moralLa petite Trixie vit des émotions fortes autour de son doudou Guili Lapin. Le papa a oublié le doudou au Lavomatic et Trixie ne peut pas s’exprimer avec des mots puisqu’elle est tout bébé.  Le décalage des perceptions entre le père et l’enfant et l’utilisation d’une technique mixte (dessin sur photographie, bulles de BD) contribuent à faire de l’album un best-seller pour bouts de choux.

autre_guili_couv:Layout 1Dans le 2ème volet, Trixie est plus âgée. Elle entre en maternelle et son doudou va être la source d’un conflit, heureusement résolu. L’urbanisme ultra-présent en toile de fond célèbre Brooklyn, le quartier de New-York où habite Mo Willems.

3ème volet de Knuffle BunnyDans le 3ème volet (non traduit en France), l’auteur rend hommage à ses parents hollandais émigrés aux Etats-Unis. Lors d’un séjour aux Pays-Bas chez les grands-parents, et encore grandie, Trixie va bientôt se « déprendre » de son doudou.

L’invitation au jeu ‘cherche et trouve’, un rendez-vous rituel
un titre de la série Chat le chat pour les grands bébés
Le titre de la série Chat le chat pour les grands bébés finit par un gag et sollicite la réflexion du tout-petit.

Mo Willems, à la manière de Claude Ponti avec ses codes-barres, crée une connivence avec ses jeunes lecteurs. Il glisse subrepticement et systématiquement un personnage d’un de ses albums dans les pages d’un autre.

Par exemple, dans Guili Lapin, le Pigeon se retrouve sur le tee-shirt d’un promeneur dans un parc. Le même Pigeon s’est transformé en balançoire dans l’un des albums de la série pour les tout-petits,  Chat le chat.

Un humoriste ultra-médaillé outre-Atlantique

S’il est principalement édité par Kaléidoscope, Mo Willems figure également au catalogue d’une autre maison, Le Genévrier, qui édite notamment les ouvrages primés par la médaille américaine Caldecott, récompense annuelle célébrant les meilleurs albums parus aux Etats-Unis.

Par ailleurs, il ne produit pas que des séries, plusieurs de ses albums mettent en scène des personnages non récurrents (stand alone books).

L’architecture du livre pour grands devient objet de jeu et d’apprentissage pour petits

Amanda et son crocodileAu Genévrier, Hourra pour Amanda & son crocodile est très intéressant pour une approche du livre avec les enfants débutant en lecture.

Découpé en chapitres (avec une vraie table des matières), l’album brosse le portrait d’une petite fille amatrice de livres de bibliothèque et dont la peluche préférée, Crocodile, lui demande beaucoup d’attention. Doté d’une vie propre, Crocodile aime les surprises…

Mo Willems fait jouer ses personnages Elephant et Piggie avec les concepts du livre
Mo Willems fait jouer ses personnages Elephant et Piggie avec les concepts du livre

Dans la série Guili Lapin, il y a carrément un épilogue.

Dans We are in a book (Elephant and Piggie), le petit cochon protagoniste montre en image à son copain éléphant la fin du livre qui se situe page 57.

Certains titres de cette série ont paru aux éditions Tourbillon mais sont épuisés. On les trouve en anglais américain aux éditions Hyperion Books for children.

Activités
En savoir plus

Le tout premier album de Mo Willems, Don’t let the Pigeon drive the bus !, date de 2003. Il est paru en 2006 aux éditions Kaléidoscope  sous le titre Ne laissez pas le pigeon conduire le bus !
NeLaissezPigeonBus_ok-218x218


Le préféré de Petit cobaye : Le pigeon a besoin d’un bon bainle_pigeon_a_besoin_d'un_bon_bain_couverture-140x140
HeurePipi_ok-140x112Mon préféré : L’heure du pipi
ce_n_est_pas_idee-140x139Un des coups de cœur de La joie par les livres : Ce n’est pas une bonne idée !

Print Friendly, PDF & Email

3 thoughts on “Humour, cookies et cartoons : cocktail réussi pour Mo Willems”

Comments are closed.