Si les pommes avaient des dents

Connaissez-vous les 2 lettres les plus joueuses de l’alphabet? Il s’agit du S et du i.

Comment je le sais ? C’est simple, je suis tombée sur un album initialement paru en 1960, Si les pommes avaient des dents, du graphiste Milton Glaser et de la photographe Shirley Glaser.

Continue reading

S’unir, c’est se mélanger, une histoire de poules

Marcel le coq blanc a disparu. Les 3 communautés de poules (blanches, noires, rousses) ont tôt fait d’accuser le renard ou la belette.

Après comptage des effectifs, on s’aperçoit que Gertrude la poule rousse a disparu aussi.

Une formidable partie d’échiquier politique va alors se mettre en marche.

Voici le dispositif en résumé :

Conseil des poules (en hémicycle). Discours coq noir. Proposition : former une armée. Coq roux fait une contre-proposition : former 3 armées. Coq noir argumente à nouveau => proposition : former un bataillon de 3 couleurs.

Ergotage sur la disposition du bataillon. Intervention de la poule blanche, Noémie=> Formation en drapeau =>Contestation=>Vote=>Formation en pied-de-poule !!!

Nouvelle réflexion => Formation en rayures diagonales =>EN MARCHE !

Pour la fin, il faudra chercher l’album…

Dans ce livre inspiré par le redoutable souffle du Basilic, les poules ne comptent pas pour des prunes, les idées volent dans les plumes, les actions se concrétisent. Après quelques plans de bataille dessinés à même le sol, nos poules conduites par les 2 coqs et par Noémie mènent leurs compatriotes volatiles sur le pied de guerre. Mais tous ces préparatifs finiront peut-être en eau de boudin…

De la parité en politique à la formation d’un parti ‘En marche’, toute ressemblance avec des faits actuels serait pure coïncidence…

En un mot : EX-CEL-LENT.

A corréler avec Lulu Vroumette, Présidente

Jeu

Les dames chinoises bien sûr !

Croco contre canetons

Ils sont sept.
Sept petits innocents, duveteux, plutôt mignons et jaunes.

Il est tout seul.
Il est vert, patient, méchant. C’est sa nature.

Lui, c’est Barnabé, un crocodile têtu et dentu, très imaginatif quand il s’agit de trouver sa nourriture.

Eux, ce sont les canetons qui, un à un, connaissent quelques déboires en rencontrant la gueule de Barnabé.

Le tout est une histoire drôle, bien écrite, parfaite pour une lecture à haute voix et pleine de suspense et d’humour.

Un petit extrait au creux de l’oreille ?

« Furieux, l’estomac dans les talons, le terrible Barnabé les poursuivait, avec sa queue pour gouvernail et ses pattes pour avirons. »

L’appréciation de Breadcrumb

On fera attention à bien restituer les personnages en début de phrases pour compenser les pronoms personnels (grande vague de il, ils, ils, ils) qui pourraient semer la confusion.

Mais la richesse du vocabulaire, le texte qui rime, l’humour, les expressions corporelles et les motifs graphiques de Barnabé rendent l’album truculent.

Bravo.

En savoir plus

Après Entre chien et poulpe, Higgins et son amour de Wilfred, Breadcrumb poursuit son exploration des éditions Le Père Fouettard. Le Père Fouettard aime dénicher des talents internationaux. Nous aussi. L’auteur, Caio Riter, est brésilien. Laurent Cardon, l’illustrateur, est français mais vit au Brésil. Il est également l’auteur et l’illustrateur de l’excellent S’unir, c’est se mélanger.

Un petit tour sur le site de l’éditeur s’impose, d’autant qu’un fichier pédagogique complète les éléments bibliographiques.

Établir un parallèle
Petites histoires pour les tout-petits. (c)Milan

On retrouve la même trame mais pour des enfants plus jeunes (2, 3 ans) dans l’une des cinq histoires  de l’album-répertoire Petites histoires pour les tout-petits chez Milan.

Le lecteur adulte peut inviter l’enfant à taper des mains pour imiter le claquement des mâchoires du crocodile. On peut également mettre ses mains au dessus des yeux pour mimer le regard du reptile.

Croco contre canetons. Caio Riter, ill. Laurent Cardon
Ed. Père Fouettard, 2014