Archives de catégorie : 4 ans

Un tourbillon dans une maison endormie

Un enfant frappe à la porte d’une vieille dame.

La vieille dame, ça l’inquiète, ça la bouscule, ça la perturbe. Les visites, ça fait bien longtemps qu’ elle en a perdu le goût et l’habitude.

Sa maison aussi a perdu l’habitude de recevoir des visiteurs. Elle en est même devenue toute grise de solitude…

Et puis un jour le petit garçon entre comme un tourbillon de vent frais dans la maison. Il s’appelle Emile et n’a peur de rien. Son énergie chasse bientôt la lassitude d’Elise, la vieille dame au tablier blanc…

En anglais américain, si vous cherchez les toilettes, il faut demander la salle de bains (bathroom). C’est ce que fait le petit Emile dans The Visit (c)Antje Damm (c)Gecko Press
Les liens discrets entre l’architecture et l’illustration jeunesse

Antje Damm est une architecte allemande très connue en Allemagne mais peu éditée en France. 

L’album est particulièrement remarquable par le procédé imaginé par l’auteure-illustratrice pour ses illustrations : elle a pris en photographie ses petits personnages de papier dans une boîte en carton.

Lumière et couleurs s’invitent peu à peu. Et c’est toute la magie d’une maison de poupées qui jaillit à la découverte des pages de cet album haut de 26 centimètres.

On peut être grand et se tromper !

Etonnamment délaissé par l’éditeur historique L’école des loisirs, actionnaire de l’éditeur allemand Moritz, l’album La visite a été classé parmi les 10 meilleurs albums de l’année 2018 selon le New York Times.

La visite est aussi le livre fétiche de la fillette de l’agent qui a cédé les droits de traduction en français à la toute jeune maison d’édition Astrid Franchet. Un bon signe assurément !

♥♥♥♥

En savoir plus
Activité pliage

Bonne pioche aux éditions du Père Fouettard

Entre chien et poulpe est l’un des meilleurs albums que j’ai eu l’occasion d’analyser en tant que participante aux comités de pré-sélection des Incorruptibles.

Il est publié par Père Fouettard, un petit éditeur alsacien qui connait bien le secteur du livre. En effet, avant de créer sa maison en 2014, le co-fondateur du Père Fouettard a été commercial pour un  diffuseur, un corps de métier intermédiaire entre l’éditeur et le libraire.

Les dessous du caca expliqués aux 4-7 ans. Illustration extraite de Entre Chien et Poulpe (c) Père Fouettard
Editeur alsacien et défricheur international

Sur Breadcrumb, nous avons déjà étudié avec grand bonheur Wilfred et Rhino vole de Ryan T. Higgins ; ainsi que S’unir c’est se mélanger et Croco contre canetons de Laurent Cardon, auteur français résidant au Brésil.

S’unir, c’est se mélanger, une histoire de poules

Ils ont tous un lien avec l’étranger car la ligne éditoriale de Père Fouettard se caractérise par l’ouverture à de nombreux talents extra-hexagonaux que Florent Grandin sait approcher dans les foires de Francfort et Bologne.

Editeur littéraire et joueur

Et non seulement cet éditeur a du flair mais il a aussi une grande exigence en termes d’écriture et un côté joueur que les bibliothécaires vont apprécier : à l’instar de Claude Ponti et ses légendaires codes barres fantaisistes sur les couvertures des albums, Père Fouettard sème des indices dans l’achevé d’imprimé de chaque titre de son catalogue.

Wilfred, magnifique éloge de la différence et jolie approche culturelle du Canada et son monstre local, le Sasquatch

Il soigne également certaines pages de garde qui deviennent ainsi des bonus jeux. Entre chien et poulpe et Rhino vole! en sont des exemples parfaits.

Je vous invite à découvrir 3 autres albums fortement utiles pour des animations ou accueils de classe. C’est parti mon kiki :

Le coup de coeur de Petit Cobaye et Véronique

La ferme des dinos de Frann Preston-Gannon

Un album qui réussit à concilier 2 univers a priori très éloignés, les dinosaures et le travail éreintant de fermier. Le personnage conserve du début à la fin une expression fatiguée (un peu comme celle des jeunes parents en fait) mais, tout autour de lui, son petit monde prospère et s’allie pour lui donner beaucoup d’amour. 

Un album tendre et humoristique en illustrations numériques pour les enfants de 4 ou 5 ans. 

Un livre étonnant pour réconcilier les fratries

Frangins de Rocio Bonilla est un album recto-verso très, très attachant. Le point de vue d’une grande sœur sur son petit frère au recto (ou vice-versa !) est contrebalancé par celui du petit frère au verso à l’égard de sa sœur. Evidemment, les deux versions ne collent pas. Je n’en dirai pas plus sauf que l’humour est bien au rendez-vous et que l’album présente une parenté réjouissante avec l’hilarant Le tournoi des jaloux. L’ éternelle incompréhension ou rivalité fraternelle ayant de beaux jours devant elle (et pas seulement chez les enfants me semble-t-il), Frangins mérite largement de figurer sur une ligne de commande.

Hermanos (c) ed. Bromeras, extrait de la version originale de Frangins (c)Père Fouettard
Frangins (c)Père Fouettard
Une analyse de Cargo

Ce qui frappe d’emblée, ce sont les illustrations somptueuses mises au service d’un moyen de transport peu courant dans les albums : le cargo.

Le patchwork coloré que composent les containers rythme le voyage du bateau au fil des pages tandis qu’un mystérieux goéland accompagne à distance le capitaine durant sa traversée.

Je ne suis pas tout à fait convaincue par l’amorce narrative employée par l’auteure mais le texte à la fois poétique et technique de l’album associé à la richesse des illustrations, perspectives et jeux d’échelle font de cette fiction un bel album, qui plus est utilisable comme un documentaire par les CP, CE1.  

  • Cargo
    Adèle Tariel; ill. Jérôme Peyrat
    Père Fouettard
Activités
Autour de Entre chien et poulpe : 

Du côté de chez Isa, la créatrice du blog Ecole petite section : opération Sac à album

Jean Jullien de Nantes

Si jamais vous allez à Nantes avec des petits, il faut voir Le nid, le bar inventé par le graphiste Jean Jullien au sommet de la Tour Bretagne.

Accessoirement, quand Jean Jullien n’est pas en train de travailler comme graphiste, il crée ou illustre des livres pour enfants à Londres où il s’est installé.

Focus sur 2 de ses titres, Ceci n’est pas un livre et Alceste la chouette, roi du camouflage.

Ceci n’est pas un livre (This is not a book)

Ceci n’est pas un livre doit probablement plaire à Olivier Douzou pour le jeu d’imagination, de perspective et de construction autour d’un album.

Car Ceci n’est pas un livre est un livre à tiroirs. A première vue, il s’agit d’un imagier de la maison pour les enfants de 0 à 3 ans. 

Mais pas seulement.  Les plus grands se délecteront de la question conceptuelle suivante : la représentation d’une chose est-elle cette chose ? Mieux encore : peut-elle en cacher une autre ?

Un livre d’art sur un marché de niche

La branche française de l’éditeur d’art Phaidon consacre 5% de sa production à l’album jeunesse.

La version anglaise de Ceci n’est pas un livre a été prise très au sérieux chez les financiers anglais, il suffit de lire l’un des commentaires de la presse économique : 

« A witty board book that’s perfect for inquisitive preliterate kids. »—Financial Times.

(Un livre astucieux parfait pour les enfants curieux qui n’ont pas encore l’âge de l’écriture)

En France, à part pour parler de Harry Potter ou du passage des Incollables au numérique, a-t-on déjà  vu le journal Les échos parler d’un livre jeunesse ?

Un jeu d’imagination

L’album part d’un jeu d’imagination autour de la ligne qui fait la jonction entre les 2 pages en vis-à-vis d’un livre.

On touche du doigt ou plutôt des yeux, ce qu’est un esprit d’artiste : d’une simple ligne nait un funambule, un terrain de tennis, une gueule béante, un clavier d’ordinateur et même une paire de fesses roses…

D’une ligne, je construis une action, d’un livre, je construis une maison
Un livre prétexte au dialogue

L’enfant plus grand va se lancer dans un jeu de mime et d’identification en cherchant à rattacher ce qu’il voit à son vécu.

Le livre devient alors le support d’un moment chaleureux en famille.


Alceste la chouette, roi du camouflage (Hoot owl, master of disguise)

alceste-roi-du-camouflage_en_vo

Pour chercher sa pitance, Alceste la chouette ne se fie pas qu’à sa sagesse : il fait aussi appel à sa maîtrise du déguisement pour mieux approcher ses victimes potentielles. 

Las !, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite et malgré de nombreuses tentatives,  Alceste a beaucoup de mal à se mettre quelque chose dans le bec !

Se verra-t-il tout déconfit ? C’est sans compter sur l’imagination de Sean Taylor…

Jeux
page_interieure_hoot_owl_jean_jullien
Extrait de Hoot Owl, master of disguise

Cherche les différences sur le site de Walker ou Candlewick

En savoir plus