Yiddish attitude

La réponse tient en deux mots : la pénurie.
En effet, la restriction de papier sous l’Occupation a conduit l’éditeur à adopter un format réduit de poche et une pagination fixe à partir d’une feuille pliée en 6 pour obtenir 4 cahiers de 32 pages.
Les figurines Playmobil, elles, sont nées des suites du choc pétrolier de 1974. Le prix du pétrole nécessaire à la fabrication du plastique ayant flambé, l’industriel a imaginé un jouet miniature. Le peu de matière première disponible a favorisé des alternatives économiques au sens propre du terme.
C’est ainsi que de tout temps et bien avant la notion de ‘upcycling‘, les hommes ont dû faire face à la pauvreté et à des conditions difficiles.
L’adaptation et l’optimisme sont les clés de la survie. C’est peut-être pour cela que j’aime autant l’histoire du manteau de Joseph le tailleur, issue d’une chanson du folklore juif, mise en avant par l’auteur et illustrateur américain Simms Taback.
Je vous ai sélectionné aussi d’autres éditions qui ont repris le même motif à découvrir dans le deuxième paragraphe.
Et nous resterons en rythme avec le très joli nouveau titre des éditions benjamins media, Un chat dans la gorge, dont la bande sonore s’inspire également de la musique yiddish. 

Joseph, roi du recyclage

Figurez-vous que l’histoire du manteau de Joseph, c’est l’opération « Zéro déchet » avant l’heure. Dans ce contexte, les motivations étaient d’ordre  économique et non écologique.

Je vous laisse d’abord écouter l’histoire de Joseph en américain sur fond sonore yiddish :

 

Joseph est un tailleur qui, par nécessité, va transformer son manteau, trop abîmé pour être rapiécé, en veste, puis en gilet, puis en cravate, puis en bouton, et quand il ne restera rien, on peut encore chanter l’histoire ! L’album fonctionne ainsi à la manière d’un conte de randonnée et si la version de Taback ne répond certes pas aux codes graphiques d’aujourd’hui, ce livre avec des trous et des illustrations d’art populaire est d’une richesse incroyable à explorer. 

Attention, Joseph avait un petit manteau, anciennement édité par Le Genévrier, est épuisé. Cap sur les bonnes bibliothèques !

Le vocabulaire : overcoat / jacket / vest / tie / button


Variations autour du motif

Le manteau de mon grand-père 


Chez Syros, le travail de reconstruction de la conteuse Muriel Bloch, Le schmat-doudou

(lire la très belle interview de Muriel Bloch donnée dans le journal La croix)


Loin de Garbo, un conte musical sur trois générations, raconté par Jean-Pierre Darroussin. Ed des Braques 

Coup de coeur des bibliothèques de la ville de Paris 


Un précieux petit rien. p37 In Secrets d’étoffes.-Albin Michel, 2015


Bonus : le puzzle

Upcycling : la baleine en jean


Musique yiddish pour un chat dans la gorge 

Madame Schneck était une femme très méchante. Mais cela ne se voyait pas car elle était très hypocrite. Elle était donc appréciée dans son village. Raymond, le chat de la maison, n’en pouvait plus de cette morue. Une nuit, il eut une idée de génie pour la réduire au silence. Un matin, madame Schneck se réveilla, toussa ; quelque chose, coincé juste là, l’empêchait de parler…

Un chat dans la gorge

L’analyse de Breadcrumb

Ce n’est pas la première fois que l’auteure, Emilie Chazerand, collabore avec Amandine Piu, l’illustratrice. Après La vérité vraie de Mireille Marcassin, Un chat dans la gorge, joyeuse mésaventure d’une mégère hypocrite, imaginée à partir de l’expression ‘Un chat dans la gorge’ prise au pied de la lettre, remplit à merveille le contrat de lecture qu’on attend de ces deux-là.

Le texte est un délice de lecture à haute voix, la richesse du vocabulaire un plus certain.

Les enfants apprennent des tas de choses sans s’en rendre compte à l’écoute de l’histoire fantaisiste abreuvée à la source universelle des contes.

Amandine Piu, avec ses illustrations vintage, truffe le livre d’objets modernes (consoles de jeux, smartphones, ordinateurs) qui viennent en contrepoint des éléments magiques des contes traditionnels (balai, livre, chat noir). La conclusion avec la mise en abyme du livre lui-même est particulièrement ingénieuse.

Enfin, la bande sonore de musique yiddish est superbement en phase avec le côté burlesque du récit.

Bref, Breadcrumb adhère et adore. Thumbs up!

♥♥♥♥♥

Pour les adultes

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus, Que sais-je propose le titre L’humour juif

Print Friendly, PDF & Email