Archives par mot-clé : Humour

S’unir, c’est se relayer. Une histoire de poules.

Les poules de Laurent Cardon sont de retour!

Ce coup-ci, l’album s’intitule S’unir, c’est se relayer. Une histoire de poules.

Vous souvenez-vous de l’album S’unir, c’est se mélanger?

Oui ? Alors, pour le plaisir, vous pouvez aller sur l’article vous rafraîchir les neurones (c’est comme avec Le trône de fer, une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal).

Non ? Ce n’est pas indispensable, vous pouvez découvrir le nouvel album sans connaître le premier. Mais ce serait sacrément dommage de ne pas lire aussi ce dernier. Euh? Premier, dernier?

Enfin bref, vous faîtes comme vous voulez. Mais sans oublier de vous jeter sur S’unir, c’est se relayer. Une histoire de poules.

Organisation, tactique, stratégie ? Demandez les poules de Laurent Cardon!

Dans ce deuxième opus, l’auteur-illustrateur déploie une fois encore son regard d’artiste désopilant sur la vie en basse-cour. Les enfants verront une basse-cour, les adultes une usine, un bureau ou une entreprise, selon leur situation personnelle.

Dans cet univers productif, nos poules ont fort à faire pour remplir les objectifs que leur assignent les 3 coqs en matière de couvaison. Figurez-vous qu’elles doivent rester 21 jours au nid non-stop avec seulement 15 minutes de pause par jour!

Le tout sous couvert de « meilleur suivi des œufs et bien-être des futurs poussins ».

Evidemment, il y aura de la rébellion dans l’air emplumé du poulailler! 

Organisation, tactique et stratégie dans un Game of poules hilarant (c)Père Fouettard

Entre cocottes en folies et coqs fiers comme des paons, les batailles s’annoncent palpitantes et pleines de suspense. Et Poulette Noémie saura à nouveau faire preuve d’ingéniosité…

(Attention, spoiler)

Une des poules s’appelle Véronique!

On n’hésitera pas à offrir le titre pour la fête des mères à toutes les enseignantes, logisticiennes, agricultrices et bibliothécaires prénommées ainsi.

Pour ma part, j’ajoute illico l’album dans la liste des prénoms du livre pour le cas improbable où Véronique ferait un retour en scène dans les maternités. Qui sait, on a bien vu revenir les Jules, Octave, Louise dans les faire-part de naissance…

Ceci dit, toute la question maintenant est de savoir s’il y aura une saison 3 pour les poules? 

=>S’unir, c’est se relayer. Laurent Cardon.
Editions Père Fouettard, 2019

♥♥♥♥♥

Activité 

Morpion, puissance 4, abalone, quarto, dames et dames chinoises, échecs… 

Au banc d’essai du petit club de Breadcrumb

A l’occasion de cette nouvelle année 2019, je voudrais remercier le petit club d’enfants, de mamans et d’enseignantes qui ont contribué au site avec Petit Cobaye ces deux dernières années.

Cet article revient sur quelques titres phares analysés ensemble.

Les enfants ont été attentifs, n’ont pas eu leur langue dans leur poche, ont permis des rencontres savoureuses en terrasse ou à la maison dans le sud de la France.  Aujourd’hui, Breadcrumb est en région parisienne, l’association est en sommeil mais le blog continue.

Alors un grand merci à Emiline, Olga, Maman Janine, Josquin, Ida, Kate, Jenny, Elisabeth et aux enseignantes de l’école maternelle et élémentaire de l’Ile verte à Valbonne. 

Et meilleurs voeux et bonnes lectures à tous les lecteurs de Breadcrumb !

Paroles de la maman d’Emiline 6 ans 

Avec Tout rond, on est devant l’apprentissage des saisons et des couleurs. Un rien du tout aperçoit un monde très riche. Emiline qui est une enfant très vivante était très concentrée avec ce titre : un livre méditation.

Josquin 4 ans 1/, Ida 2 ans 1/2

Les livres d’Hervé Tullet

U N F I L M

Un Beau Cadeau ! Mille Mercis aux enfants GS de la maternelle des grands prés , ainsi qu'a Marie Hélène , leur maitresse pour ce magnifique film réalisé d après " on joue ?

Publiée par Herve Tullet sur Mardi 13 juin 2017

Hervé Tullet a une démarche d’artiste. Il interagit avec les enfants. A la lecture d’un de ses titres : Tu vas te cacher ? Josquin acquiesce vigoureusement.

Rhino vole !

Josquin a fait preuve d’une grande empathie à l’égard de ce personnage a priori trop gros et lourd pour porter le rêve de voler .

L’ours qui ne rentrait plus dans son slip : Josquin a beaucoup aimé les illustrations incluses dans les formes de feuilles et la bande sonore jazz écoutée au repas.

Maman Janine a bien aimé Bianca alors qu’elle était plutôt dubitative au départ. Elle a apprécié l’information documentaire autour de la couleur blanche à la fin de l’histoire. Le livre est écrit en anglais et italien. 

Elisabeth, enseignante en maternelle 

Je me suis régalée avec :

  • Imaginer de Ruth Brown (invitation au rêve)
  • C’est ma mare (l’idée du partage, de l’ouverture d’esprit)
  • Mensonges (effectivement quel humour)
  • L’oiseau grognon de Jeremy Tankard (une ode à la joie de vivre), facile à mettre en scène !!!
  • Lièvre et ours d’Emily Gravett (ambiance légèreté et insouciance, joie de vivre)

J’ai trouvé intéressant Boucle d’or (collection Raconte à ta façon chez Flammarion jeunesse) à condition toutefois de connaître le conte d’abord mais pas du tout Le chat Botté. Il faut souligner la parenté avec le livre d’artiste classique de Warja Lavater.

Activités 

Jouer avec Hervé Tullet

L’ourson Biloute casse la baraque

Un ourson qui vient du Nord de la France bouscule le personnage du doudou dans le livre d’images.

Ça fait un fameux bail que les oursons en chair et en os ou en peluche peuplent les albums jeunesse. 

De Winnie à Paddington, de Petit Ours illustré par Maurice Sendak à Otto, l’album phénomène de Tomi Ungerer, sans parler de Petit Ours Brun et de tous les autres plus ou moins anonymes, la star plantigrade promène son popotin avec entrain dans les pages enfantines.

Un ourson mal-léché et surprenant

Pourtant, l’ourson Biloute chez Grasset jeunesse est à mettre à part. 

Tout d’abord, c’est une histoire de doudou qui s’adresse aux 7-10 ans, ce qui n’est pas très fréquent. A part Tigres et Nounours et Calvin et Hobbes en bande dessinée, on voit rarement la relation affective comme prétexte narratif sur cette tranche d’âge.

Ensuite, les rôles sont inversés. Habituellement, les enfants se détachent progressivement de leur petit talisman. Or, ici, c’est l’ourson Biloute qui a envie de vivre des aventures. Au point de fausser volontairement compagnie à son jeune maître Kevin âgé de sept ans. Je vous laisse imaginer la séquence de larmes.

De plus, si Biloute est très mignon avec ses pupilles manga, son petit ventre mou cache un admirable courage.

Son identité est clairement affirmée : il est Ch’ti et fier de l’être.

Enfin, le titre est truffé de références culturelles régionales pour une découverte à partager en famille.

L’Univers rock-and-roll d’un duo de cousins

Les illustrations un brin psychédéliques de Reno Delmaire, tatoueur de profession, alliées à l’écriture de Julien Delmaire, auteur adulte, s’épanouissent grâce au bouillonnement d’idées bon enfant des deux cousins.

Un Glossaire ch’timi et une découverte musicale

Des addenda de choix prolongent l’intérêt du titre par un glossaire et une play-list. Carbonnade, chicon, flamiche picarde, wassingue s’invitent dans le répertoire du lecteur étranger aux Hauts-de-France tandis qu’une play-list très rock présente aux enfants des interprètes majeurs des années 70.

Serial Teddy

L’ourson Biloute trace sa route en Harley Davidson : trois épisodes sont déjà parus depuis mars 2017. Le quatrième tome est annoncé pour novembre 2019. 

Petit coeur tendre malgré tout, l’ourson Biloute rentre au bercail (c) Grasset jeunesse, 2017
Animation scolaire
  • Retravailler le texte dans un registre de langue courant
Animation en médiathèque
  • Lecture à haute voix et extraits sonores de la bande-son
  • Dessin à volonté
L’avis de Breadcrumb

Le registre de langue est volontairement familier en contrepoint de la syntaxe irréprochable. Le texte au présent est parfait pour inciter les enfants amateurs de BD  et manga à sortir de leur zone de confort. Intergénérationnel.

♥♥♥♥

En savoir plus sur le site de Grasset jeunesse