Archives de catégorie : Milan

Pour Rob Biddulph, on place le curseur à 10

Fred l’ours est le vainqueur habituel du concours de la forêt : meilleur pêcheur, le plus habile au hula-hoop, animal le plus effrayant… Bref, il gagne sur tous les fronts. Un petit hic : il est aussi très seul.

Arrive un nouveau : Boris, un grizzli.

Fred en perd alors son cri ultra-puissant , son GRRRRR ! mémorable.

Il va falloir le chercher si Fred veut gagner…

Avec 8 candidats en lice (dossards et chiffres de 1 à 8), les scores indiqués en bas des illustrations (à la manière des jeux vidéo), le vocabulaire spécifique aux concours (épreuve, médaille, records, manche, jury), l’invention du « Grognomètre » (cadran et aiguille de 0 à 10) et les R écrits en typographies diverses et variées, l’album est une réussite !

L’union fait la force, ce que nous démontrent chouette, raton-laveur, grenouille, écureuil, serpent, lapin, castor, blaireau, renard, aigle et cerf (avec un slip dans les bois !).

La solitude n’est pas la solution, même (et surtout peut-être) pour un champion. 

Bravo !

GRRRRR ! Rob Biddulph. Milan, 2016

Activité

Leçon de dessin

=> sur le site de Rob Biddulph

Les contes d’Afrique d’un homme moderne

Souleymane Mbodj est un mélange de conteur ancien et d’homme moderne, de musicien et de magicien. Il s’empare de l’essence des contes universels pour les malaxer, les triturer, les enrober et les transposer en Afrique. Et c’est bien là tout l’art et le talent qu’on attend d’un conteur.

Il puise à la tradition orale africaine mais n’hésite pas à reprendre certains textes européens à sa façon (clin d’œil à la chèvre de Monsieur Seguin dans  Bey la chèvre et ses trois vérités) ou indiens (le tigre, le chacal et le brahmane du Père Castor se métamorphosent en hyène, éléphant et jeune buffle).

Il en invente aussi en insérant des détails contemporains délicieusement incongrus : ainsi la voiture ou le franc CFA font-ils leur apparition au détour d’un conte quasiment étiologique (Pourquoi les chiens courent-ils après les voitures ?)

Le rythme, le léger accent du conteur, le plaisir des yeux assurés par les nouvelles illustrations de Roland Garrigue pour cet album plusieurs fois réédité, tout, absolument tout, concourt à rendre savoureux ces 10 contes à lire, écouter, méditer.

A méditer car Souleymane Mbodjj, à l’instar des fabulistes, nous enseigne des règles de vie primordiales : il ne faut pas faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas que l’on nous fasse (L’Araignée et la Pintade); lorsqu’on tombe dans un panier de crabes, ça finit mal en général (Les animaux qui voulaient vivre ensemble). Et la cruauté, la ruse, la folie, la méchanceté peuvent parfois être déjouées par l’intelligence et la perspicacité. 

Et gardons-nous bien d’accorder notre confiance à la hyène car :

La promesse est une couverture bien épaisse, mais celui qui s’en couvre grelottera jusqu’aux grands froids.

♥♥♥♥♥

Activité 

Découvrir le jeu typiquement africain de l’awalé

Martine Perrin, architecte du papier

pop_up_zooDepuis 13 ans déjà, Martine Perrin nous propose de jouer avec les formes, les volumes et les couleurs dans ses livres-jeux-objets pour bambins de 0 à 4 ans.

Toujours ingénieuse et ludique, cette architecte de formation a exploité les ressources de son art et du papier pour solliciter l’intelligence spatiale de son jeune lecteur. Celui-ci devient un véritable acteur de la lecture initiée par l’adulte. On retrouve d’une certaine manière la démarche d’Hervé Tullet.

La page d'accueil du site de Martine Perrin reflète son travail d'auteur-illustrateur
La page d’accueil du site de Martine Perrin reflète son travail d’auteur-illustrateur

Continuer la lecture de Martine Perrin, architecte du papier