Des amours de robots

Couverture du livre Le petit robot de bois et la princesse bûche. Les personnages marchent dans une forêt à la nuit tombée. Dand le lointain, on voit le château et le village.

(c)L’école des loisirs; 2021

Le petit robot de bois et la princesse bûche

Jusqu’en 2015, date de son assassinat lors des attentats de Charlie Hebdo, Honoré, dessinateur de presse, passait la littérature à la moulinette pour composer chaque mois des rébus littéraires. C’était ardu, intéressant, humoristique.

On retrouve cet esprit brillant chez Tom Gauld qui marie littérature et science dans ses dessins de presse loufoques et cultivés. L’homme, plus jeune, convoque dans son univers jeux vidéo et séries anglaises. C’est ardu, intéressant, humoristique.

Et voici qu’après trois recueils de strips parus aux éditions 2024, Tom Gauld publie son premier livre jeunesse à la rentrée 2021, Le petit robot de bois et la princesse bûche.

Dans ce conte de son cru, l’auteur-illustrateur intègre tous les éléments de base attendus pour une création extrêmement originale qui fera date, sans nul doute, en littérature de jeunesse.

Les deux personnages principaux, un robot de bois fabriqué par une inventrice et une princesse animée à partir d’une bûche par une sorcière, sont adoptés par un roi et une reine en mal d’enfants.

La vie est belle et les nouveaux frère et sœur s’apprécient.

Les personnages de bois, princesse et robot, se donnent la main. Ils sont debout sur une souche d'arbre.

Les personnages de bois : princesse et robot (c) Tom Gauld

Mais la princesse a un secret pouvant conduire à sa perte si son frère robot ne la réveille pas tous les matins à l’aide d’une formule adaptée. Or, voilà qu’un jour, diverti par un cirque itinérant arrivant de bon matin, le petit robot oublie sa sœur de bois. Celle-ci est alors boutée malencontreusement hors du château. Le petit robot doit partir à sa recherche…

Le petit robot de bois et la princesse bûche. Extrait de la première de couverture (c) L'école des loisirs, 2021

Le petit robot de bois et la princesse bûche. Extrait de la première de couverture (c) L’école des loisirs, 2021

On s’en doute, de nombreuses épreuves attendent le jeune robot. Cependant, il n’est pas le seul héros du conte : la princesse va elle-même devoir prendre le relais car son frère de bois est sorti très amoindri de ses exploits.

Tom Gauld nous offre ainsi un conte paritaire remarquable sur tous les plans.

La construction graphique duelle est bluffante dans sa conception : nombreux détails à rechercher et comparer (doubles pages atelier de l’inventrice et antre de la sorcière), inclusion de vignettes dans les illustrations, épreuves synthétisées sous forme de cartes à jouer.

S’y ajoute la qualité du vocabulaire tant technique que maritime, sans parler de la richesse narrative.

Bref, tout l’ADN d’un futur classique.

♥♥♥♥♥


Robot Labo au banc d’essai de Breadcrumb

Geeks et bibliomakers font de plus en plus partie des professionnels des médiathèques. De temps à autre, Breadcrumb expérimente des actions numériques pour évaluer les possibilités de médiation en structures. Après Scratch, c’est le petit robot des éditions Nathan, prénommé Achille, que nous avons exploré. Il est petit, mobile, et on peut lui enseigner plusieurs modes de déplacement.

Le Kit robot Nathan, c’est un peu comme les fajitas et autres burritos qu’on achète au supermarché : tout est fourni dans la boîte sauf un ou deux ingrédients à se procurer au rayon frais.

Dans ce cas précis, en guise de tomates, salade ou bœuf haché, il faut prévoir deux piles et un tournevis. Le résultat est un petit robot fonctionnant à l’aide de ses yeux capteurs et de son circuit intégré, que l’on peut ‘éduquer’.

Achille le robot est un peu minutieux à monter (enfin pas autant que les meubles d’un géant suédois, rassurons-nous), notamment les élastiques sur les roues et les vis minuscules. Heureusement, l’association vidéo tutorielle et notice de montage s’avère excellente.

Breadcrumb suggère une bonne astuce : choisir un tournevis cruciforme avec le bout aimanté évitera de chercher à 4 pattes les vis baladeuses.

Le principe : Achille fonctionne dans une atmosphère obscure. En effet, la lumière détectée par les capteurs coupe le circuit électrique. Quand le circuit est ouvert, Achille s’arrête.

Achille nécessite un enfant qui aime construire, fabriquer, bricoler avec le coup de main d’un adulte. Mais on peut rattraper le coup avec ceux qui préfèrent dessiner une fois le robot assemblé. Reste ensuite à ‘éduquer’ Achille.


Achille le robot du Kit Robot de Nathan monté et vu en plongée. Il est en carton et sa tête apparait surdimensionné, ce qui le rend très mignon

Achille le robot du Kit Robot de Nathan

Le +
Personnalisable ; assemblage à 2 recommandé

Achille customisé par Petit Cobaye : tags et bandeau écrit Fabrique

Achille customisé par Petit Cobaye

Le –
Petite taille donc minutieux à assembler ; univers familial ou à l’école, compliqué à mettre en place en médiathèques sauf sous forme de démonstration (avec 2 boîtes)

À lire
L’article de la revue Geek junior

♥♥♥♥♥

D’autres robots mémorables



En savoir plus sur Tom Gauld et ses personnages

Print Friendly, PDF & Email
Oukilé ?
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Nous suivre
S’abonner

Se repérer
Souffler sur le pissenlit
Balises

Lucie & Co, le blog d’une journaliste spécialisée en littérature
Le site des libraires spécialisés en jeunesse du réseau Sorcières
Album 50, le carnet de recherches académiques sur le livre jeunesse depuis les années 1950
Ricochet, le vétéran des sites de référence à visée exhaustive
La mare aux mots, un bel exemple d’éditorialisation de la littérature de jeunesse
Univers jeunesse des bibliothèques de Paris, un regard sur le secteur par les bibliothécaires de la ville de Paris
La bibliothèque idéale du CNLJ, l’ex-association La joie par les livres