366 jours avec Jamy, on en apprend tous les jours!

Edition enrichie de 365 jours avec Jamy parue l’an dernier, mix de livre des records, almanach Vermot, Quid pour les plus anciens, 366 jours avec Jamy s’inscrit parfaitement dans la tradition des cadeaux de Noël.

Le sérieux d’un éditeur, Nathan, la qualité de la vulgarisation scientifique, les liens inattendus et les petites touches d’humour d’un journaliste vedette (Jamy de C’est pas sorcier), le plaisir de la sérendipité (l’art de faire des découvertes par hasard), les photographies bon enfant, la mise en page aérée, tout permet une consultation joyeuse, répétée et dans la durée.

Prenez la page du 16 novembre, jour de la Sainte- Marguerite:

Jamy y répond à des questions de culture générale en lien avec le spectacle: pourquoi Broadway est-elle la capitale de la comédie musicale? On découvre un lien avec les migrants. Qui a inventé les claquettes? Leurs origines mêlent Irlandais et esclaves africains. Quel est le record du Fantôme de l’Opéra?

Et comme il y a 366 jours en 2024 multipliés par trois ou quatre petites et grandes questions abordées par page, le plaisir de la découverte est nourri et varié, aussi bien pour les adultes que les plus jeunes.

Voici un petit aperçu pour les esprits curieux:

Qu’est-ce que l’effet Matilda? Les épinards rendent-ils forts comme Popeye? Les trains roulent-ils à droite ou à gauche? Pourquoi les figuiers ne fleurissent-ils jamais? Pourquoi manger des haricots secs fait-il péter?

Nul doute que chacun chacune pourra trouver sa réponse préférée.


Extrait du supplément Jamy se livre

Je suis tombé dans la science un peu par hasard, comme Obélix dans le chaudron de potion magique.

Comment expliquez-vous que les ados, si souvent rivés aux écrans, apprécient tant ce gros livre ?

J. J’ai l’impression qu’on peut être addict de ce bouquin, avec ses petits articles qui se lisent très vite. C’est un peu plus gros qu’un smartphone, un peu plus lourd, ça tient moins bien dans la poche […] mais à la maison, c’est le genre de livre dans lequel on peut picorer quand on en a envie […] il y a plus de 1200 articles dans cet almanach, 1200 petites histoires. Impossible de tout retenir. Chaque article se laisse lire volontiers deux ou trois fois. Le plaisir n’en est que plus grand. Finalement la pédagogie, n’est-ce pas l’art de répéter les choses ?


L’avis de Breadcrumb

Total satisfecit!

♥♥♥♥♥

Animation accueil de classe

Lecture du jour, of course!

On peut en plus prolonger le bonheur avec les chaînes YouTube respectives des anciens acolytes de C’est pas sorcier :

Print Friendly, PDF & Email

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Oukilé ?
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Nous suivre
S’abonner

Se repérer
Souffler sur le pissenlit
Balises

Lucie & Co, le blog d’une journaliste spécialisée en littérature
Le site des libraires spécialisés en jeunesse du réseau Sorcières
Album 50, le carnet de recherches académiques sur le livre jeunesse depuis les années 1950
Ricochet, le vétéran des sites de référence à visée exhaustive
La mare aux mots, un bel exemple d’éditorialisation de la littérature de jeunesse
Univers jeunesse des bibliothèques de Paris, un regard sur le secteur par les bibliothécaires de la ville de Paris
La bibliothèque idéale du CNLJ, l’ex-association La joie par les livres

Copyright

Les textes et illustrations figurant sur le site ne sont pas libres de droits. Copyright Breadcrumb, 2013-2022.