Une touche écossaise à la médiathèque

Parce que j’ai adoré le film La part des anges et parce que j’ai entrepris avec Breadcrumb un parcours touristique littéraire européen autour des albums, je vous convie à la découverte de quelques auteurs et illustrateurs originaires de ce vert pays.

Ne cherchez pas de rédaction éditoriale dans ce billet, vous trouverez plutôt une liste établie au fil de l’eau. Et puis j’ai conçu le sujet comme une feuille de route pour organiser en médiathèque une action culturelle autour de l’Écosse. Pour une fois, les enfants feront de la place aux adultes pour des conseils de romans à lire cet été et toute l’année. Et j’en profite pour faire l’article pour la plateforme Cairn dédiée aux sciences humaines. 

Bonnes lectures !

Des albums écossais

Meg McLaren
Tout est magie est le premier album de l’Ecossaise Meg McLaren


Fiona Woodcock

(c)Fiona Woodcock

Heidi joue à cache-cache 


Morag Hood

Mon papy est un pingouin


Benedict Blathwayt

La grande aventure de Petit Ours


Alison Murray

Chez Circonflexe, La petite poule verte détourne le conte de la petite poule rousse.

(c)Circonflexe. La petite poule verte. Alison Murray

Tom Gauld

http://www.editions2024.com/tom-gauld


  • Fiona MacLeod : Contes de ma ferme en Ecosse (Oui Dire, contes d’auteurs) Fiona est décédée en début d’année 2019

  • Fiona MacLeod : Au pays des porteurs de kilt
    Fiona MacLeod nous propose 6 contes en forme d’invitation au
    voyage en Ecosse où, en plus des châteaux hantés, des êtres
    fantastiques, s’ajoute l’histoire du benêt local, Daft Donald. Les
    récits sont variés dans leur style (conte merveilleux, 
    humoristique, de sagesse) et leur durée. Fiona McLeod a une
    voix expressive, rythmée et investie avec un délicieux accent
    scottish. D’ailleurs, elle parsème ses histoires de quelques
    phrases dites ou chantées en anglais avec simplicité et naturel. La musique, bien en
    adéquation avec l’ambiance de chaque conte ou qui sert de transition, finalise en beauté ce
    voyage avec les incontournables cornemuses mais aussi le violon et l’accordéon.
    À partir de 6 ans. 2017, Oui’dire (Contes d’auteurs), ODL724

(extrait de la sélection réalisée par les bibliothèques de la ville de Paris)

=>on peut écouter la souris bilingue


 

Maisie Mackensie, personnage du patrimoine d’Ecosse

The “Maisie” [pronounced May-zay] books by Aileen Paterson feature a Scottish kitten who wears a kilt and knitted jumpers. They are great for younger children. Maisie est un personnage récurrent de livres illustrés d’Aileen Paterson dans les années 80. C’est une petite chatte intelligente qui porte fièrement son kilt et son pull-over qu’on imagine tricoté main.
En savoir plus sur Maisie 

Culture

Tourisme

L’Ecosse vue par d’autres

Matthew Fitt – traducteur d’Astérix chez les Pictes en langue écossaise (Scots)

Celui qui met sa main dans la gueule du lion s’arrange pour l’en sortir. Proverbe écossais.

In : Proverbes du monde entier. Axel Scheffler. Seuil jeunesse, 1997


Pour les adultes

Alexander McCall Smith

Another popular author is Alexander McCall Smith, who writes lighter novels set in and around Edinburgh which deal more with human behaviours (except his “No. 1 Ladies Detective” series of books which are set in Africa).  Both should be easily available.


Après l’excellent Peter Mayle (Une année en Provence) dans les années 90, nous avons dans les années 2000 et 2010 l’excellent Peter May, Ecossais naturalisé Français en 2016. Un polar sous forme de trilogie qui se déroule sur l’ïle de Lewis, l’une des îles Hébrides. Dans le tome 3 : les figurines de Lewis, taillée dans de la dent de baleine et de l’ivoire de morse.


Le quaker Liam McIlvanney chez Anne-Marie Métailié : Roman noir, Glasgow, Homosexualité


Ian Rankin Ian Rankin is a Scottish writer who sets crime stories (Inspector Rebus). 


Hamish MacBeth, personnage de M.C Beaton, l’auteur de la série Agatha Raisin, un Hercule Poirot à la sauce écossaise publié chez Albin Michel en 2019

Qui va à la chasse ? Death of a Cad 1987, 2008


Premier livre d’Ambrose Parry, pseudonyme adopté par le couple écossais Chris Brookmyre et Marisa Haetzman, Le cœur et la chair, paru en mai 2019 aux éditions du Seuil :
Le coeur et la chair
Dans l’Ecosse victorienne, au 52 Queen Street à Edimbourg, le jeune Will Raven est apprenti chez l’éminent professeur Simpson, réputé pour son savoir-faire obstétrique et ses recherches sur les anesthésiques. Quand des meurtres de femmes viennent ensanglanter les rues de la ville, Will décide de mener l’enquête avec l’aide de Sarah, l’assistante de Simpson. ©Electre 2019

Cairn pour les recherches documentaires professionnelles ou estudiantines

 Terme écossais, attesté au sens 1 sous la forme carne dep. le xvies. (1535 ds NED), devenu cairne, cairn en écossais mod. (1600 ibid.), issu du gaélique carn « tas de pierre »

Base de données en ligne en sciences humaines : Cairn.info

Permet l’accès aux versions numériques de revues et également d’acheter des livres « à la découpe », c’est à dire des chapitres de livres, notamment des collections encylopédiques Que sais-je ? et Repères.

Si on prend l’exemple du titre ci-dessous, il est possible d’acheter un des chapitres qui concerne la médiation.

Legendre Françoise, Bibliothèques, enfance et jeunesse. Éditions du Cercle de la Librairie, « Bibliothèques », 2015, 320 pages. ISBN : 9782765414896. DOI : 10.3917/elec.lege.2015.01. URL : https://www.cairn.info/bibliotheques-enfance-et-jeunesse–9782765414896.htm


L’Ecosse à Paris

Paris : ces lieux qui mettent les Scots à l’honneur | Les Echos

lesechos.fr · September 18, 2014 

Pour sauvegarder la page de l’article publié par Les Echos, j’ai utilisé l’outil Instapaper qui permet d’enregistrer une page web débarrassée de scories.


Le saviez-vous ?

L’Ecosse est la terre d’accueil de JK Rowling, l’auteure de l’heptalogie Harry Potter. 

Un jour d’automne à Edimbourg

Activité Nursery rhyme

Old Macdonald is not particularly Scottish.

Mais c’est une chanson anglophone très connue, aussi je vous propose une version pour la rubrique Playground.

Merci à Andy Reive, ami au long cours, qui a bien voulu me donner des réponses (en anglais dans le texte) et l’illustration d’Edimbourg

Print Friendly, PDF & Email