Tag Archives: Illustration contemporaine

Jamais sans mon livre!

L’album Jamais sans mon livre célèbre la liberté de jouer avec un livre, grâce à un texte poétique et un graphisme déluré de spirales, lignes, rectangles, cœurs, entrelacs en mode rétromoderne.

Il est publié par Phaidon, maison anglaise avec une filiale française. Phaidon est éditeur par ailleurs de nombreux albums d’HervéTullet, le pro du jeu avec le livre. On reste donc en famille.

Sur le principe de « Que peut-on faire avec ? »

Bel objet avec la jaquette, sorte de mode d’emploi, l’album est un pied de nez aux esprits étriqués. S’inspirant de Silverstein et son rhinocéros de compagnie, Barney Saltzberg part d’emblée sur un petit délire artistique. On retrouve le même ressort chez Claude Boujon et sa Chaise (que peut-on faire avec une chaise si on n’a pas le droit de s’asseoir dessus?).

Mais Saltzberg ajoute un ingrédient en personnifiant le livre. Lequel se transforme en doudou compagnon de l’enfant. Et en avant pour une aventure urbaine…

Un éditeur, deux versions

On peut apercevoir certaines des propositions farfelues en anglais sur le site de Phaidon. Rien n’empêche d’en chercher d’autres avec les enfants.

La couverture de la version originale de Jamais sans mon livre. Littéralement, câline ce livre !

Ce livre, tu peux l’embrasser, le câliner, le renifler. Ça te paraîtra peut-être une drôle d’idée.

You can kiss and hug and smell this book. That might sound sort of silly.

Opération graphisme à gogo

Fred Benaglia a saisi l’air du temps en matière de technique d’illustration. Il a choisi le dessin à l’encre et la colorisation en numérique. L’alliance  du Français et de l’auteur américain donne naissance à un beau petit bijou à serrer très fort contre son cœur. On peut aussi cacher l’album sous l’oreiller pour mieux le retrouver au petit matin.

Les enseignants de maternelle et de CP auront un éventail de formes graphiques à partager avec les élèves. Les bibliothécaires, éducateurs et parents devraient aussi pleinement profiter de ce feu d’artifice sur papier.

Jamais sans mon livre. Barney Saltzberg, ill. Fred Benaglia
Phaidon, 2016
1 jaquette, 32 pages, 21 cœurs
Activité

Moyenne section : Compter les cœurs sur la jaquette du livre

Grande section, CP : compter tous les cœurs (attention, il y en a un bien caché. Et ce n’est pas nécessairement le plus petit !)

Croque-moi si tu peux !

C’est l’histoire d’une rencontre ou plutôt d’un défi.

Il est grand, fort mais bête comme ses pieds. Elle est petite, pas grosse mais très très futée.

Entre Perrine et le loup, le match va débuter et se poursuivre en partie de cache-cache.

Croque-moi si tu peux!(c)Amaterra

Par le savoir-faire de Clémentine Sourdais, la forêt se transforme en terrain de jeu graphique délimité par de grandes lignes en forme de triangles, losanges, rectangles.

Au fil du conte, l’enfant va cueillir les champignons et suivre avec son doigt le parcours de Perrine dans le labyrinthe. Pendant ce temps-là, le loup compte jusqu’à 20 comme il peut…

Croque-moi si tu peux! (c)Amaterra

La critique de Breadcrumb :
L’auteure, Juliette Vallery, est une vraie magicienne du conte. Avec elle, les mots roulent en bouche. Elle fait rimer les chiffres et les lettres. Puis elle referme son  sac à histoires par une pirouette avec un avertissement en bonne et due forme. Son album se prête merveilleusement à la lecture à haute voix devant un groupe d’enfants.

Quant à Clémentine, elle joue la carte de l’illustration décalée (la page du ventre du loup ne montre pas les crocs affûtés) en s’emparant d’un détail et prend l’intelligence de l’enfant au sérieux mais avec humour.

Il y a un vrai décodage de l’image à effectuer car Clémentine s’affranchit volontiers des limites physiques des pages. Ainsi, Perrine sort de la page pour s’échapper. Des ballons prennent leur envol à cheval sur une page de texte.

Les trois tons de couleur principaux, moutarde, orange, vert, indiquent clairement la volonté d’expurger les couleurs effrayantes du vrai Chaperon rouge.

Ce conte détourné est très réussi. L’album fait d’ailleurs partie de la sélection annuelle de La joie par les livres.

Pour le feuilletage, un clic sur les éditions amaterra suffit.

Plus d’info

Juliette Vallery l’auteure est rédactrice en chef des magazines « Toboggan » et « J’apprends à lire ».

Quant à Clémentine, c’est notre copine. Elle est régulièrement invitée dans les billets de Breadcrumb. Retrouvez-la ici et .

Jeu

Cherche et trouve

Croque-moi si tu peux!(c)Amaterra

Idée :

L’une des pages pourrait servir de plateau pour un mini-jeu de l’oie.

Croque-moi si tu peux. Juliette Vallery. ill. Clémentine Sourdais
Amaterra, 2016

Portugal

Le Portugal nous offre des illustrateurs comme Bernardo Carvalho, Madalena Matoso, Catarina Sobral et un éditeur orienté vers l’illustration contemporaine, Planeta Tangerina. Les toutes nouvelles éditions des éléphants ont pioché chez eux un album très riche sur le thème de l’exil à l’attention des enfants de 8 ans et plus, Avec trois brins de laine.

Avec trois brins de laine. Yara Kono. ed des éléphants, 2016

Disons-le tout net : je ne suis pas très sensible à ce type d’illustrations rétro-modernes.

Mais tant l’histoire que le traitement graphique sont tellement hors des sentiers battus que cet album est pour moi l’un des meilleurs de l’année 2016.

Exil et jacquard

Avec ce titre, on brasse l’Histoire (et quelle Histoire ! : une fuite de la dictature portugaise pour se retrouver dans un autre pays en dictature, la Tchécoslovaquie). Dans ce nouveau pays, tout est ordonné, les enfants défilent en batterie au lieu de s’égayer dans des cours colorées. Les pulls dans les rares magasins sont tous de la même couleur, orange, vert ou gris.

À son échelle, la mère de famille va alors combattre le conformisme ambiant à l’aide de tricots réinventés…

Premiers pas en géopolitique

Cette histoire d’exil vu à travers les yeux d’une petite fille est soutenue financièrement par Amnesty International et est servie intelligemment par le travail de l’illustratrice brésilienne Yara Kono.

Ouverture sur l’édition portugaise axée sur l’illustration contemporaine (Planeta Tangerina), l’album à visée documentaire est un magnifique exemple de ce que signifie la coopération internationale.

Bravo !

Avec trois brins de laine. Yara Kono.
Les éditions des éléphants, 2016

Paroles d’enseignants :

Continue reading