Tag Archives: Humour

La marque Pennart : contes, bagnoles et parodie

Ma voisine est professeur des écoles, bref institutrice. Elle m’a dressé un tableau alarmant : ses élèves de CM1 ne connaissent plus les contes !

J’ai alors pensé à Geoffroy de Pennart.
 

Avec Yvan Pommaux,  Geoffroy de Pennart est probablement l’auteur-illustrateur le plus investi dans le détournement de contes. Avec un talent extrême et une longévité extraordinaire. Un dandy drôle et rétro, sorte de Jean Rochefort du livre pour enfants.

Un vrai contrat de lecture
Le 14e titre dans la série des loups analyse pour notre plus grand bonheur l’antipathie réciproque entre le loup et le cochon

Pennart, c’est une histoire au long cours avec les enfants, des personnages récurrents (Igor le loup par exemple), des parodies de contes,  des détails à débusquer (les voitures, un vrai régal), une imagination débridée et un vocabulaire exigeant, des jeux avec les noms.

Pennart, c’est aussi des objets rétro (le téléphone a toujours un cadran rotatif et un combiné), une touche masculine bienvenue, un humour omniprésent dans les détails.

Chez Pennart, le journal, super pratique pour donner des informations, est partout. Dans Cambouis, un album rock-and-roll qui parodie le conte de Cendrillon, c’est dans le journal que Lady Wawa publie son avis de recherche de choristes.

Un jeu d’indices

L’auteur-illustrateur ne prend pas les enfants pour des truffes. Il se donne beaucoup de peine pour semer des indices entre ses albums :

Dans Le loup est revenu, il y a un souvenir du premier livre publié par Pennart, La reine des abeilles.

Dans Le retour de Chapeau rond rouge, la page de garde met en scène des souris qui interprètent la version initiale, Chapeau rond rouge. Ces petites souris occupaient déjà un coin de la scène dans le premier album, un jeu de cherche et trouve s’installant subrepticement entre Pennart et les enfants. C’est drôlissime, y compris pour les adultes.

Igor adore les décapotables (c)Kaléidoscope
Geoffroy de Pennart aime aussi positionner Igor dans des albums où il n’est pas protagoniste.
Aquarelle et Photoshop comme techniques de prédilection 
Un crayon, une gomme, de l’encre, voilà le matériel de départ de Geoffroy de Pennart pour les illustrations. Jusqu’en 2000, il aquarellait ensuite son dessin. Depuis, il a changé de technique : la mise en couleur se fait sur Photoshop. 
On se demande bien à qui peut appartenir ce véhicule admirablement carrossé (c)Kaléidoscope
Un moyen de revenir aux sources du conte
Ah, au fait, vous vous souvenez de ma voisine ? L’institutrice ? le tableau alarmant  : les enfants ne connaissent plus les contes ?
Je ne l’ai pas crue.
J’aurais dû.
Petit cobaye, 8 ans, a adoré Cambouis.
Et absolument pas reconnu la trame de Cendrillon.
Aaargh ! 
Cambouis (c)Kaléidoscope
Pour corriger le tir, voici la prescription d’une ancienne bibliothécaire : Pennart, Perrault, Pennart, Perrault, Pennart, Perrault. Répétez trois fois. Puis administrer à voix haute et à hautes doses pendant 3 ans au moins.
En savoir plus
Geoffroy de Pennart est édité chez Kaléidoscope.
Premier titre début du succès : Le loup est revenu , 1994, après un tout premier ouvrage, La reine des abeilles.

Il a récemment ouvert son site web, geoffroydepennart.com, très chouette et bourré d’explications pour nourrir les enfants (notamment la rubrique dédicace-arbre généalogique qui donne l’origine des noms de ses personnages issus de son entourage)

Cambouis. Geoffroy de Pennart. Kaléidoscope, 2016. 
Dès 6 ans
Mensonges. Geoffroy de Pennart. Kaléidoscope, 2017. Dès 5 ans
Jeu 

Au jardin des délices

Par une belle journée ensoleillée, le chat, le chien, l’oiseau et l’écureuil profitent chacun à leur manière d’un moment paisible dans le jardin, avec le concours d’un petit garçon attentif, Albert.

Quelques jonquilles, une bassine d’eau, des graines pour oiseaux et un épi de maïs suffisent à créer un moment magique, « a perfect day ».

Jusqu’à ce qu’un ours indélicat vienne semer la zizanie dans ce coin de paradis…

Douceur et volupté pour les animaux de Oh ! le beau jour (c)Le genévrier, 2017

Le gros balourd provoque alors la débandade en ordre inversé des animaux…

Lane Smith, auteur illustrateur majeur de la littérature jeunesse américaine, nous offre un petit bijou esthétique et rythmique qui provoquera à la fois l’amusement et la réflexion du tout-petit.

A la fois livre-jeu avec la double page du chat caché dans les jonquilles, jeu d’association des petits bonheurs, album gag avec une chute tendre et désopilante, Oh, le beau jour est aussi un album extraordinairement riche à exploiter en petite et moyenne section de maternelle.

Appréciation : 5/5

Activités en anglais

À télécharger sur le site de l’éditeur original, Roaring Brook Press (groupe MacMillan)

Oh, le beau jour!. Lane Smith. Le genévrier, 2017

Paddington, véritablement orphelin

Paddington, le plus célèbre des ours en peluche londoniens, a perdu son créateur Michael Bond le 27 juin 2017. Après l’auteure-illustratrice Babette Cole, c’est au tour de ce maître britannique de la fiction enfantine de nous quitter à l’âge de 91 ans. Il lègue un monument à la littérature de jeunesse, Paddington.

Paddington, petit ours du fin fond du Pérou en quête d’un meilleur futur en Angleterre, est né en 1958 en même temps que le premier enfant de Michael Bond. Il est recueilli sur le quai de la gare de Paddington à Londres par la famille Brown. Sa méconnaissance de la vie en société engendre des catastrophes domestiques hilarantes où les enfants de toutes générations se retrouvent assurément.

Paddington vu par un illustrateur japonais

Michael Bond avait tiré son inspiration des enfants évacués de Londres pendant la seconde guerre mondiale, enfants qu’on voyait vraiment avec des étiquettes portant leur nom et leur adresse de destination. Il avait également été très marqué par les difficultés rencontrées par les réfugiés d’Europe de l’Est à la fin de la guerre.

Une illustration de Marion Piffaretti
Paddington, un monument du patrimoine littéraire britannique (c)Andy Wilx

La panoplie de Paddington :

  • Bottes en caoutchouc (les Britanniques disent Wellington)
  • Chapeau mou du Pérou
  • Duffle-coat
  • Vieille valise
  • Etiquette
  • Pot de marmelade
Atelier anglais

Ecouter un extrait en anglais :

https://www.harpercollins.co.uk/9780008192242/a-bear-called-paddington

Lire un extrait en anglais  :

https://www.harpercollins.co.uk/9780007236336/paddington

http://www.paddington.com/fr/home/

En savoir plus

Les albums en France sont publiés chez Michel Lafon.

D’autres personnages de Michael Bond :

Olga da Polga the guinea pig (illustré par Catherine Rayner) et Thursday the mouse

Activités

Cahier à télécharger sur le site de l’éditeur anglais des romans de Michael Bond HarperCollins