Tag Archives: Fantaisie

Une histoire d’amour dans une maison de poupées

Josette n’est pas une starlette. Georges n’est pas un superhéros, même s’il exerce la profession de maître-nageur-sauveteur.

Ces deux-là vont se rencontrer, s’apprécier, fonder une famille nombreuse. Et la vie passe, avec « son cortège de scarlatines, dents perdues, bras cassés… mais aussi de fous rires, de cavalcades, de câlins et de gâteaux d’anniversaire ». Il y a les coups de canif dans le contrat, la vaisselle qui vole, les hauts et les bas. Et puis un jour, Georges tire sa révérence…

Une histoire d’amour n’est pas une histoire glamour. Pas du tout.

Une histoire d’amour, c’est tout simplement la nouvelle gageure époustouflante et hilarante de Gilles Bachelet. Car Georges et Josette, personnages ordinaires et attachants, ont une particularité rare dans les albums pour enfants : ce sont des objets. En l’occurrence, deux gants de vaisselle en caoutchouc. 

Home sweet home. In: Une histoire d’amour. Gilles Bachelet (c)Seuil jeunesse

Continue reading

Marie Dorléans, l’élégance en action

Marie Dorléans, jeune diplômée des Arts Déco de Strasbourg, fait une percée remarquable depuis le début des années 2010 sur le marché français des illustrateurs de jeunesse. Et c’est amplement justifié.

Ce n’est pas compliqué. Chacun de ses albums délurés, intelligents, farfelus et, nec plus ultra, incroyablement élégants et cultivés, s’impose dans le paysage actuel où souvent la forme visuelle masque l’indigence du fond.

Chic et cosy

Avec Marie Dorléans, l’illustration n’est rien sans l’histoire, le jeu et la fantaisie. Ses albums distillent un parfum Belle Epoque et proposent des scènes d’observation humoristiques enchâssées dans une trame narrative réjouissante. Mais toujours chic et cosy. Sa marque de fabrique.

couv-course-epique_sarbacane

Course épique

Course épique est son septième ouvrage depuis ses débuts en 2009.

Nous voici dans un hippodrome avec un petit air d’Epsom pour assister à une course mémorable où absolument rien ne va se passer comme prévu. Le format à l’italienne du livre se prête avec brio au défilé de la course (72 cm de largeur une fois ouvert !). Le tir de départ est précédé d’ une double page centrée sur les chapeaux et les jumelles des spectateurs-spectatrices, qui constitue déjà un spectacle en soi.

Puis, d’incongruités en grain de sable, couic !, le déroulement de la course est follement inattendu. Sans parler du dénouement qui laissera le lecteur littéralement sur son séant !

course-epique-p10-11-1024x285

Une littéraire tombée dans la marmite de l’illustration

Avec de tels atouts, Marie nous rend petit à petit totalement accro à son univers, preuve qu’il s’agit bien d’une grande auteure-illustratrice. Chapeau !

Précisons que si elle dessine aussi bien les chevaux (son premier album, L’invité, introduit déjà ce personnage), c’est parce que ces derniers tiennent une place particulière dans sa vie. Ceux qui voudront en savoir plus n’auront qu’à lire la belle interview réalisée par la librairie La courte échelle.

D’autres titres incontournables de Marie Dorléans

couv-vide-grenier-620x482

Vide-grenier (sur un texte de Davide Cali) chez Sarbacane

C’est chic, dont on peut découvrir un extrait ici, aux éditions du Seuil jeunesse

cest_chic_couverture_seuil

En savoir plus
Mots mêlés

Mots à retrouver dans la grille : Cheval-Chapeau-Chic-Mode-Jeu-Enfance-Fantaisie-Bazar-Motifs

les-mots-meles-de-marie-dorleans

Sur le thème du cheval (et tout aussi indispensables)

Dada à La Joie de lire et Nougatine aux éditions de l’école des loisirs

dada_couv

nougatine

 

Emile a de la suite dans les idées

Emile range ses livresAujourd’hui, je vous parle d’Emile range ses livres. C’est comme ça, et pas autrement. C’est décidé. Parce qu’Emile est un petit garçon qui a de la suite dans les idées. Et tant pis si ça bouscule ses parents. Nous, ça ne nous dérange pas !

En plus, Emile range ses livres, c’ est un titre très approprié pour la compilation des 10 premiers titres d’Emile. Ça fait livre de bibliothèque. Celui qu’on emprunte une fois et qu’on court ensuite acheter à la librairie. Parce qu’ Emile range ses livres, c’est un livre E-PA-TANT ! Un point, c’est tout !

La bible des moutards

D’habitude, je n’aime pas beaucoup les compilations d’albums. Les images y subissent un régime minceur, les albums perdent en saveur. Ici, c’est tout l’inverse : le format est respecté, l’ouvrage est joliment travaillé. On a 10 histoires toujours aussi hilarantes dans un gros volume de 249 pages. Une vraie bible pour les petits.  Un cadeau idéal pour les lecteurs du CP.

Emile ou la vraie vie

La logique enfantine inflexible, la fantaisie, le dialogue parent-enfant, l’humour et la culture répondent à l’appel (à la pelle aussi). Les adultes pouffent devant l’obstination d’Emile. Les enfants ne sont pas les derniers à s’amuser et à s’identifier.

 

Emile_tapisserie
copyright Gallimard jeunesse

 

Et puis, si Emile, du haut de ses 5 ou 6 ans, n’est pas un superhéros, il a néanmoins un super atout : une chérie ! Elle s’appelle Julie. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il lui réserve parfois de sacrées surprises !

copyright Gallimard jeunesse
copyright Gallimard jeunesse
Des illustrations qui racontent aussi leurs histoires

Les illustrations de Ronan Badel déploient le grand jeu. Tendres et hilarantes, elles fonctionnent en symbiose avec le texte de Vincent Cuvellier. Jamais redondantes, elles apportent leur dynamique propre.

A tel point que la clé de l’histoire réside parfois uniquement dans l’image.  Ronan Badel (Le meilleur livre pour apprendre à dessiner une vache) me fait penser à un mix de Pef et son Prince de Motordu et de Tony Ross et sa petite Princesse. C’est peu dire.

Un dialogue avec un parent en voix-off

L’auteur, Vincent Cuvellier, met en valeur le dialogue d’Emile et de l’un de ses parents par un procédé littéraire astucieux. Invisible dans les illustrations mais présent sous forme de réponses en italique dans le texte, la maman ou le papa s’adresse directement à son fiston. Tandis que le lecteur lit dans les pensées d’Emile.

L’opus peut ainsi se partager en duo avec un enfant qui débute en lecture. On peut aussi imaginer une mise en scène pour le théâtre.

Médaillons_Emile