Tag Archives: Chat

Au jardin des délices

Par une belle journée ensoleillée, le chat, le chien, l’oiseau et l’écureuil profitent chacun à leur manière d’un moment paisible dans le jardin, avec le concours d’un petit garçon attentif, Albert.

Quelques jonquilles, une bassine d’eau, des graines pour oiseaux et un épi de maïs suffisent à créer un moment magique, « a perfect day ».

Jusqu’à ce qu’un ours indélicat vienne semer la zizanie dans ce coin de paradis…

Douceur et volupté pour les animaux de Oh ! le beau jour (c)Le genévrier, 2017

Le gros balourd provoque alors la débandade en ordre inversé des animaux…

Lane Smith, auteur illustrateur majeur de la littérature jeunesse américaine, nous offre un petit bijou esthétique et rythmique qui provoquera à la fois l’amusement et la réflexion du tout-petit.

A la fois livre-jeu avec la double page du chat caché dans les jonquilles, jeu d’association des petits bonheurs, album gag avec une chute tendre et désopilante, Oh, le beau jour est aussi un album extraordinairement riche à exploiter en petite et moyenne section de maternelle.

Appréciation : 5/5

Activités en anglais

À télécharger sur le site de l’éditeur original, Roaring Brook Press (groupe MacMillan)

Oh, le beau jour!. Lane Smith. Le genévrier, 2017

Bouche bée devant Møtus

L’appel du livre

Vladimir le chaton va à la bibliothèque avec sa maman. C’est la première fois. D’après maman, les livres sont magiques, ils font voyager et contiennent toute la beauté du monde.

livres

D’abord appâté, Vladimir est vite déçu. Il joue avec les livres comme avec des pavés de construction mais ne voit pas du tout en quoi les livres seraient magiques. Jusqu’à ce que maman se lance dans la lecture à haute voix d’une histoire extraordinaire de princesse, d’ogre, de sorcières et de dinosaures… Et Vladimir voit enfin les personnages et le décor. Son imaginaire prend son envol. Et pourtant, maman n’est pas une gentille sorcière. Si ?

les livres samedi 30 doubles-pages.pmd

Le jeu vidéo à la rescousse

Les livres, album paru aux très poétiques éditions Møtus, encense le livre en s’inspirant superbement de l’univers des jeux vidéo d’arcades : simulation du défilement de l’écran, Pacman en monstre terrifiant fabriqué avec des pages de livres, travées de la bibliothèque figurées comme les allées des labyrinthes, angle de vue inhabituel (on voit la bibliothèque comme si on la surplombait), luxe subtil des couleurs noire, rouge sombre, ivoire.

Habituellement présenté comme l’ennemi abhorré de la lecture, le jeu vidéo fait ici l’objet par Lili Chemin d’un détournement à la fois artistique et sympathique. Le propos (aimer la lecture) est servi magistralement par le texte de Christos.

A la pureté visuelle graphique se combine la rondeur attendrissante de l’enfance. Les yeux ronds et les coussinets des petits chats, les babioles colorées et le balai des pages de garde apportent en contrepoint une touche enfantine très fraîche.
les-livres-chatons

Un livre magique…

Oui, la lecture va ensorceler Vladimir tout comme cet album nous ensorcelle. Par la magie d’une fée, Lili Chemin, dont c’est le premier livre et par le talent d’un grand parolier, Christos, rencontré déjà pour Tout rond chez benjamins media.

…où la dimension ludique est associée à l’esthétique

L’enfant est invité à compter les objets de 1 à 5, à les rechercher activement par un jeu d’observation, à suivre Vladimir et sa copine dans leur parcours dans les allées et sur le rail. L’adulte est placé lui face à un défi titanesque : trouver l’ogre dans le livre.

Gageons que vous allez donner votre langue au chat ! Demandez à vos petits lecteurs. Eux, ils vont trouver…

Sur le même thème :

C’est un livre de Lane Smith

Jeu

Trouve les 5 différences (pdf 19 Mo) :

les-livres-jeu-des-differences

En route, mauvaise troupe !

Dreyer_les_MusiciensUn âne, un chien de chasse, un chat et un coq deviennent trop vieux aux yeux de leurs maîtres. Ces derniers s’apprêtent sans le moindre remords à les trucider.

Evidemment, on s’en doute bien, les animaux veulent sauver leur peau. Une fois n’est pas coutume, c’est l’âne qui anticipe avec lucidité le triste sort qu’on lui réserve. Ni une, ni deux, il décide de prendre… la tangente. Objectif : aller former une fanfare municipale pour la ville de Brême.

Chemin faisant, il invite d’autres compagnons de déroute à se joindre au voyage. Il faut bien dire qu’eux aussi sont rebutés par la réforme qu’on leur destine…

Aneetcoq

Un choc visuel

Les éditions suisses La joie de lire ont ouvert leur porte en 2013 à leur jeune compatriote Fanny Dreyer pour illustrer Les musiciens de Brême, célèbre conte des frères Grimm. Fanny Dreyer en propose  une vision géométrique et surréaliste diamétralement opposée au côté classique du texte.

Illustration de Fanny Dreyer

Formes géométriques et couleurs…

Sa palette de couleurs dures à l’acrylique (bleu/rouge/vert/jaune) est comme éparpillée en un jeu de construction sur les grandes réserves de blanc que forment les doubles pages. Le cheminement vers Brême adopte une signalétique contemporaine (étapes numérotées, panneaux directeurs). Des parallélogrammes évoquent les champs traversés par la compagnie.

…adoucies par une touche de surréalisme

Avec Fanny, les maisons ont des yeux, le coq sur le toit est aussi grand que la ferme. Des Indiens et des cow-boys se promènent au fil de pages où la notion d’échelle est totalement balayée.

Qu’on aime ou pas le choix graphique de l’illustratrice, l’album s’impose par sa qualité ludique et la belle exploitation possible en arts plastiques pour des enfants en fin de maternelle et début de primaire.

Les musiciens de Brême. Les frères Grimm, ill. de Fanny Dreyer. Editions La joie de lire, 2013
Jeu

Construis le chat en tangram Continue reading