Archives de catégorie : Tout public

Le prénom du livre

Tu es qui toââ ?
Tu es qui toââ ?

Les pioupious aiment bien trouver leur prénom écrit dans les livres. Alors évidemment, il n’est pas difficile de tomber sur Mireille l’abeille et Antonin le poussin, au demeurant excellents. Il est cependant plus ardu de débusquer Iphigénie, Mohamed ou Charles-Edouard.

EURêKOI, SINDBAD, SESAME…

Pour aller plus loin, j’ ai consulté EURêKOI pour alimenter un article sur les prénoms des personnages dans les albums pour enfants. EURêKOI, c’est le service question-réponse de la bibliothèque de Marseille. C’est un peu les Renseignements Généraux mais en plus sympathique. Au lieu de garder les informations secrètes, EURêKOI les diffuse. Car les bibliothèques s’adaptent au contexte numérique pour mettre en place de nouveaux services et notamment des services de réponses à distance sur de nombreux sujets. A côté d’EURêKOI, on trouve aussi SINDBAD, SESAME…

Voici le copié-collé de la réponse d’EURêKOI :

Une jeune maman, Ségolène Métais, a décidé de recenser les albums jeunesse en fonction du prénom de leur héros, avec l'idée que chaque enfant pourrait plus facilement s'identifier à « son livre ». Cela donne « le livre de... » un site participatif qui propose des dizaines de livres (et de prénoms), avec une entrée au titre ou au prénom : http://www.le-livre-de.com/
LE MINI-DICO DES PRENOMS DE BREADCRUMB
Pétronille et ses 120 petits

Claude Ponti déploie avec Pétronille une sorte de marguerite dont chaque pétale comprend le prénom d’un de ses enfants. Certains prénoms sont issus de la fantaisie de Ponti mais d’autres existent réellement. Pétronille est un vrai prénom, c’est aussi le premier album de Ponti édité à l’Ecole des loisirs.

Un frère en bocal

Pour la congrégation des enfants qui portent un prénom rare (Clovis, Aristide, Philomène…) et pour tous les autres : Un-frere-en-bocal_imagelivreUn frère en bocal d’Emilie Chazerand et Aurélie Guillerey  est un album-CD tendre et plein d’humour sur la relation ambivalente entre frères et sœurs. Hippolyte, fils unique et las de supporter toutes les corvées, achète un frère en bocal chez Monsieur Baratini, l’épicier du coin. Bon, c’est vrai, c’est en général rare à trouver, un frère en bocal. Mais Monsieur Baratini ne manque pas de ressources dans sa boutique alimentaire. Les illustrations style rétro d’Aurélie Guillerey apportent une touche très douce au texte facétieux d’Emilie Chazerand.

Le monstre mangeur de prénoms

Le-monstre-mangeur-de-prenoms_imagelivreAuquel on peut ajouter Le monstre mangeur de prénoms, illustré par Julien Billaudeau. Ce monstre-là fait un carton chez les maternelles. Dans cette histoire alerte, le monstre ouvre une large gueule pour dévorer les prénoms de tous les enfants qui passent à sa portée. D’Aboubakar à Yéléna, de nombreux enfants se voient ainsi privés d’identité. Jusqu’à ce qu’ un enfant entame le dialogue avec la bête… Ces 2 albums-CD sont publiés aux valeureuses éditions benjamins media qui proposent en plus les versions en braille, gros caractères et livres numériques.

Les Emile sont à la fête avec 2 personnages irrésistibles :

L’Emile  de Tomi Ungerer (un poulpe héroïque vit avec les hommes pendant un temps puis retourne dans son univers marin) et l’Emile de Vincent Cuvellier, illustré par Ronan Badel (Emile veut une chauve-souris, Emile est invisible)

Les Adèle ne sont pas en reste avec 2 autres héroïnes charismatiques :

L’Adèle de Claude Ponti (L’album d’Adèle) et la petite peste de la série de BD Mortelle Adèle paru chez Tourbillon. Egalement incontournables : Olivia de Ian Falconer, Marcel la mauviette, le chimpanzé  culte  d’Anthony Browne (Willy the wimp) et Blaise le poussin masqué de Ponti, pour clôturer l’article… à l’aise Blaise. Bon, oui, d’accord, je sais, c’est facile ! Allez, en voiture pour la médiathèque, Simone…

Aller plus loin

EURêKOI le Service de réponses à distance de la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Marseille http://www.bmvr.marseille.fr

Le blog de Ségolène Métais, abécédaire de prénoms à construire en mode participatif http://www.le-livre-de.com

Activité puzzle

Image_couverture_puzzle

Møtus joue la carte poésie

La poésie comme figure de proue

Cela fait déjà belle lurette que les éditions Møtus déclinent le genre poétique. Leur dernière réalisation est un livre de poésie déguisé en jeu de cartes, Le jeu de la bonne aventure.
Le_Jeu_dela_Bonne_Aventure

L’avenir en jeu

La règle du jeu est ultra-simple : tire une carte et je te lirai ton avenir. Si tu ne l’aimes pas, tu te défausses, tu peux tirer une autre carte, autant de fois que tu le souhaites.

Avec la carte que tu auras choisie, Petit Pierrot ou Petit Prince, tu te forgeras des chemins inexplorés. Tu prendras ton envol vers des instants légers et aériens comme des bulles de savon.

Certaines prédictions te feront penser à des amis, à des amours, à des parents. Tu pourras décider de confier la carte aux bons soins du facteur et la métamorphoser en billet doux.

Avec Le Jeu de la bonne aventure, pas de conseils de pacotille, juste un petit coup de pouce pour caresser l’espoir et embrasser le merveilleux. Alors bats les cartes et laisse-toi porter par le talent de David Dumortier et Aude Léonard. Ainsi peut-être :

Tu seras pilote d’avion.
Et si tu te trompes de chemin,
Ce n’est pas grave
Parce que la Terre est ronde

Plus d’informations sur les éditions Møtus : www.facebook.com/editionsmotus; voir les illustrations d’Aude Léonard : www.audeleonard.fr

La craie magique de David Zinn

hope_and_reward_full_lores
©David Zinn

J’ai découvert un étonnant artiste de Street Art qui met en scène des illustrations à la craie en trompe-l’œil.

David Zinn se sert du mobilier urbain, de bouts de trottoir et de fontaines pour chiens afin de représenter un univers poétique et humoristique de petites bêtes. Ainsi souris, lapins, cochons ailés et aliens interpellent le piéton et ensoleillent sa journée.

drinking_with_sluggo_hires1
©David Zinn

Dans ses illustrations éphémères, David n’hésite pas à se photographier en interaction avec ses personnages, pour jouer avec eux, un peu à la manière du dessinateur de La linea. Son imaginaire puissant évoque celui du Wiesner de Mardi.

David Zinn est un grand artiste de Street Art et va bientôt publier son deuxième livre grâce à un financement participatif :

http://www.indiegogo.com/projects/temporary-but-preserved-chalk-art-by-david-zinn

Pour découvrir un éventail de son œuvre, rendez-vous sur http://zinnart.com/ et www.facebook.com/davidzinnillustration.

Activités

  • Prends une photo d’un élément de la ville et dessine dessus une situation avec des petits personnages à la manière de David. Imagine une petite histoire.
  • David a représenté un petit cochon avec des ailes, Philomena. En anglais, il existe une expression qui dit ‘Quand les cochons pourront voler’. En français, nous on dit ‘Quand les poules auront des dents’. Ce qui signifie ‘jamais’. Cherche toi aussi des expressions idiomatiques de la langue française et amuse-toi à les représenter graphiquement.