Category Archives: La joie de lire

Les Gratte-ciel

Les gratte-ciel est un album hors normes qui joue sur tous les tableaux pour dénoncer la folie des grandeurs.

Par snobisme et rivalité présomptueuse, deux voisins milliardaires aux ego surdimensionnés, Agenor-Agobar Poirier des Chapelles et Willigis Kittycly Junior, rehaussent leur maison bourgeoise jusqu’à l’absurde. Car chacun veut écraser l’autre de sa magnificence.

Tous les corps de métiers interviennent alors tour à tour pour transformer les maisons en gratte-ciel improbables. Sans déflorer la chute de l’histoire, disons que la nature et le bon sens sauront administrer un camouflet de taille aux deux protagonistes.

Fable dessinée au rotring par Albertine sur une trame narrative de Germano Zullo, l’ouvrage tout en hauteur de format se révèle un formidable outil d’observation et de réflexion philosophique.

Continue reading

30 ans au compteur pour La joie de lire

L’éditeur suisse La joie de lire célèbre ses 30 ans cette année.

Parmi les pépites de la Joie de lire, figurent en très bonne place pour Breadcrumb Adrienne Barman, Haydé, Albertine et Germano Zullo. Mais s’il n’y avait qu’un seul album à offrir à un enfant de 4 ou 5 ans, je choisirais Moi, ma maman de Komako Sakai, publié en 2005.

Retour sur cet  album tout en douceur au sein d’un catalogue de qualité. Continue reading

Dada de Germano Zullo et Albertine

A chaque fois que ma mère vient d’Allemagne nous rendre visite, elle nous rapporte un livre pour les enfants. Et Dada (Hötte en allemand) de Germano Zullo  et Albertine en était un. 

Mon fils l’a aimé tout de suite.

Surtout parce que l’histoire est un peu farfelue, rigolote comme disent les enfants.

« Dada », un cheval de saut d’obstacles et « Roger Canasson » son cavalier sont des champions, suivis et fêtés par des milliers de spectateurs. Mais, un jour, le public est bien déçu : Dada ne sait plus sauter au-dessus des obstacles. Alors il finit chez le médecin et il doit faire plusieurs examens, une IRM,  des radiologies… mais la raison de sa défaillance ne se révèle pas, pas encore.

Dada doit passer des examens in. Dada (c)La joie de lire

Il doit donc aller chez un psy. Celui-ci  non plus ne trouve pas de traumatismes ou autres malaises psychiques importants pouvant l’empêcher de remporter des médailles. Dada a juste l’air un peu fatigué.

On retrouve ainsi Dada avec son cavalier… en vacances pour se reposer un peu. Mais, à la compétition suivante, les choses ne semblent pas aller mieux. Ils ratent tous les obstacles jusqu’au moment….où… ça je ne vais pas le révéler ici, il faut lire le livre, mais je peux vous dire que c’est très drôle.

Dada est un livre qui apporte tout de suite de la bonne humeur, grâce à ses illustrations colorées et gaies. Même si je ne suis pas adepte du style des illustrations, qui donnent un air asymétrique et bizarre. Mais c’est ça aussi qui fait le charme de ce livre. Et il faut que ça plaise aux enfants, bien sûr, et c’était bien le cas. 

A lire !!!

Plus d’info : Philosophie et poésie, les deux dadas de Germano Zullo et Albertine