Archives de catégorie : Belgique

Le brainstorming d’Eléphant

C’est l’histoire d’un éléphant

Une réunion annuelle a lieu sur une colline. De nombreuses personnes, animaux, êtres vivants ou entités inanimées sont invités à prendre la parole.

Éléphant est sommé de commencer par poser sa question.

Or, on a beau être puissant et avoir le cuir épais, on n’en est pas moins sensible à la délicatesse des sentiments.

Et on peut tout à fait s’emmêler les défenses en bredouillant, le rouge aux joues, une question pourtant importante pour la plupart d’entre nous.

Surtout quand Fourmi, très organisée mais fort « pètesec » et pressée par le temps, semble bien peu intéressée par le sujet.

Alors même qu’elle est TRÈS préoccupée par son rôle de conduite de réunion, qu’elle perçoit comme un tremplin vers une belle carrière…

C’est l’histoire d’une maison d’édition généreuse

CotCotCot éditions et sa fondatrice Odile Flament publient un livre papier ou numérique par an. Leurs textes poétiques et philosophiques et la qualité de leurs illustrations ont su convaincre Breadcrumb depuis Ma Mamie en poévie. Leur travail restitue à merveille le sel de la vie et le sel de la langue.

Kaatje Vermeire explique comment elle réalise ses illustrations en technique mixte sur éléphant.fr (c) CotCotCot éditions, 2018

En outre, Odile fournit généreusement ses astuces numériques et pédagogiques. Chaque titre est accompagné d’un site web regorgeant de ressources gratuites pour aller plus loin avec les enfants dans un cadre scolaire ou en médiathèque.

On est aux antipodes de l’éditeur commercial. Et c’est sacrément revigorant.

C’est une histoire belge 

Kom op met je vraag, Olifant (littéralement Viens avec ta question, Éléphant)

Le questionnement dans l’histoire trouve un prolongement fantasque et libre dans les ilustrations flamandes évoquant celles de Carll Cneut. On peut visualiser trois magnifiques planches de l’illustratrice Kaatje Vermeire sur le site de l’éditeur belge De Eenhoorn. À noter que la version en néerlandais d’Éléphant a une question a reçu une mention pour le  prix international White Ravens en 2011.

Avec une chute désarçonnante

Petit Cobaye, 9 ans déjà, a beaucoup aimé l’ouvrage bien qu’il n’ait pas apprécié les dernières lignes du livre. Peut-être le style abrupt de la chute correspond-il à l’esprit très pragmatique qui caractérise les Flamands ?

Et si justement cette fin était une belle opportunité pour entamer le dialogue avec les enfants ?

Pour une histoire de cœur !

Et ça tombe bien parce que pour Breadcrumb, Eléphant a une question vaut ♥♥♥♥♥

Activités

Sur le site ad hoc éléphant.fr

Le livre peut être commandé en ligne sur le site de l’éditrice www.cotcotcot.fr

Ma mamie en poévie, livre animé numérique

J’ai reçu il y a peu une lettre, oserai-je dire plutôt : un petit trésor.

Dans l’enveloppe, il y avait  :

  • des graines de myosotis (forget-me-not, en anglais, ‘ne m’oublie pas’)
  • des confiseries
  • une carte avec plein de jolis mots écrits à la main
  • un mode d’emploi tout simple, même pour les lecteurs en délicatesse avec la technologie digitale.

La carte indiquait un code à clavetiner sur le site Internet des éditions numériques Cotcotcot. Certes, le  code n’était pas magique. Il permettait juste de télécharger un livre numérique, intitulé Ma mamie en poévie.

Vous l’aurez compris à ce stade, le message était si gentil que j’ai suivi, en 3 étapes, la piste numérique de Ma mamie en poévie. Et pourtant, je ne suis pas une inconditionnelle des applications.

Grand bien m’en a pris.

J’ai entamé illico un voyage en poésie. Et puis j’ai participé à un atelier d’écriture en compagnie d’une petite fille narratrice et de sa mamie, poète involontaire.

Poète involontaire car la grand-mère est atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Au fil de sa mémoire qui s’effiloche, la grand-mère s’emberlificote dans les mots. Elle tisse un réseau de mots-valises ou de néologismes que la petite fille décrypte avec bienveillance. Evidemment, c’est un peu chaotique. Mais très doux à l’oreille aussi. Voici le conseil de mamie pour nourrir les pigeons à Venise :

“- Pour ne pas qu’ils te pique-piquent, il faut tenir ta main bien apéritive,comme ça, et leur donner des billettes de maïs. Mais, si tu veux, ils peuvent les picorer aussi sur ton épaule, ou sur ta citrouille.

Mes parents m’ont appris que depuis déjà des années, on n’a plus le droit de donner à manger aux pigeons sur la Place Saint-Marc. Mais avec mamie, nous, on continue à les nourrir. Et je sens leur bec au creux de ma paume ou leurs petites pattes sur mes cheveux.”

Extrait – François David et Elis Wilk. “Ma Mamie en Poévie.” iBooks

Illustré par des collages surréalistes d’Elis Wilk et écrit par François David, le grand éditeur poète de Møtus, sur un sujet douloureux, Ma mamie en  poévie s’attarde sur les instants poétiques créés paradoxalement par la maladie , comme volés à la course de la vie.

Ma mamie en poévie est tout à fait adapté à une découverte de la poésie sur le tableau blanc interactif des enseignants de l’école primaire. Ce livre animé est pudique, intelligent et permet une discussion riche avec les enfants avant l’adolescence, à l’âge où les grand-parents ont un rôle majeur dans le cœur des enfants.

Au collège, les adolescents pourront l’aborder en transversalité en sciences et vie de la terre et en français, voire en travaux pratiques encadrés sur l’aspect technologies et formats numériques (le livre est au format ePub3, il est lisible sur tous les dispositifs).

L’éditeur actualise un blog et une page Facebook bourrés de ressources documentaires.

Enfin, en famille, sur la tablette, encocoonés sur le canapé, parents et enfants pourront partager de concert un moment intense et grave à la fois. Que l’on soit concerné par la maladie ou pas.

Ma mamie en poévie. François David, illustré par Elis Wilk. Illustration sonore de Guillaume Lagravière.
Cotcotcot éditions. Novembre 2016.

Continuer la lecture de Ma mamie en poévie, livre animé numérique

Le voisin lit un livre

le-voisin-lit-un-livreUn grand escogriffe à la Tati est assis sur un tabouret dans son appartement. Accompagné de son chien aplati sur le plancher, il essaie de lire un livre à la lumière de sa lampe de bureau. C’est sans compter sur sa jeune voisine de l’autre côté du mur. Elle n’est pas méchante la voisine, juste un peu… bruyante. « Tati » va devoir échafauder des ripostes graduelles pour s’assurer un peu de tranquillité…

Les illustrations graphiques (quelques objets et les personnages détourés sur fond blanc, insertion de détails photographiques), la montée en puissance de l’énervement de « Tati », le dénouement inattendu font de l’album un futur classique.

D’ailleurs, le livre a reçu un prix Sorcières amplement mérité. Par la simplicité du texte, il convient aussi bien dès le début de la maternelle qu’au cours préparatoire (la classe de première pour les Belges !). Un livre incontournable.

Page_de_garde_le_voisin_lit_un_livre

Voir une vidéo du livre

La télévision belge diffuse ce titre dans son programme Histoires lues

Le voisin lit un livre, de Koen Van Biesen, est paru aux éditions belges Alice jeunesse.
Activité

La rubrique Sacs à album du blog Ecole petite section développe un travail sur le jeu à partir d’albums pour les enfants de maternelle.

Réalisés par les enseignants, les sacs comprenant l’album et le jeu circulent dans les familles après lecture en classe. Breadcrumb aime beaucoup le loto sonore conçu par Pierrick à partir de l’album. Allez vite faire un petit tour par là.