Les ombres chinoises du Petit Chaperon rouge

Clémentine Sourdais a commis chez Hélium un album découpé sur la version fidèle de Charles Perrault. On peut le positionner sur une table et avec une lampe de poche, projeter les images sur un mur blanc pour une séance de théâtre d’ombres pas tout à fait improviséeLPCR_couverture.

Par association d’idées, j’ai repensé à la superbe version chinoise de ce conte, Lon Po Po d’Ed Young, parue en 1995 au Père Castor Flammarion et réeditée chez Mijade en 2011, malheureusement épuisée. Avec de la chance, et grâce aux missions de conservation assurées par les bibliothèques/médiathèques, on doit pouvoir l’emprunter. Peut-être la commander chez le libraire québécois Renaud Bray.

  • Activité

LonPoPoLes enfants pourront alors s’amuser à rechercher les différences entre le conte occidental et la version asiatique de toute beauté dans un registre d’illustration totalement différent.

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Les ombres chinoises du Petit Chaperon rouge”

Comments are closed.