Tag Archives: Spectacle

Abracadabra, un lapin vole la vedette au magicien

Monsieur Lapin est magicien. C’est un humain. Son assistant s’appelle Houdini Bouquin. C’est un lapin.

Houdini est doué dans sa fonction de régisseur. Et Dieu sait qu’il n’est pas facile  de trouver un bon assistant pour assurer la bonne marche du spectacle.

Mais voilà qu’un soir, devant nos yeux ébahis, Monsieur Lapin le magicien glisse sur une peau de banane. L’invraisemblable se produit: Monsieur Lapin est sonné sur scène!

Continue reading

Clémentine Sourdais illumine les contes de Perrault

Clémentine, c’est la sorcière bien-aimée de Breadcrumb. Elle a des doigts de fée, un talent monstre, une ingéniosité diabolique. A mon sens, elle fait partie du Top ten des illustratrices françaises contemporaines. Oui, rien moins que ça.

Je l’ai découverte en 2013 avec son Petit chaperon rouge. Album découpé paru chez Hélium, c’est le premier titre d’une série de 3 livres accordéons, tous des contes dans la version intégrale de Charles Perrault.

Un triolet de couleurs…

Chaque album repose au recto sur un trio de couleurs (noir-blanc-rouge pour le Chaperon, noir-blanc-jaune pour le Chat Botté, euh, une idée pour la Barbe Bleue ?). Le verso est entièrement noir.La_Barbe_bleue

…Pour un théâtre d’ombres tip top

Petits bijoux cartonnés et découpés, ces livres constituent de vrais théâtres d’ombres.

Il ne reste plus qu'à ajouter des mouflets et une lampe de poche et le spectacle peut commencer.
Petit album deviendra grand

Et voici que dans la foulée, en 2015, Clémentine Sourdais nous offre encore un incontournable. Cette fois-ci, changement d’échelle : on passe d’un petit format à un Très grand Petit Poucet. Les couleurs dans des tonalités chaudes sont là aussi volontairement limitées en nombre.couverture_le-très-grand-petit-poucet

Clémentine Sourdais s’est littéralement surpassée dans cette représentation du Petit Poucet évoquant l’Art populaire, tout en dentelle de papier.

Chaque illustration en papier découpé pleine page fonctionne de concert avec la feuille suivante. Avec maestria. Ce jeu magique de feuilles rend l’échange entre les couronnes des petites ogresses et les bonnets des garçonnets particulièrement opérant.

Clémentine est loin d’être une tâcheronne. Elle a néanmoins peaufiné son très grand livre en ajoutant mille détails ludiques, insolites et esthétiques. Les anachronismes qu’elle a astucieusement glissés ça et là  forment un parfait contrepoint à la langue du XVIIe de Charles Perrault. Citons en outre sans tout dévoiler un clin d’œil à une scène phare d’E.T., le bord festonné des images, la robe métaphorique de la femme de l’ogre…

L’œil se régale des jolis chausse-trapes tendus par l’illustratrice tandis que l’oreille se concentre car la langue de Perrault, désuète et si riche, ne se laisse pas capter sans un minimum d’attention.

Moralité :
Il suffit parfois d’ un zeste de Clémentine,
d’un soupçon d’anachronisme,
d’un travail finement ciselé de dentelle de papier,
additionnés à la langue de Monsieur Charles Perrault, pour obtenir une merveille de livre
qui fera le bonheur de toute la famille !

P.S. : une exposition sur Clémentine est disponible à l’Imagier vagabond

Bonus : Découvre la surprise de Clémentine

Benjamin, Show devant !

Benjamin Chaud, l’illustrateur de Pomelo et de la Fée Coquillette, s’est lancé en solo pour les 3 albums de son personnage fugueur Petit Ours.

Une quête haletante : un ourson quitte sa tanière pour suivre une abeille…

Inspiré par Claude Ponti dans le texte, Benjamin Chaud nous entraîne à la poursuite de Petit Ours. Petit Ours est un adorable ourson facilement fugueur et très difficile à débusquer au sein de doubles pages regorgeant de multiples détails.

benjamin-chaud-helium

Cette quête tendre et drôle conduit le lecteur dans des univers radicalement différents, de la forêt à la ville et à l’opéra dans Une chanson d’ours, au sein d’un grand magasin à Paris (Coquillages et Petit ours), au monde souterrain et au cirque dans Poupoupidours.

Des clins d’œil en pagaille

Benjamin Chaud aime glisser des clins d’œil picturaux et musicaux à partager en famille.

Ainsi le tout petit éléphant Pomelo  s’est invité dans une page de Poupoupidours et Une chanson d’ours reprend texto une strophe de la chanson douce d’Henri Salvador.

Prêts pour un petit extrait audiovisuel sur vimeo ?

Un ourson  international

Et cocorico ! Benjamin Chaud est l’un des rares illustrateurs français à être publié sur le très sélectif marché américain. Ciel, comment dit-on « l’inimitable popotin de Papa Ours » en anglais ?

D’image en livres, de livres en jeux, un ourson en plein essor  

Initialement paru sous forme d’image géante aux superbes éditions La maison est en carton (collection Grandimage), l’opéra d’Une chanson d’ours est devenu le décor d’évolution de Petit Ours chez Hélium. Le jeune plantigrade y devient d’ailleurs une vraie bête de scène puisqu’il se produit aussi depuis peu sur d’autres planches : celles du jeu de société (memory et puzzle)

Chez Hélium :

  1. Une chanson d’ours, 2011
  2. Coquillages et Petit Ours, 2012
  3. Poupoupidours, 2014
On trouve aussi Petit ours en anglais chez Chronicle.

Activité

Découpe la planche d’illustrations. Tu pourras coller les images sur ton cahier de sons et de lettres au CP ou jouer au mémory en l’imprimant 2 fois.

Memory_Petit-Ours
Plus d’info