Tag Archives: Petit garçon

Emile a de la suite dans les idées

Emile range ses livresAujourd’hui, je vous parle d’Emile range ses livres. C’est comme ça, et pas autrement. C’est décidé. Parce qu’Emile est un petit garçon qui a de la suite dans les idées. Et tant pis si ça bouscule ses parents. Nous, ça ne nous dérange pas !

En plus, Emile range ses livres, c’ est un titre très approprié pour la compilation des 10 premiers titres d’Emile. Ça fait livre de bibliothèque. Celui qu’on emprunte une fois et qu’on court ensuite acheter à la librairie. Parce qu’ Emile range ses livres, c’est un livre E-PA-TANT ! Un point, c’est tout !

La bible des moutards

D’habitude, je n’aime pas beaucoup les compilations d’albums. Les images y subissent un régime minceur, les albums perdent en saveur. Ici, c’est tout l’inverse : le format est respecté, l’ouvrage est joliment travaillé. On a 10 histoires toujours aussi hilarantes dans un gros volume de 249 pages. Une vraie bible pour les petits.  Un cadeau idéal pour les lecteurs du CP.

Emile ou la vraie vie

La logique enfantine inflexible, la fantaisie, le dialogue parent-enfant, l’humour et la culture répondent à l’appel (à la pelle aussi). Les adultes pouffent devant l’obstination d’Emile. Les enfants ne sont pas les derniers à s’amuser et à s’identifier.

 

Emile_tapisserie
copyright Gallimard jeunesse

 

Et puis, si Emile, du haut de ses 5 ou 6 ans, n’est pas un superhéros, il a néanmoins un super atout : une chérie ! Elle s’appelle Julie. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il lui réserve parfois de sacrées surprises !

copyright Gallimard jeunesse
copyright Gallimard jeunesse
Des illustrations qui racontent aussi leurs histoires

Les illustrations de Ronan Badel déploient le grand jeu. Tendres et hilarantes, elles fonctionnent en symbiose avec le texte de Vincent Cuvellier. Jamais redondantes, elles apportent leur dynamique propre.

A tel point que la clé de l’histoire réside parfois uniquement dans l’image.  Ronan Badel (Le meilleur livre pour apprendre à dessiner une vache) me fait penser à un mix de Pef et son Prince de Motordu et de Tony Ross et sa petite Princesse. C’est peu dire.

Un dialogue avec un parent en voix-off

L’auteur, Vincent Cuvellier, met en valeur le dialogue d’Emile et de l’un de ses parents par un procédé littéraire astucieux. Invisible dans les illustrations mais présent sous forme de réponses en italique dans le texte, la maman ou le papa s’adresse directement à son fiston. Tandis que le lecteur lit dans les pensées d’Emile.

L’opus peut ainsi se partager en duo avec un enfant qui débute en lecture. On peut aussi imaginer une mise en scène pour le théâtre.

Médaillons_Emile

Winnie l’ourson n’est pas un personnage de fiction !

20 dollars canadiens pour sauver un ourson

En 1914, un vétérinaire canadien, Harry Colebourn, est réquisitionné pour aller faire la première guerre mondiale en Europe. Alors qu’il traverse le Canada par voie de chemin de fer avec sa troupe, il achète sur un quai un ourson à un vieux trappeur.

En route pour la guerre

En fait, l’ourson est une oursonne. Harry l’appelle Winnie, diminutif de Winnipeg, sa ville d’origine. Winnie devient la mascotte de tout le régiment et poursuit son acheminement vers Londres. Alors qu’il doit poursuivre vers la France, le capitaine Harry réalise qu’il y a peut-être une alternative pour Winnie, le zoo de Londres.

Au zoo, Winnie va bientôt faire une rencontre majeure, celle du petit Christopher, le fils de l’auteur de Winnie l’ourson !

Finding_WinnieMattick_FindingWinnie

Un lien entre les époques et les continents

L’album est l’histoire vraie de la petite ourse qui a inspiré le personnage de fiction Winnie-the-Pooh d’A. A. Milne. L’histoire est racontée par l’arrière-petite fille de Harry Colebourne, Lindsay Mattick, à son propre petit garçon sur le point de se coucher.

Un esprit scrapbooking et un carnet de voyage extraordinaire

L’illustratrice australienne Sophie Blackall a choisi d’illustrer l’ouvrage avec des aquarelles magnifiques tout en incluant pour de faux un vrai album de famille (photographies d’époque, agenda annoté d’Harry, carte de catalogage du zoo de Londres). Le lien de famille entre Lindsay et Harry est efficacement rendu par un arbre  généalogique.

Finding Winnie est à la croisée de la fiction et du documentaire. La grande Histoire rencontre la petite et un pont se crée entre Amérique du nord et Europe.

Chef-d’œuvre en attente de traduction française

Publié en Angleterre chez Orchard books, et aux Etats-Unis chez Little, Brown books for Young readers, le livre a reçu la médaille américaine Caldecott 2016. Breadcrumb est entièrement sous le charme aussi ! Gageons qu’une version française va bientôt voir le jour !

Aller plus loin

http://best-books.publishersweekly.com/pw/best-books/2015/picture-books#book/book-13

 

Un guide en anglais sur Little, Brown books for Young readers : http://media.hdp.hbgusa.com/titles/assets/reading_group_guide/9780316324908/EG_9780316324908.pdf

http://littlebrownlibrary.com/finding-winnie/

Jeu

Bingo anglais Bingo_Finding_Winnie

Loto français Loto_le_vrai_Winnie_l’ourson

Les pensées d’Emile

Le personnage de Ronan Badel, Emile, montre ses yeux
Emile est invisible

C’est décidé. Aujourd’hui, Emile est invisible. C’est comme ça, et c’est pas autrement. A midi, plus personne ne pourra le voir. Pourquoi à midi ? Parce qu’à midi, Maman fait des endives…

On rit beaucoup en découvrant le cheminement des pensées d’Emile qui le conduisent à faire des bêtises. Les enfants s’identifient et les parents comprennent ou se souviennent.

Emile est invisible est le deuxième album d’une série tendre, imaginée par Vincent Cuvellier, et très épurée dans le dessin de Ronan Badel. Le décor est minimaliste, à la manière de Rita et Machin.

=>premier album paru en 2012 : Emile veut une chauve-souris

Fiches-jeux

Pour  jouer  avec Emile, rendez-vous sur le site de Gallimard jeunesse  http://www.gallimard-jeunesse.fr/Personnages/Emile