Archives par mot-clé : Jeu d’imagination

Fééries alphabétiques et autres fantaisies

À l’occasion de la parution du Bruit des lettres, nouvel album-CD ingénieux et poétique chez benjamins media, je vous propose une explication de la technique d’illustration employée par Julien Billaudeau. 

Puis je vous emmène  découvrir d’autres fantaisies alphabétiques en deuxième partie d’article.

Et si vous avez une minute, profitez pour réécouter le magnifique télégramme d’Yves Montand et Simone Signoret et allez visiter la maison de Raymond Devos à Saint-Rémy-lès-Chevreuse…

Allez Zou, c’est parti mon Kiki !

Un abécédaire en mouvement

Pour créer ses pétarades de pépins de pastèque,  ses envols de graines de pissenlit et autres nuées d’étoiles filantes, Julien Billaudeau a travaillé avec une palette colorée réduite à 4 couleurs et leurs superpositions. Il n’y a pas de noir. Les contrastes sont créés uniquement par la couleur.

Un rendu proche de la sérigraphie

Le livre a été imprimé directement avec les 4 couleurs Pantone spécifiques qu’il a choisies : un jaune, un bleu clair, un violet et un orangé : c’est ce qui donne ce rendu lumineux et contrasté.

C’est très proche de ce qu’on pourrait faire en sérigraphie, une technique d’impression qui inspire beaucoup sa manière de travailler.

Carré d’as pour Le bruit des lettres chez benjamins media : texte, voix, illustration, réalisation se répondent parfaitement pour un formidable jeu graphique et sonore

Pour Le bruit des Lettres et pour la première fois,  il a dessiné l’ensemble du livre uniquement à l’ordinateur, avec sa tablette graphique.

C’était plus adapté pour manipuler les formes qu’il dessinait, les déplacer et les superposer les unes aux autres.

En revanche, dans sa manière de dessiner à l’ordinateur, Julien Billaudeau s’inspire de ce qu’il ferait s’il devait dessiner directement sur papier. Avec l’ordinateur, on peut facilement avoir un rendu trop lisse et propre. Il fait donc attention à ce que son trait garde ses petites aspérités et imperfections.

La lettre C dans Le bruit des lettres (c)benjamins media, craquante à souhait
Des textures « maison »

Il ajoute aussi des matières issues de ses bois gravés ou de ses travaux faits à la peinture, à la bombe et au fusain qu’il triture ensuite sur ordinateur.

La lettre P est dessinée par les pépins du coeur d'une pastèque
Cherche et trouve la lettre dans l’ illustration extraite de Le bruit des lettres (c) benjamins media, 2018

Appréciation : La lettre F chez Breadcrumb fait ffffiouu !

Livre-CD mp3 Le bruit des lettres 
Jeanne Boyer, Ill. Julien Billaudeau, voix. Alexandra Mori, réal. sonore Ludovic Rocca
benjamins media, 2018

♥♥♥♥♥

ABCD, je connais mon alphabet

Pour poursuivre sur le thème, explorons l’alphabet en édition jeunesse avec cette brassée d’ouvrages triés sur le volet qui devraient contenter parents, bibliothécaires, enseignants et enfants :

ABCXYZ d’ Adrienne Barman – Le joyeux abécédaire de Maria Jalibert – Alphabetville chez Circonflexe – ABCD d’Henri Galeron – Marion Bataille et son alphabet pop-up – Un Abécédaire en wax aux éditions Grandir – Le A de Claude Ponti – Sans le A de Michael Escoffier – L’album Abécédaire de Pascale Estellon aux éditions Les Grandes Personnes – Voir aussi du côté d’Oliver Jeffers -L’Abécédaire de Xavier Deneux aux  éditions Milan – Le précurseur Balthazar chez Hatier

Le titre d’Henri Galeron aux éditions Les grandes personnes, 2017, livre-jeu classico-moderne
La lettre de G de ABCD, titre d’Henri Galeron aux éditions Les grandes personnes
Typocuriosités 

Les titres de Tomi Ungerer sont déclinés en lettres sur le site du musée à Strasbourg.

Les défuntes éditions L’édune donnaient carte blanche à un illustrateur différent pour présenter une lettre par album (certaines bibliothèques départementales disposent de l’exposition).

Lettres en Activités 
  1. créer un abécédaire pop up
  2. fureter sur La maternelle de Bambou
  3. jouer avec l’abécédaire de Mies Van Hout qu’elle propose gracieusement sur sa page FB

Now you can download my alphabet from dropbox. It's for free!dropbox:http://tinyurl.com/alfabetvanmiesvanhout.You can use it to write your name, or the name of your shop.Please send me a picture of it.

Publiée par Mies van Hout picturebooks sur Vendredi 25 septembre 2015

A is for Alligator
Sélections d’abécédaires
  • Sélection abécédaires réalisée par la BM de Concarneau 
    http://fr.calameo.com/read/0034452036a975b815e7a
  • Sur Babelio 
Travaux universitaires

ARLAP 

Le coin insolite des adultes 

L’alphabet en romans policiers : Sue Grafton, auteure américaine, a écrit un roman par lettre de 1982 à 2017 en commençant par A is for Alibi. La seule lettre manquante est le Z car elle est décédée en 2017, l’année du Y ! Plus d’infos sur le site bookseriesinorder

Le bon achat sur plan avec Olivier Douzou

Olivier Douzou, auteur, illustrateur, éditeur, est architecte de formation. Quand on considère sa production de livres dans son ensemble, ça saute aux yeux.

Depuis son premier titre, Jojo la mâche (1993), il a occupé de manière récurrente plusieurs fonctions au sein de la maison d’édition Le Rouergue. Tous les professionnels du livre s’accordent à le classer dans la case Attention-Talent majeur-Jalon de l’histoire de la littérature de jeunesse.

Cela dit, pour une amatrice de narration comme moi, Olivier Douzou a rarement fait partie des auteurs que je mets en avant (sauf pour Le Loup).

Jusqu’à ce que je tombe sur Pipeau, au détour d’une exposition proposée par la bibliothèque départementale des Alpes-Maritimes.

Pipeau, c’est une histoire à base d’oiseau, de pipe, d’hippopotame qui peut en cacher un autre. On y croise un tamanoir et l’esprit de Magritte qui s’agite furieusement.

Un brin surréaliste et poétique, Pipeau est aussi un album à compter (3, 4, 5) avec les chérubins, un jeu de discrimination visuelle, un jeu de formes, un fabuleux imagier.

Le logo des éditions du Rouergue, registered Douzou ?

Perché sur un porte-manteau, l’espèce de piaf dans Pipeau se joue de nous et pipe les dés.  Pendant ce temps, les allitérations en p pullulent à l’oreilleEt pas seulement.

Concevoir une histoire pied de nez à partir d’un jeu de construction, ou vice-versa, voilà bien un défi remporté haut la main par Olivier Douzou.

Nom d’une pipe, quel talent celui-là!

Jeu

Fabriquer un jeu de lynx à partir de la couverture; les plus courageux peuvent toujours tenter un pêle-mêle.

Imprimer le fichier pdf : couv-pipeau-ok

Jamais sans mon livre!

L’album Jamais sans mon livre célèbre la liberté de jouer avec un livre, grâce à un texte poétique et un graphisme déluré de spirales, lignes, rectangles, cœurs, entrelacs en mode rétromoderne.

Il est publié par Phaidon, maison anglaise avec une filiale française. Phaidon est éditeur par ailleurs de nombreux albums d’HervéTullet, le pro du jeu avec le livre. On reste donc en famille.

Sur le principe de « Que peut-on faire avec ? »

Bel objet avec la jaquette, sorte de mode d’emploi, l’album est un pied de nez aux esprits étriqués. S’inspirant de Silverstein et son rhinocéros de compagnie, Barney Saltzberg part d’emblée sur un petit délire artistique. On retrouve le même ressort chez Claude Boujon et sa Chaise (que peut-on faire avec une chaise si on n’a pas le droit de s’asseoir dessus?).

Mais Saltzberg ajoute un ingrédient en personnifiant le livre. Lequel se transforme en doudou compagnon de l’enfant. Et en avant pour une aventure urbaine…

Un éditeur, deux versions

On peut apercevoir certaines des propositions farfelues en anglais sur le site de Phaidon. Rien n’empêche d’en chercher d’autres avec les enfants.

La couverture de la version originale de Jamais sans mon livre. Littéralement, câline ce livre !

Ce livre, tu peux l’embrasser, le câliner, le renifler. Ça te paraîtra peut-être une drôle d’idée.

You can kiss and hug and smell this book. That might sound sort of silly.

Opération graphisme à gogo

Fred Benaglia a saisi l’air du temps en matière de technique d’illustration. Il a choisi le dessin à l’encre et la colorisation en numérique. L’alliance  du Français et de l’auteur américain donne naissance à un beau petit bijou à serrer très fort contre son cœur. On peut aussi cacher l’album sous l’oreiller pour mieux le retrouver au petit matin.

Les enseignants de maternelle et de CP auront un éventail de formes graphiques à partager avec les élèves. Les bibliothécaires, éducateurs et parents devraient aussi pleinement profiter de ce feu d’artifice sur papier.

Jamais sans mon livre. Barney Saltzberg, ill. Fred Benaglia
Phaidon, 2016
1 jaquette, 32 pages, 21 cœurs
Activité

Moyenne section : Compter les cœurs sur la jaquette du livre

Grande section, CP : compter tous les cœurs (attention, il y en a un bien caché. Et ce n’est pas nécessairement le plus petit !)