Archives par mot-clé : Grenouille

Piouh ou les chouettes chroniques d’un poussin hibou

Il s’appelle Piouh. Avec un H comme Hibou. Dans un petit format et sur un papier très doux, il dévoile ses premières expériences du monde du Grand Bois.

On y découvre tout un univers légendé avec des personnages hauts en couleur : une grenouille claironnante, une coccinelle intrépide, une plante carnivore à laquelle il  vaut mieux ne pas se frotter… 

Le tout dans une farandole de chapitres : Portrait de Piouh, Le Pouvoir de Piouh, Le Grand Bois, La Champimaison de Piouh pour n’en mentionner que quelques-uns. 

Car Piouh, petit habitant du Grand Bois, est un livre à chapitres comme disent les Anglo-Saxons, ce qui permet une lecture fractionnée par les apprentis lecteurs dès sept ans… 

Et c’est aussi un album d’un jaune éclatant, vitaminé, parfaitement chou, avec lequel il fait bon  jouer.

Avec Piouh, on joue ainsi à J’aime… j’aime pas ; j’ai peur… j’ai pas peur; je cherche… je trouve ; si j’étais… 

On pense à Pomelo l’éléphantClaude Ponti le maître, Arnold Lobel et son inoubliable duo de crapaud et de grenouille.

Piouh, petit habitant du Grand Bois et futur personnage remarquable en littérature de jeunesse

Sous l’égide fantaisiste de Grasset jeunesse qui s’est régalé avec la mise en scène des mots de l’objet-livre, Estelle Billon-Spagnol a réussi un petit chef-d’œuvre inspiré. 

L’éditeur a inscrit sur la quatrième de couverture : attention, livre adorable ! On dira même plus : attention, livre incontournable !
En savoir plus

#inktober2016

A post shared by Estelle Billon-Spagnol (@stel_spagnol) on

Grenouille est trop grande

Couv_GETGQuand nous avons lu  Grenouille est trop grande de Mo Willems  pour la première fois, mon fils de 3 ans et demi s’est tordu de rire en tournant les pages.

Les livres animés, nous connaissions déjà, mais nous n’avions encore jamais vu un livre aussi raffiné et original.

Nous avons été surpris par la taille de la grenouille qui semble vraiment vouloir sortir du livre. Mon petit garçon trouvait la sensation « 3D » extraordinaire. Il imitait même les différentes postures et gestes que fait la grenouille sur les six doubles pages.

Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope
Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope

Ce que nous avons également apprécié dans ce livre, ce sont les différentes flèches qu’on peut tirer en bas et vers le haut pour changer les grimaces et l’humeur de cette grenouille bien verte qui a l’air à un moment donné tellement triste de ne pas pouvoir rentrer dans ce livre ! MAIS, en tirant le bandeau elle devient très vite une grenouille souriante qui roule en même temps ses yeux. Très réussis ces mouvements ;).

Il ne faut pas être trop prudent en ayant peur de casser le mécanisme, sinon on passe à côté des animations que nous n’avons découvertes qu’en deuxième lecture. En revanche, je ne laisserai pas mon enfant manipuler tout seul le livre, les petits doigts ne sont pas encore très habiles…

Ce fut un tel bonheur de voir mon fils s’amuser autant que nous lui avons lu le livre encore plusieurs fois…

Minute, papillon

Pas-tout-de-suite-Bouille_imagelivreBouille la grenouille est adorable. Vive, verte, enjouée.

Mais Bouille a un problème, le problème du « minute, papillon ». Elle ne sait pas AT-TEN-DRE. C’ est simple, quand Bouille veut quelque chose, c’ est là, maintenant, tout de suite. Que ce soit pour la tambouille, la débrouille ou la construction d’ une tour de brindouilles, euh pardon, de brindilles, Bouille bout d’ impatience.

A TOUT BOUT DE CHAMP.

Pas tout de suite, Bouille est un album-CD pour les tout-petits joliment judicieux.  Il leur apporte avec beaucoup d’humour une leçon de sagesse tout en douceur. Car s’il est utile d’apprendre la patience, parfois dans certaines situations, il faut savoir bondir sans délai !

Des illustrations qui se prêtent au jeu
Des expressions

La petite bouille expressive de la grenouille est un régal. Sa mine déconfite et ses bouffées de colère sont plus vraies que nature.

Des formes

L’aspect stylisé des environs de la mare, les contours nets, adoucis à l’outil aérographe suggèrent l’utilisation de Photoshop et autorisent un jeu de découverte des formes. Aux triangles de la toile d’araignée réparée, des tuiles de la maison de Bouille et de la mosaïque des yeux de la mouche s’ajoutent des formes plus élaborées, rayons ou gouttes plus difficiles à appréhender.

Cherche et trouve

L’enfant peut aussi s’amuser à chercher dans l’album les personnages représentés en médaillon sur la 4ème de couverture. 9782912754936_1_medium9782912754936_2_medium9782912754936_3_medium Enfin, sur certaines planches, Gwen Keraval l’illustrateur a traité le feuillage qui entoure Bouille d’une manière très simplifiée sur un fond noir. J’ai pensé à la tapisserie de la Dame à la licorne, A mon seul désir. Clin d’œil de l’artiste ou déformation professionnelle de bibliothécaire ?

Une recette sonore ‘so pepsy’

La bande sonore est sautillante et pétillante. Banjolélé, guimbarde et flûte harmonique s’invitent pour une recette sonore dévoilée par le musicien d’Olivia Ruiz, Frank Marty. Un extrait ci-dessous :

Un livre-CD bijou

Rien n’est laissé au hasard chez Benjamins média qui fignole et cisèle les moindres détails du livre. Le format carré adapté aux petites mains et le CD travesti en nénuphar concourent au plaisir de ce petit bijou hybride (fonctionnant à l’œil comme à l’oreille). Comme toujours avec cet éditeur, une version en braille et gros caractères est disponible sur le site web.

Plus d’info sur benjamins media avec un coloriage offert.

Allez, vite, un autre album svp benjamins ! Là, maintenant, tout de suite !