Archives par mot-clé : Grenouille

La grenouille à grande bouche et autres consoeurs

Une blague de potaches transformée en album et voici la naissance de la grenouille à grande bouche en 1995.

Pendant des années, j’ai lu à tour de bras cette version pop-up de la grenouille à grande bouche qui, sans peur aucune, interroge divers animaux sur leur régime alimentaire.

Grenouille sans peur jusqu’à ce qu’elle rencontre un terrible prédateur vert qui lui déclare manger les grenouilles à grande bouche… 

Didier jeunesse avait poursuivi l’aventure avec une autre version 

éditée et rééditée dans plusieurs formats. On peut d’ailleurs écouter ce superbe classique sur leur site.

Deux valent mieux qu’une
(c) Didier jeunesse

Le duo de choc Pierre Delye pour les mots et Cécile Hudrisier pour les images a tenté la gageure de poursuivre l’aventure.

Dans cet album, ce n’est plus une seule protagoniste à grande bouche qui mène la marche mais carrément deux batriciennes délurées qui embarquent sur une nef animalière.

Deux grenouilles qui cassent les oreilles de tous les passagers, qui se font un plaisir d’embêter leur monde pourtant en déluge. Jusqu’à ce que le capitaine du bateau suggère une sanction radicale pour stopper net le concert intempestif…

Une suite qui fait mouche

Les suites d’un premier succès sont toujours hasardeuses et il n’est  pas fréquent qu’un deuxième titre égale le premier.

Mais que dire quand le second provoque un fou rire retentissant dans la mare des albums jeunesse et risque lui-aussi de s’imposer comme un futur classique ? 

Les petites eaux musicales de Didier jeunesse

Si l’album s’adresse à un public un peu plus âgé que le premier, il est rythmé par de nombreuses chansons enfantines sur le thème de l’eau. Plusieurs niveaux de lecture sont donc possibles.

Et des livres comme ça, il n’y en a pas beaucoup par ces temps-ci…  

L’avis de Breadcrumb : 5 / 5 !

Faire des ricochets 

cf  Éditions Hesse » CONTES ET LÉGENDES » CONTES ET LÉGENDES DE LA GRENOUILLE Anne Marchand

Le coloriage de Bouille la grenouille est sur le site des éditions benjamins mediaPas tout de suite Bouille – Prince Grenouille – Arnold Lobel – Le crapaud perché – Pauvre Verdurette de Claude Boujon- Nanette de Mo Willems -Petit Bond de Max Velthuijs – Crapaud de Ruth Brown – 999 têtards – Pourquoâââ ? et La grenouille qui avait mal aux oreilles de VoutchGrenouille est trop grande de Mo Willems – Grinchouille la grenouille d’Ed Vere

La chaîne alimentaire en réseau
  • Loup gris et la mouche. Gilles Bizouerne. Didier jeunesse, 2017
  • Max le terrible. Ed Vere. Milan jeunesse, 2014
  • Monsieur Lapin n’aime plus les carottes. Claude Boujon. L’école des loisirs, 1985
  • D’une petite mouche bleue. Mathias Friman. Les fourmis rouges, 2017
D’une petite mouche bleue, un des plus beaux albums de l’année 2017, parfait prolongement de la grenouille à grande bouche
Activités
Deux assiettes en carton et de la peinture à doigt pour réaliser des grenouilles décoratives avec les tout-petits
  1. grenouille en origami ou en assiette de carton
  2. pliage nénuphar à la manière de l’album chez Casterman
  3. coloriage de Cécile Hudrisier 
  4. chanter à tue-tête Il pleut, il mouille
  5. Grenouille en pop-up 

Piouh ou les chouettes chroniques d’un poussin hibou

Il s’appelle Piouh. Avec un H comme Hibou. Dans un petit format et sur un papier très doux, il dévoile ses premières expériences du monde du Grand Bois.

On y découvre tout un univers légendé avec des personnages hauts en couleur : une grenouille claironnante, une coccinelle intrépide, une plante carnivore à laquelle il  vaut mieux ne pas se frotter… 

Le tout dans une farandole de chapitres : Portrait de Piouh, Le Pouvoir de Piouh, Le Grand Bois, La Champimaison de Piouh pour n’en mentionner que quelques-uns. 

Car Piouh, petit habitant du Grand Bois, est un livre à chapitres comme disent les Anglo-Saxons, ce qui permet une lecture fractionnée par les apprentis lecteurs dès sept ans… 

Et c’est aussi un album d’un jaune éclatant, vitaminé, parfaitement chou, avec lequel il fait bon  jouer.

Avec Piouh, on joue ainsi à J’aime… j’aime pas ; j’ai peur… j’ai pas peur; je cherche… je trouve ; si j’étais… 

On pense à Pomelo l’éléphantClaude Ponti le maître, Arnold Lobel et son inoubliable duo de crapaud et de grenouille.

Sous l’égide fantaisiste de Grasset jeunesse qui s’est régalé avec la mise en scène des mots de l’objet-livre, Estelle Billon-Spagnol a réussi un petit chef-d’œuvre inspiré. 

L’éditeur a inscrit sur la quatrième de couverture : attention, livre adorable ! On dira même plus : attention, livre incontournable !
En savoir plus

Grenouille est trop grande

Couv_GETGQuand nous avons lu  Grenouille est trop grande de Mo Willems  pour la première fois, mon fils de 3 ans et demi s’est tordu de rire en tournant les pages.

Les livres animés, nous connaissions déjà, mais nous n’avions encore jamais vu un livre aussi raffiné et original.

Nous avons été surpris par la taille de la grenouille qui semble vraiment vouloir sortir du livre. Mon petit garçon trouvait la sensation « 3D » extraordinaire. Il imitait même les différentes postures et gestes que fait la grenouille sur les six doubles pages.

Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope
Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope

Ce que nous avons également apprécié dans ce livre, ce sont les différentes flèches qu’on peut tirer en bas et vers le haut pour changer les grimaces et l’humeur de cette grenouille bien verte qui a l’air à un moment donné tellement triste de ne pas pouvoir rentrer dans ce livre ! MAIS, en tirant le bandeau elle devient très vite une grenouille souriante qui roule en même temps ses yeux. Très réussis ces mouvements ;).

Il ne faut pas être trop prudent en ayant peur de casser le mécanisme, sinon on passe à côté des animations que nous n’avons découvertes qu’en deuxième lecture. En revanche, je ne laisserai pas mon enfant manipuler tout seul le livre, les petits doigts ne sont pas encore très habiles…

Ce fut un tel bonheur de voir mon fils s’amuser autant que nous lui avons lu le livre encore plusieurs fois…