Archives par mot-clé : Fourmi

Le brainstorming d’Eléphant

C’est l’histoire d’un éléphant

Une réunion annuelle a lieu sur une colline. De nombreuses personnes, animaux, êtres vivants ou entités inanimées sont invités à prendre la parole.

Éléphant est sommé de commencer par poser sa question.

Or, on a beau être puissant et avoir le cuir épais, on n’en est pas moins sensible à la délicatesse des sentiments.

Et on peut tout à fait s’emmêler les défenses en bredouillant, le rouge aux joues, une question pourtant importante pour la plupart d’entre nous.

Surtout quand Fourmi, très organisée mais fort « pètesec » et pressée par le temps, semble bien peu intéressée par le sujet.

Alors même qu’elle est TRÈS préoccupée par son rôle de conduite de réunion, qu’elle perçoit comme un tremplin vers une belle carrière…

C’est l’histoire d’une maison d’édition généreuse

CotCotCot éditions et sa fondatrice Odile Flament publient un livre papier ou numérique par an. Leurs textes poétiques et philosophiques et la qualité de leurs illustrations ont su convaincre Breadcrumb depuis Ma Mamie en poévie. Leur travail restitue à merveille le sel de la vie et le sel de la langue.

Kaatje Vermeire explique comment elle réalise ses illustrations en technique mixte sur éléphant.fr (c) CotCotCot éditions, 2018

En outre, Odile fournit généreusement ses astuces numériques et pédagogiques. Chaque titre est accompagné d’un site web regorgeant de ressources gratuites pour aller plus loin avec les enfants dans un cadre scolaire ou en médiathèque.

On est aux antipodes de l’éditeur commercial. Et c’est sacrément revigorant.

C’est une histoire belge 

Kom op met je vraag, Olifant (littéralement Viens avec ta question, Éléphant)

Le questionnement dans l’histoire trouve un prolongement fantasque et libre dans les ilustrations flamandes évoquant celles de Carll Cneut. On peut visualiser trois magnifiques planches de l’illustratrice Kaatje Vermeire sur le site de l’éditeur belge De Eenhoorn. À noter que la version en néerlandais d’Éléphant a une question a reçu une mention pour le  prix international White Ravens en 2011.

Avec une chute désarçonnante

Petit Cobaye, 9 ans déjà, a beaucoup aimé l’ouvrage bien qu’il n’ait pas apprécié les dernières lignes du livre. Peut-être le style abrupt de la chute correspond-il à l’esprit très pragmatique qui caractérise les Flamands ?

Et si justement cette fin était une belle opportunité pour entamer le dialogue avec les enfants ?

Pour une histoire de cœur !

Et ça tombe bien parce que pour Breadcrumb, Eléphant a une question vaut ♥♥♥♥♥

Activités

Sur le site ad hoc éléphant.fr

Le livre peut être commandé en ligne sur le site de l’éditrice www.cotcotcot.fr