Archives par mot-clé : Au banc d’essai des mamans

Le gruffalo de Julia Donaldson et Axel Scheffler

gruffaloÇa fait un moment que je voulais connaître l’histoire du gruffalo, ce petit monstre, devenu le chef d’œuvre du duo auteur-illustrateur Donaldson et Scheffler. Ce classique de la littérature enfantine a même été porté à l’écran. En plus, ce n’est pas le seul bon livre du duo germano-britannique. Nous, nous sommes devenus des véritables fans de leurs histoires…

Dans le Gruffalo, une petite souris se promène dans la forêt quand un renard veut l’inviter pour manger avec lui. Mais elle ne sait fait pas avoir, et elle dit : «  C’est terriblement gentil, mon bon renardeau, mais je dois déjeuner avec un gruffalo. »

« Un gruffalo ? Mais qu’est-ce que c’est ? »

« Un gruffalo ? Tout le monde le sait. »

Et voilà qu’elle décrit ce monstre avec ses défenses, griffes, dents, terrifiantes, redoutables, terribles, bref un monstre qui fait bien peur. Et en plus le renard rôti est son plat préféré. Ceci fait évidemment fuir le renard.

axel-scheffler

Ensuite, la souris rencontre d’autres prédateurs auxquels elle raconte toujours la même histoire, jusqu’au jour où elle rencontre….le gruffalo !!!!

Evidemment, notre petite souris a très peur, et encore plus lorsque le gruffalo lui dit que la souris est son plat préféré…

J’aime beaucoup ce livre. On dirait qu’il s’agit d’un poème, il y a beaucoup de répétition, ça rime, c’est très mélodique et on prend beaucoup de plaisir à lire à haute voix à nos bouts de chou.

Récemment nous nous sommes acheté deux autres livres du couple créateur : « Zéburlon le dragon » et « Monsieur Bout-de-bois » qui a été, lui aussi, cinématographié.

stickman-act-puz-252859

Et nous avions déjà trois autres livres de Axel Scheffler à la maison en allemand et je dois vous dire que je les aime tous ! Donc la prochaine fois que je passe à la librairie ma « collection » va sûrement s’élargir.

Bien, maintenant, c’est compris ? : il faut absolument lire le gruffalo. Comme ça, la prochaine fois que vous vous promènerez en forêt, si jamais vous le croisez, vous saurez quoi lui dire…

Activités

Des tonnes de jeux et activités sur le site du gruffalo. Breadcrumb en a sélectionné 2 :

la-fausse-image

On peut trouver aussi d’autres fiches d’activités sur les sites des éditeurs français Gallimard et allemand Beltz ainsi que sur le site dédié allemand grueffelo.de.

Cher Zoo de Rod Campbell

C’est un régal pour les petits de découvrir quel animal se trouve derrière les rabats différemment conditionnés. Au début, on soulève le rabat -sous forme d’un container- vers le bas (pour découvrir derrière un éléphant gris avec une mine très gentille).

Cher_Zoo_c1_large

Sur l’autre page on découvre un autre rabat qui s’ouvre vers la gauche. L’enfant commence déjà à deviner qui se trouve derrière puisqu’il y a la tête d’une girafe qui dépasse de son emballage. A la page suivante on aperçoit le derrière d’un… ? « – Lion, maman ! ». « – Bravo mon chéri, bien vu ! » . Il y a du suspense à chaque page et les rabats font travailler la dextérité de nos bouts de chou.

Après, et c’est pour cela que j’apprécie beaucoup ce livre, ça fait en même temps travailler la mémoire des enfants en devinant des adjectifs attribués aux animaux (l’éléphant est trop…gros, la girafe est trop…grande, le lion est trop…féroce et ainsi de suite). J’étais étonnée, quand à la rentrée, donc après quelques semaines, mon fils s’est mis à relire ce livre tout seul. Il se rappelait un bon nombre de mots.

Un autre atout de ce livre : les grandes lettres. On dirait que les éditeurs ont pensé aux parents qui –pour le rituel du coucher- lisent des livres avec leurs petits dans la pénombre. Ça facilite quand même énormément la lecture.

Donc on a testé Cher zoo, il marche pour l’heure du coucher avec les lumières tamisées. Bonne lecture !!!

A lire aussi : la critique de Véronique

Grenouille est trop grande

Couv_GETGQuand nous avons lu  Grenouille est trop grande de Mo Willems  pour la première fois, mon fils de 3 ans et demi s’est tordu de rire en tournant les pages.

Les livres animés, nous connaissions déjà, mais nous n’avions encore jamais vu un livre aussi raffiné et original.

Nous avons été surpris par la taille de la grenouille qui semble vraiment vouloir sortir du livre. Mon petit garçon trouvait la sensation « 3D » extraordinaire. Il imitait même les différentes postures et gestes que fait la grenouille sur les six doubles pages.

Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope
Grenouille est trop grande (c)Kaléidoscope

Ce que nous avons également apprécié dans ce livre, ce sont les différentes flèches qu’on peut tirer en bas et vers le haut pour changer les grimaces et l’humeur de cette grenouille bien verte qui a l’air à un moment donné tellement triste de ne pas pouvoir rentrer dans ce livre ! MAIS, en tirant le bandeau elle devient très vite une grenouille souriante qui roule en même temps ses yeux. Très réussis ces mouvements ;).

Il ne faut pas être trop prudent en ayant peur de casser le mécanisme, sinon on passe à côté des animations que nous n’avons découvertes qu’en deuxième lecture. En revanche, je ne laisserai pas mon enfant manipuler tout seul le livre, les petits doigts ne sont pas encore très habiles…

Ce fut un tel bonheur de voir mon fils s’amuser autant que nous lui avons lu le livre encore plusieurs fois…