Le cas Super Caca

Le petit caca

Il était une fois un petit caca et une petite fraise qui discutaient au bord d'un trottoir. 
La petite fraise, toute mignonne, toute rose et rebondie avec ses petits grains de rousseur, disait avec grand mépris au petit caca :
-Tu n'as l'air de rien. Tu pues. À ta place, j'aurais honte et j'irais me cacher. 
Un enfant vint à passer. Il vit la petite fraise.
Il la prit et la mangea.
-À bientôt !, dit le petit caca...

D'après un conte facétieux relaté par Jean-Claude Renoux dans Parole de conteur chez Edisud.


Est-ce que ce conte a fait partie de l’immense brainstorming personnel de Davy Mourier, le scénariste de Super Caca, super héros mimi et scato? Qui le sait?

En revanche, je sais que l’album a retenu l’attention quasi exclusive de Petit cobaye, 7 ans, au dernier salon du livre de Mouans-Sartoux.
Alors même que nous venions de faire dédicacer Les punitions, Petit Cobaye m’a traînée par la main jusqu’au stand où il avait repéré ce titre incroyablement culotté. Là, il s’est mis à l’arrêt tel un bon chien de chasse devant son gibier piégé.

Moi, j’étais nettement moins convaincue.

Sur la quatrième de couverture, l’éditeur s’est fendu d’un laconique :

« Découvre les aventures fantastiques d’un jeune garçon et de son rêve improbable : un petit caca qui sent la fraise. »

Pour ceux qui manqueraient d’imagination, il y a aussi un autocollant à frotter pour découvrir le parfum de fraise de Super Caca.

Première planche de Super Caca (c)Delcourt

Eh bien, malgré certaines bulles dont le langage grossier aurait pu être évité (Tu me fous la honte. Qu’est-ce que c’est que ce foutoir ? C’est le binz.), et contre toute attente, Super Caca est un joli titre sur la confiance en soi pour les plus jeunes.

Luca au bonnet péruvien passe un concours d’entrée pour l’école Imagi-School. Son petit rêve animé, Super Caca, est bien sûr de la partie (c)Delcourt

Inspiré par l’univers Pokémon et celui des romans pour adolescents Harry Potter, Hunger Games, Divergente, le titre mérite largement de figurer dans les bacs d’une bibliothèque ou sur les étagères d’une chambre d’enfant. Les jeux de mots parfois invisibles pour les plus jeunes parlent aussi à l’adulte.

Le tome 2 vient de sortir, un 3e est à paraître.

Désarmant. Drôle et touchant.

Je vais le mettre en suggestion d’achat à la médiathèque. Je vous tiens au courant?

Super Caca. tome 1. Rentrée des classes. Delcourt, 2016
Super Caca. tome 2. Dream Ball. Delcourt, 2017

Dès 7 ans

Appréciation Petit Cobaye 5/5

Activité

Les cartes à découper en fin d’album permettront sans nul doute un jeu de batailles entre enfants. Les médiateurs du livre apprécieront l’explication en BD des mots scénariste, dessinateur, éditeur, coloriste.

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “Le cas Super Caca”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *