Archives de catégorie : Canada

Princesse et dragon

la-princesse-et-le-dragonUne princesse au cœur vaillant décide de sauver son fiancé kidnappé par un dragon déchaîné.

Elle a échappé de peu au feu du monstre vert. Son château, sa forêt et même ses vêtements ont brûlé.

Qu’importe, la princesse (Elisabeth de son petit nom) va elle aussi faire « feu »… de tout bois pour délivrer son promis.

Mais, si elle a des ressources, elle n’est pas pour autant au bout de ses surprises !

paperbagprincess2

La princesse et le dragon est un classique de l’auteur canadien  Robert Munsch paru chez l’éditeur canadien Annick Press en 1980.

Dans la version originale, l’album s’intitule La Princesse au sac en papier (The Paper Bag Princess). Le sac en papier, très commun dans les pays anglo-saxons (les enfants s’en servent souvent comme support de loisirs créatifs), joue un rôle majeur dans l’histoire. Sans lui, la princesse serait toute nue !

En France, cet élément culturel n’a pas de résonance particulière. Le sac est ainsi escamoté dans le titre français.

En revanche, ce qui n’est pas escamoté, c’est la grande claque aux préjugés sexistes. La lutte contre les stéréotypes (prince valeureux et princesse passive) est hélas toujours d’actualité. Mais la leçon porte d’autant mieux qu’elle est humoristique. Le pari est ici réussi.

La princesse et le dragon en est actuellement à son 9e tirage depuis sa première publication en 2005 aux éditions Talents hauts. Une sacrée longévité en fiction jeunesse ! Et un album de poids au catalogue de l’éditeur dont le fer de lance est la lutte antisexiste.

Va-t'en ! Je te mangerai demain
Va-t’en ! Je te mangerai demain
Plus d’informations

Médaillon

Activité origami

Jeu de groupe extérieur : un enfant est désigné comme dragon, les autres lui jettent des bombes à eau pour éteindre son feu :

La princesse sans son sac est toute nue, fabrique-lui une jolie robe :

Winnie l’ourson n’est pas un personnage de fiction !

20 dollars canadiens pour sauver un ourson

En 1914, un vétérinaire canadien, Harry Colebourn, est réquisitionné pour aller faire la première guerre mondiale en Europe. Alors qu’il traverse le Canada par voie de chemin de fer avec sa troupe, il achète sur un quai un ourson à un vieux trappeur.

En route pour la guerre

En fait, l’ourson est une oursonne. Harry l’appelle Winnie, diminutif de Winnipeg, sa ville d’origine. Winnie devient la mascotte de tout le régiment et poursuit son acheminement vers Londres. Alors qu’il doit poursuivre vers la France, le capitaine Harry réalise qu’il y a peut-être une alternative pour Winnie, le zoo de Londres.

Au zoo, Winnie va bientôt faire une rencontre majeure, celle du petit Christopher, le fils de l’auteur de Winnie l’ourson !

Finding_WinnieMattick_FindingWinnie

Un lien entre les époques et les continents

L’album est l’histoire vraie de la petite ourse qui a inspiré le personnage de fiction Winnie-the-Pooh d’A. A. Milne. L’histoire est racontée par l’arrière-petite fille de Harry Colebourne, Lindsay Mattick, à son propre petit garçon sur le point de se coucher.

Un esprit scrapbooking et un carnet de voyage extraordinaire

L’illustratrice australienne Sophie Blackall a choisi d’illustrer l’ouvrage avec des aquarelles magnifiques tout en incluant pour de faux un vrai album de famille (photographies d’époque, agenda annoté d’Harry, carte de catalogage du zoo de Londres). Le lien de famille entre Lindsay et Harry est efficacement rendu par un arbre  généalogique.

Finding Winnie est à la croisée de la fiction et du documentaire. La grande Histoire rencontre la petite et un pont se crée entre Amérique du nord et Europe.

Chef-d’œuvre en attente de traduction française

Publié en Angleterre chez Orchard books, et aux Etats-Unis chez Little, Brown books for Young readers, le livre a reçu la médaille américaine Caldecott 2016. Breadcrumb est entièrement sous le charme aussi ! Gageons qu’une version française va bientôt voir le jour !

Aller plus loin

http://best-books.publishersweekly.com/pw/best-books/2015/picture-books#book/book-13

 

Un guide en anglais sur Little, Brown books for Young readers : http://media.hdp.hbgusa.com/titles/assets/reading_group_guide/9780316324908/EG_9780316324908.pdf

http://littlebrownlibrary.com/finding-winnie/

Jeu

Bingo anglais Bingo_Finding_Winnie

Loto français Loto_le_vrai_Winnie_l’ourson

Frisson l’écureuil

Frisson l’écureuil a la frousse. Une si grosse frousse qu’il n’ose pas sortir de son arbre où il vit en ermite. Car Frisson a peur de tout. Par exemple et dans l’ordre : il a peur des araignées, des orties, des extra-terrestres, des abeilles tueuses, des microbes et des requins.

Alors en bon écureuil, il fait des provisions, non pour manger, mais pour contrôler son univers : savon antiseptique, trousse de secours, plan d’évacuation d’urgence de l’arbre, et tout élément défensif qu’il juge intéressant. Mais un jour sa vie bascule…

Imagier, Agenda, Trousse de secours, Plan d’évacuation ET album, Frisson l’écureuil est un couteau-suisse imprimé jubilatoire et didactique.

Frisson l’écureuil, un personnage de Mélanie Watt

Paru chez Bayard jeunesse en 2006, Frisson est un personnage imaginé et illustré par Mélanie Watt, créatrice du Québec. Sur le site de son éditeur canadien, Scholastic, Mélanie Watt nous propose en français d’Outre-Atlantique tout un tas d’activités et notamment une leçon de dessin.

Réjouissant et indispensable, le petit Frisson nous apporte une grande leçon de vie à partager entre enfants et parents.

Continuer la lecture de Frisson l’écureuil