Tous les articles par Véronique Van der Meij

Jean Jullien de Nantes

Si jamais vous allez à Nantes avec des petits, il faut voir Le nid, le bar inventé par le graphiste Jean Jullien au sommet de la Tour Bretagne.

Accessoirement, quand Jean Jullien n’est pas en train de travailler comme graphiste, il crée ou illustre des livres pour enfants à Londres où il s’est installé.

Focus sur 2 de ses titres, Ceci n’est pas un livre et Alceste la chouette, roi du camouflage.

Ceci n’est pas un livre (This is not a book)

Ceci n’est pas un livre doit probablement plaire à Olivier Douzou pour le jeu d’imagination, de perspective et de construction autour d’un album.

Car Ceci n’est pas un livre est un livre à tiroirs. A première vue, il s’agit d’un imagier de la maison pour les enfants de 0 à 3 ans. 

Mais pas seulement.  Les plus grands se délecteront de la question conceptuelle suivante : la représentation d’une chose est-elle cette chose ? Mieux encore : peut-elle en cacher une autre ?

Un livre d’art sur un marché de niche

La branche française de l’éditeur d’art Phaidon consacre 5% de sa production à l’album jeunesse.

La version anglaise de Ceci n’est pas un livre a été prise très au sérieux chez les financiers anglais, il suffit de lire l’un des commentaires de la presse économique : 

« A witty board book that’s perfect for inquisitive preliterate kids. »—Financial Times.

(Un livre astucieux parfait pour les enfants curieux qui n’ont pas encore l’âge de l’écriture)

En France, à part pour parler de Harry Potter ou du passage des Incollables au numérique, a-t-on déjà  vu le journal Les échos parler d’un livre jeunesse ?

Un jeu d’imagination

L’album part d’un jeu d’imagination autour de la ligne qui fait la jonction entre les 2 pages en vis-à-vis d’un livre.

On touche du doigt ou plutôt des yeux, ce qu’est un esprit d’artiste : d’une simple ligne nait un funambule, un terrain de tennis, une gueule béante, un clavier d’ordinateur et même une paire de fesses roses…

D’une ligne, je construis une action, d’un livre, je construis une maison
Un livre prétexte au dialogue

L’enfant plus grand va se lancer dans un jeu de mime et d’identification en cherchant à rattacher ce qu’il voit à son vécu.

Le livre devient alors le support d’un moment chaleureux en famille.


Alceste la chouette, roi du camouflage (Hoot owl, master of disguise)

alceste-roi-du-camouflage_en_vo

Pour chercher sa pitance, Alceste la chouette ne se fie pas qu’à sa sagesse : il fait aussi appel à sa maîtrise du déguisement pour mieux approcher ses victimes potentielles. 

Las !, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite et malgré de nombreuses tentatives,  Alceste a beaucoup de mal à se mettre quelque chose dans le bec !

Se verra-t-il tout déconfit ? C’est sans compter sur l’imagination de Sean Taylor…

Jeux
page_interieure_hoot_owl_jean_jullien
Extrait de Hoot Owl, master of disguise

Cherche les différences sur le site de Walker ou Candlewick

En savoir plus

Au banc d’essai du petit club de Breadcrumb

A l’occasion de cette nouvelle année 2019, je voudrais remercier le petit club d’enfants, de mamans et d’enseignantes qui ont contribué au site avec Petit Cobaye ces deux dernières années.

Cet article revient sur quelques titres phares analysés ensemble.

Les enfants ont été attentifs, n’ont pas eu leur langue dans leur poche, ont permis des rencontres savoureuses en terrasse ou à la maison dans le sud de la France.  Aujourd’hui, Breadcrumb est en région parisienne, l’association est en sommeil mais le blog continue.

Alors un grand merci à Emiline, Olga, Maman Janine, Josquin, Ida, Kate, Jenny, Elisabeth et aux enseignantes de l’école maternelle et élémentaire de l’Ile verte à Valbonne. 

Et meilleurs voeux et bonnes lectures à tous les lecteurs de Breadcrumb !

Paroles de la maman d’Emiline 6 ans 

Avec Tout rond, on est devant l’apprentissage des saisons et des couleurs. Un rien du tout aperçoit un monde très riche. Emiline qui est une enfant très vivante était très concentrée avec ce titre : un livre méditation.

Josquin 4 ans 1/, Ida 2 ans 1/2

Les livres d’Hervé Tullet

U N F I L M

Un Beau Cadeau ! Mille Mercis aux enfants GS de la maternelle des grands prés , ainsi qu'a Marie Hélène , leur maitresse pour ce magnifique film réalisé d après " on joue ?

Publiée par Herve Tullet sur Mardi 13 juin 2017

Hervé Tullet a une démarche d’artiste. Il interagit avec les enfants. A la lecture d’un de ses titres : Tu vas te cacher ? Josquin acquiesce vigoureusement.

Rhino vole !

Josquin a fait preuve d’une grande empathie à l’égard de ce personnage a priori trop gros et lourd pour porter le rêve de voler .

L’ours qui ne rentrait plus dans son slip : Josquin a beaucoup aimé les illustrations incluses dans les formes de feuilles et la bande sonore jazz écoutée au repas.

Maman Janine a bien aimé Bianca alors qu’elle était plutôt dubitative au départ. Elle a apprécié l’information documentaire autour de la couleur blanche à la fin de l’histoire. Le livre est écrit en anglais et italien. 

Elisabeth, enseignante en maternelle 

Je me suis régalée avec :

  • Imaginer de Ruth Brown (invitation au rêve)
  • C’est ma mare (l’idée du partage, de l’ouverture d’esprit)
  • Mensonges (effectivement quel humour)
  • L’oiseau grognon de Jeremy Tankard (une ode à la joie de vivre), facile à mettre en scène !!!
  • Lièvre et ours d’Emily Gravett (ambiance légèreté et insouciance, joie de vivre)

J’ai trouvé intéressant Boucle d’or (collection Raconte à ta façon chez Flammarion jeunesse) à condition toutefois de connaître le conte d’abord mais pas du tout Le chat Botté. Il faut souligner la parenté avec le livre d’artiste classique de Warja Lavater.

Activités 

Jouer avec Hervé Tullet

Breloques, une critique de Clarisse pour la communauté de Breadcrumb

Dans ma papillote aujourd’hui, j’ai trouvé ce proverbe marocain :
« Une vie réussie est un rêve d’enfance réalisé à l’âge mûr ».

Dans la messagerie de Breadcrumb aujourd’hui, j’ai trouvé une très jolie chronique de Clarisse Gougeon sur l’album Breloques, idéale pour une douce journée de Noël. Vous la trouverez juste dessous.

Sur ce site aujourd’hui, je vous souhaite de tout cœur de joyeuses fêtes de fin d’année.

Véronique

Breloques est un ovni. Un objet inclassable. C’est sans doute pour cela qu’aucun éditeur n’a voulu le publier… Et c’est pour cela que tous les éditeurs auraient dû se l’arracher !

Un texte d’Olivier Ka, finement ciselé et des sculptures de Christophe Alline qui viennent donner un petit côté humoristico-rétro à ce portrait de famille(S). Familles, avec un S. Parce que, j’en suis certaine, chacun retrouvera parmi les personnages Sa mamie Bernadette, Son tonton Georges ou Sa cousine Barbara.

Un texte tendre qui décrit tour à tour les membres de la famille du petit narrateur. Ils sont un peu foldingues ou grognons, ont un nez aussi gros qu’une patate et des oreilles en raquettes de ping-pong. Mais qu’est-ce qu’il les aime ce petit narrateur ! Et si mamie Bernadette ne s’était pas mariée avec papi Léon mais avec un Prince ? Et si papa n’était pas ce papa-là ? Serait-il né fille au lieu de garçon ? Serait-il né tout court notre petit bonhomme ?

Non, décidément non, il ne voudrait pas que cela soit différent ! Il est ce qu’il est grâce à cette famille-là et quand il y pense, une vague d’amour monte dans son ventre.

Cette vague-là vous emportera aussi !

Breloques d’Olivier Ka et Christophe Alline – prises de vues de Jef Rabillon / Editions du Faitout, 2018

Clarisse Gougeon

En savoir plus 

Sur le site de l’Association MOBILIS, Pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire