Étiquette : Lecture publique

Les éditeurs représentés par un organisme de perception de droits, la SCELF, veulent taxer les lectures à voix haute données par les médiateurs du livre dans les bibliothèques municipales, dans les crèches, dans les associations, dans les prisons et dans les opérations "hors-les-murs". Autrement dit, n'importe quel conducteur abruti peut nous obliger à écouter en toute impunité sa musique débile en ville aux feux rouges. En revanche, les bibliothécaires (enfin plus exactement les maires ou les présidents de communautés de communes) vont devenir des délinquants lorsqu'ils lisent L'Afrique de Zigomar à un groupe d'enfants dans le cadre de leurs missions de lecture publique.
Oukilé ?
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Nous suivre
S’abonner

Se repérer
Souffler sur le pissenlit
Balises

Lucie & Co, le blog d’une journaliste spécialisée en littérature
Le site des libraires spécialisés en jeunesse du réseau Sorcières
Album 50, le carnet de recherches académiques sur le livre jeunesse depuis les années 1950
Ricochet, le vétéran des sites de référence à visée exhaustive
La mare aux mots, un bel exemple d’éditorialisation de la littérature de jeunesse
Univers jeunesse des bibliothèques de Paris, un regard sur le secteur par les bibliothécaires de la ville de Paris
La bibliothèque idéale du CNLJ, l’ex-association La joie par les livres
MlleSalt, roadtrip en bibliothèques