Archives par mot-clé : Suspense

Un album monstrueusement bon

Un album des éditions Frimousse pour jouer à se faire peur

Dans Plus gros que le ventre, futur bestseller pour amateurs d’humour et de sensations fortes, les auteurs interpellent le jeune  lecteur en le tutoyant. Ils l’incitent même carrément à ne pas ouvrir le livre sous peine d’être dévoré.

Car dans le livre chemine un monstre abominable.

Un monstre abominable comment ?

C’est un monstre jaune. Il a des yeux rouges énormes, des dents pointues, des cornes sur la tête, des griffes… eh bien griffues, et surtout, surtout, il n’est jamais repu ! À tel point qu’il voudrait bien s’attaquer à celui qui tient le livre…

Les doubles pages se lisent à la manière d’un jeu vidéo (c) Frimousse
Que faire avec cet album ?

Du suspense, de l’humour, du « beurp », une expression populaire mise en images (avoir les yeux plus gros que le ventre), Michaël Escoffier et Amandine Piu délivrent là un livre-jeu excellent.  On pourra jouer au jeu des différences, faire un cherche et trouve, réécrire les lettres dévorées, imaginer une suite quand le monstre aura fini sa sieste, identifier les saisons en regardant les arbres, remettre de l’ordre dans la scène finale. Les pistes sont infinies…

La couverture du livre paru au Canada

Escoffier et Piu s’amusent à déconstruire avec un énorme talent les codes de lecture (jeux d’échelle avec un monstre qui se rapproche page après page, grignotage de la typographie, avertissement en quatrième de lecture). Ils ne sont pas seuls à s’amuser, les enfants aussi.

Les enfants donnent leur avis, c’est un bravo unanime

En témoignent Elisabeth et sa classe de grande section de maternelle :

Le livre a énormément plu en classe : les enfants ont été happés et ont participé tout au long de la lecture, en se cachant, en criant… Celle-ci s’est terminée par un grand éclat de rire !

♥♥♥♥♥

Petit Cobaye (8 ans)  a noté l’ouvrage 10/10.

Dès 4 ans

Dada de Germano Zullo et Albertine

A chaque fois que ma mère vient d’Allemagne nous rendre visite, elle nous rapporte un livre pour les enfants. Et Dada (Hötte en allemand) de Germano Zullo  et Albertine en était un. 

Mon fils l’a aimé tout de suite.

Surtout parce que l’histoire est un peu farfelue, rigolote comme disent les enfants.

« Dada », un cheval de saut d’obstacles et « Roger Canasson » son cavalier sont des champions, suivis et fêtés par des milliers de spectateurs. Mais, un jour, le public est bien déçu : Dada ne sait plus sauter au-dessus des obstacles. Alors il finit chez le médecin et il doit faire plusieurs examens, une IRM,  des radiologies… mais la raison de sa défaillance ne se révèle pas, pas encore.

Dada doit passer des examens in. Dada (c)La joie de lire

Il doit donc aller chez un psy. Celui-ci  non plus ne trouve pas de traumatismes ou autres malaises psychiques importants pouvant l’empêcher de remporter des médailles. Dada a juste l’air un peu fatigué.

On retrouve ainsi Dada avec son cavalier… en vacances pour se reposer un peu. Mais, à la compétition suivante, les choses ne semblent pas aller mieux. Ils ratent tous les obstacles jusqu’au moment….où… ça je ne vais pas le révéler ici, il faut lire le livre, mais je peux vous dire que c’est très drôle.

Dada est un livre qui apporte tout de suite de la bonne humeur, grâce à ses illustrations colorées et gaies. Même si je ne suis pas adepte du style des illustrations, qui donnent un air asymétrique et bizarre. Mais c’est ça aussi qui fait le charme de ce livre. Et il faut que ça plaise aux enfants, bien sûr, et c’était bien le cas. 

A lire !!!

Plus d’info : Philosophie et poésie, les deux dadas de Germano Zullo et Albertine