Archives par mot-clé : Maison

Un tourbillon dans une maison endormie

Un enfant frappe à la porte d’une vieille dame.

La vieille dame, ça l’inquiète, ça la bouscule, ça la perturbe. Les visites, ça fait bien longtemps qu’ elle en a perdu le goût et l’habitude.

Sa maison aussi a perdu l’habitude de recevoir des visiteurs. Elle en est même devenue toute grise de solitude…

Et puis un jour le petit garçon entre comme un tourbillon de vent frais dans la maison. Il s’appelle Emile et n’a peur de rien. Son énergie chasse bientôt la lassitude d’Elise, la vieille dame au tablier blanc…

En anglais américain, si vous cherchez les toilettes, il faut demander la salle de bains (bathroom). C’est ce que fait le petit Emile dans The Visit (c)Antje Damm (c)Gecko Press
Les liens discrets entre l’architecture et l’illustration jeunesse

Antje Damm est une architecte allemande très connue en Allemagne mais peu éditée en France. 

L’album est particulièrement remarquable par le procédé imaginé par l’auteure-illustratrice pour ses illustrations : elle a pris en photographie ses petits personnages de papier dans une boîte en carton.

Lumière et couleurs s’invitent peu à peu. Et c’est toute la magie d’une maison de poupées qui jaillit à la découverte des pages de cet album haut de 26 centimètres.

On peut être grand et se tromper !

Etonnamment délaissé par l’éditeur historique L’école des loisirs, actionnaire de l’éditeur allemand Moritz, l’album La visite a été classé parmi les 10 meilleurs albums de l’année 2018 selon le New York Times.

La visite est aussi le livre fétiche de la fillette de l’agent qui a cédé les droits de traduction en français à la toute jeune maison d’édition Astrid Franchet. Un bon signe assurément !

♥♥♥♥

En savoir plus
Activité pliage

Jean Jullien de Nantes

Si jamais vous allez à Nantes avec des petits, il faut voir Le nid, le bar inventé par le graphiste Jean Jullien au sommet de la Tour Bretagne.

Accessoirement, quand Jean Jullien n’est pas en train de travailler comme graphiste, il crée ou illustre des livres pour enfants à Londres où il s’est installé.

Focus sur 2 de ses titres, Ceci n’est pas un livre et Alceste la chouette, roi du camouflage.

Ceci n’est pas un livre (This is not a book)

Ceci n’est pas un livre doit probablement plaire à Olivier Douzou pour le jeu d’imagination, de perspective et de construction autour d’un album.

Car Ceci n’est pas un livre est un livre à tiroirs. A première vue, il s’agit d’un imagier de la maison pour les enfants de 0 à 3 ans. 

Mais pas seulement.  Les plus grands se délecteront de la question conceptuelle suivante : la représentation d’une chose est-elle cette chose ? Mieux encore : peut-elle en cacher une autre ?

Un livre d’art sur un marché de niche

La branche française de l’éditeur d’art Phaidon consacre 5% de sa production à l’album jeunesse.

La version anglaise de Ceci n’est pas un livre a été prise très au sérieux chez les financiers anglais, il suffit de lire l’un des commentaires de la presse économique : 

« A witty board book that’s perfect for inquisitive preliterate kids. »—Financial Times.

(Un livre astucieux parfait pour les enfants curieux qui n’ont pas encore l’âge de l’écriture)

En France, à part pour parler de Harry Potter ou du passage des Incollables au numérique, a-t-on déjà  vu le journal Les échos parler d’un livre jeunesse ?

Un jeu d’imagination

L’album part d’un jeu d’imagination autour de la ligne qui fait la jonction entre les 2 pages en vis-à-vis d’un livre.

On touche du doigt ou plutôt des yeux, ce qu’est un esprit d’artiste : d’une simple ligne nait un funambule, un terrain de tennis, une gueule béante, un clavier d’ordinateur et même une paire de fesses roses…

D’une ligne, je construis une action, d’un livre, je construis une maison
Un livre prétexte au dialogue

L’enfant plus grand va se lancer dans un jeu de mime et d’identification en cherchant à rattacher ce qu’il voit à son vécu.

Le livre devient alors le support d’un moment chaleureux en famille.


Alceste la chouette, roi du camouflage (Hoot owl, master of disguise)

alceste-roi-du-camouflage_en_vo

Pour chercher sa pitance, Alceste la chouette ne se fie pas qu’à sa sagesse : il fait aussi appel à sa maîtrise du déguisement pour mieux approcher ses victimes potentielles. 

Las !, les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite et malgré de nombreuses tentatives,  Alceste a beaucoup de mal à se mettre quelque chose dans le bec !

Se verra-t-il tout déconfit ? C’est sans compter sur l’imagination de Sean Taylor…

Jeux
page_interieure_hoot_owl_jean_jullien
Extrait de Hoot Owl, master of disguise

Cherche les différences sur le site de Walker ou Candlewick

En savoir plus

Le tryptique de contes de Paul O. Zelinsky

CV_HANSEL_GRETEL.inddHansel et Gretel, Raiponce, Grigrigredinmenufretin sont trois albums magnifiquement illustrés dans le style de la peinture toscane de la Renaissance ou de la peinture flamande.

Les trois ont reçu une consécration par l’Association des bibliothécaires américains jeunesse, la Caldecott Medal ou le Caldecott Honor.

C’est avec un grand plaisir que j’ai trouvé les deux premiers édités récemment par les éditions Le Genévrier, fondées par Paul Fustier, ancien directeur de collection chez Circonflexe. Deux mots suffisent pour les résumer : exigence et qualité.

Le conte d’Hänsel et Gretel revêtant  une importance particulière pour Breadcrumb (breadcrumb signifie en anglais « chemin de miettes de pain » en référence directe à ce conte),  je vous propose un zoom sur ce titre fondamental de l’enfance.

Et puis nous terminerons par une recette de cuisine pour fabriquer la maison de la sorcière. Avant de la manger (la maison bien sûr, pas la sorcière !).

Ode à la peinture

Evoquant le petit Poucet par la dramatique nécessité d’abandonner les enfants pour ne pas mourir de faim, Hänsel et Gretel est l’un des contes les plus connus des frères Grimm. Hänsel a beau baliser son chemin avec des petits cailloux et des miettes de pain, les enfants se retrouvent immanquablement perdus dans la forêt.

Peinture_Hansel
La palette des émotions sur les visages, un hommage aux grands peintres flamands pour illustrer la résolution d’abandon (c)Le Genévrier, 2016

Aux éditions du Genévrier, cette version illustrée par Paul O. Zelinsky est une ode à la peinture à l’huile. C’ est aussi quasiment un fac-similé de l’édition américaine parue en 1984.

Maison made in USA

Dans cette version adaptée, la maison de la sorcière est d’ailleurs américanisée : le toit est fait de pancakes et la porte est ornée de sucres d’orge, les « candy canes » . L’univers rural dépeint par Zelinsky est très éloigné du quotidien des enfants d’aujourd’hui. Le dialogue avec l’adulte apportera une  dimension pédagogique bienvenue (il va falloir expliquer la présence du pot de chambre sous le lit !). Autres particularités : la sorcière est représentée sous les traits d’une vieille femme enturbannée et la marâtre est la vraie mère.

La peinture à l’huile, sujet et objet

Zelinsky a utilisé comme technique l’aquarelle et la peinture à l’huile sur papier. Bien que celle-ci soit différente de celle de Ruth Brown, on retrouve le réalisme et la précision des scènes bucoliques. Les pages de garde jouent pleinement sur la dimension de peinture, on se croirait dans un tableau de John Constable. L’expressivité du visage de la femme évoque Le Caravage. On pense aussi aux contes rhénans chers aux Alsaciens et au peintre français si suisse Balthus.

CV_RAIPONCE.inddCollection Caldecott

Les éditions du genévrier ont aussi publié Raiponce, dans la même collection intitulée fort à propos Caldecott. C’est une collection très originale qui propose des trésors du patrimoine américain inédits en France.

Dans la lignée de Maurice Sendak, le créateur de Max et les Maximonstres et William Steig, le vrai papa de Shrek, les illustrateurs choisis ont tous contribué d’une manière significative à la littérature de jeunesse.

Le Genévrier

L’éditeur propose 4 collections en lien avec le patrimoine. On retrouve la dimension œcuménique, une sélection pointue d’ouvrages qui sont largement primés et reconnus par les professionnels du livre. Dans la collection Ivoire, Le conte du genévrier (Grimm également) a donné son nom à cette maison fondée en 2011 mais riche d’un savoir-faire de plusieurs dizaines d’années.

En parlant de noms

GrigrigredinmenufretinEn parallèle, si vous arrivez à mettre la main sur le titre aujourd’hui épuisé Grigrigredinmenufretin chez Gautier-Languereau, n’hésitez pas. Les dessins animés Shrek ont repopularisé le nain Tracassin. C’est une belle façon de faire découvrir à nos enfants le patrimoine des albums jeunesse.

Pour les férus de peintures,  d’autres tableaux ont leurs entrées dans les albums. Allez faire un tour ici : l’art dans les albums  ou bien là : les p’tites poules.

Hänsel et Gretel. ill. Paul O. Zelinsky. Editions Le genévrier, 2016
Raiponce. Paul O. Zelinsky. Editions Le genévrier, 2011
Activité bricolage

MAISON_PAIN_EPICE2Le site Grandir avec Nathan, après inscription gratuite, propose des activités à partir des titres de leur maison.

http://www.grandiravecnathan.com/recettes/la-maison-en-pain-d-epices.html