Tag Archives: Fleur

Au jardin des délices

Par une belle journée ensoleillée, le chat, le chien, l’oiseau et l’écureuil profitent chacun à leur manière d’un moment paisible dans le jardin, avec le concours d’un petit garçon attentif, Albert.

Quelques jonquilles, une bassine d’eau, des graines pour oiseaux et un épi de maïs suffisent à créer un moment magique, « a perfect day ».

Jusqu’à ce qu’un ours indélicat vienne semer la zizanie dans ce coin de paradis…

Douceur et volupté pour les animaux de Oh ! le beau jour (c)Le genévrier, 2017

Le gros balourd provoque alors la débandade en ordre inversé des animaux…

Lane Smith, auteur illustrateur majeur de la littérature jeunesse américaine, nous offre un petit bijou esthétique et rythmique qui provoquera à la fois l’amusement et la réflexion du tout-petit.

A la fois livre-jeu avec la double page du chat caché dans les jonquilles, jeu d’association des petits bonheurs, album gag avec une chute tendre et désopilante, Oh, le beau jour est aussi un album extraordinairement riche à exploiter en petite et moyenne section de maternelle.

Appréciation : 5/5

Activités en anglais

À télécharger sur le site de l’éditeur original, Roaring Brook Press (groupe MacMillan)

Oh, le beau jour!. Lane Smith. Le genévrier, 2017

T’es beau, t’es fort, t’es musclé

couve T'es beau BD Quand j’étais petite, je croyais que le petit ours Cajoline se trouvait dans le flacon d’adoucissant. Quand j’étais petite, je savais qu’il y avait un cadeau dans le baril de lessive Bonux. Mais, quand j’étais petite, maman, qui était grande et raisonnable, n’en achetait jamais. En revanche, à mon grand dépit, elle achetait bien les bouteilles de détergent M. Propre. Et ça me faisait une belle jambe, à moi ! Car M. Propre, le géant beau, fort, musclé avec son anneau à l’oreille gauche, ce n’était jamais qu’une vulgaire étiquette de papier. Une étiquette et pas une figurine, un magnet, un gadget. Bref rien, nada, niente, nobody…

Qui eût cru alors que je le rencontrerais à nouveau bien plus tard, les bras croisés sur une couverture de livre, tel un génie moderne ? Converti en superhéros d’une pauvre petite vieille tout abandonnée, toute triste, toute malchanceuse qu’on appelle fort justement la Mère Misère ?

Et oui, c’est la Mère Misère qui a perdu sa joie. A force de malchance et de rencontres répétées avec des garnements de type korrigans, la pauvre vieille appelle à tort et à travers, et surtout à tort, la Mort, personnage, comme on le sait, fort implacable avec sa faux. Mais c’est sans compter sur l’astuce de la Mère Misère et sur la puissance de M. Propre…

T’es beau, t’es fort, t’es musclé : un conte de Jérôme Aubineau, illustré par Charles Dutertre sur une musique de Basile Gahon. Collection taille M.

Les arrangements sonores sont superbes et de nombreux extraits sont à découvrir sur leur site benjamins-media.org.

  • Jeu d’observation  : le festin dans le jardin de la Mère Misère (cliquer pour agrandir l’image)

T'es beau DP 38-39 BD
Cherche et trouve :

  • une brochette de poissons en pleine forme
  • un lutin qui joue au tennis en tirant la langue
  • le buste d’un animal avec des bois sur la tête. Comment s’appelle cet animal ?
  • un chapeau à plume
  • les différences entre les 2 mémés verdâtres. Pourquoi sont-elles vertes ?

Compte les oiseaux (4), les moustachus (2), les cuisiniers (2)