Archives de catégorie : Rouergue

La sarabande des objets

Parmi les techniques d’illustrations figurent les mises en scène d’objets pris en photographie, prétextes à des fantaisies ludiques et ingénieuses.

Très utilisé en publicité, le jeu de l’objet détourné ou additionné en collection offre un effet cabinet de curiosité, un côté kaléidoscopique addictif.

S’ensuivent des propositions de lecture d’images où enfants et adultes se plongent de concert pour de longs moments de complicité. Allez, je vous emmène faire un tour…

Bricabrac_COUVLa collectionnite aiguë de Maria Jalibert

Après Bric-à-brac qui joue sur le repérage des détails ou la vision globale en revisitant l’imagier classique pour tout-petits (les couleurs, les formes, les contraires),  Maria Jalibert a poursuivi sur sa lancée avec Le joyeux abécédaire.  Et là surprise, l’album s’avère encore meilleur que le précédent, pourtant lui-même excellent.

joyeux_abecedaire_couvÀ lire :

Tana Hoban, la pionnière

La photographe américaineTana Hoban reste à mon sens la pionnière incontournable et toujours actuelle de l’exercice.

À ce titre, ses magnifiques albums font l’objet d‘un article de l’universitaire Cécile Boulaire sur le blog album 50. Ils dévoilent une multitude de logiques derrière l’apparente simplicité attendue pour les tout-petits.

On peut découvrir une exposition sur le site de l’association de bibliothécaires Les trois ourses.

Joan Steiner, la prêtresse du trompe-l’oeil

Joan Steiner chez Circonflexe savait à merveille créer des décors-maquettes à partir d’objets détournés. Le jeu consiste alors à identifier les ersatz avec les enfants.

trompe-loeil_intTrompe-l’œil junior (à trouver d’occasion)

Walter Wick, les techniques du génie civil appliqué à la photographie

À lire :

Zazie Sazonoff, la fantaisie en action

Zazie et son Alphabet zinzin fait zézayer avec grand art l’imagier et l’album jeunesse. 

À lire :

Gilbert Legrand, la nouvelle génération

Robinet_patineurChez Sarbacane, Gilbert Legrand donne une seconde vie rigolote aux articles de plomberie et ébénisterie.

À feuilleter :

  • Animaux surprise sur le site Premier chapitre, qui propose par abonnement un feuilletage des premières pages.
Claire Dé, la poésie en photographie

Depuis le magnifique livre-ovni (objet visuel non-identifié) Ouvre les yeux ! paru en 2006 aux défuntes éditions du Panama, je suis restée très attentive au travail photographique de Claire Dé. 

Une forme, un détail, une couleur est repris dans la page suivante sur le principe d’un jeu de dominos photographique. In : Ouvre les yeux ! (c) éditions du Panama, 2006
Christian Voltz, la poésie du quincailler

I love Christian Voltz. Voilà, c’est dit. C’est inconditionnel. Et c’est partagé : son dernier titre Heureux fait partie de la sélection coups  de cœur de la médiathèque de Sophia-Antipolis.

  • Son travail de quincailler poétique est décliné en cahier d’activités chez les très inventives éditions des Apprentis rêveurs. Son éditeur principal : les éditions du Rouergue
La démarche inverse : Une histoire d’amour de Gilles Bachelet

Une histoire d’amour de Gilles Bachelet utilise le précédé de la personnification d’objets dans une fiction où des gants de vaisselle tiennent le devant de la scène. Un vrai petit bijou illustré au pied de la lettre par des enfants de 8 ans à Marseille.

Monsieur Rémi Barbaglia et ses élèves de CE2 de l’école Fraissinet de Marseille ont créé ces œuvres à l’occasion du prix littéraire de la Ville de Marseille pour lequel ils avaient choisi l’album Une histoire d’amour.
Activités
  • Créativité objet : sur le site de Philippe Brasseur, auteur du livre documentaire 1001 jeux de créativité avec les objets chez Casterman, il est possible de télécharger un extrait pour réfléchir à des jeux d’observation propices à l’association d’idées.
  • Jeu de Kim
  • Atelier bazar bizarre sur Phileas et Autobule

Le bon achat sur plan avec Olivier Douzou

Olivier Douzou, auteur, illustrateur, éditeur, est architecte de formation. Quand on considère sa production de livres dans son ensemble, ça saute aux yeux.

Depuis son premier titre, Jojo la mâche (1993), il a occupé de manière récurrente plusieurs fonctions au sein de la maison d’édition Le Rouergue. Tous les professionnels du livre s’accordent à le classer dans la case Attention-Talent majeur-Jalon de l’histoire de la littérature de jeunesse.

Cela dit, pour une amatrice de narration comme moi, Olivier Douzou a rarement fait partie des auteurs que je mets en avant (sauf pour Le Loup).

Jusqu’à ce que je tombe sur Pipeau, au détour d’une exposition proposée par la bibliothèque départementale des Alpes-Maritimes.

Pipeau, c’est une histoire à base d’oiseau, de pipe, d’hippopotame qui peut en cacher un autre. On y croise un tamanoir et l’esprit de Magritte qui s’agite furieusement.

Un brin surréaliste et poétique, Pipeau est aussi un album à compter (3, 4, 5) avec les chérubins, un jeu de discrimination visuelle, un jeu de formes, un fabuleux imagier.

Le logo des éditions du Rouergue, registered Douzou ?

Perché sur un porte-manteau, l’espèce de piaf dans Pipeau se joue de nous et pipe les dés.  Pendant ce temps, les allitérations en p pullulent à l’oreilleEt pas seulement.

Concevoir une histoire pied de nez à partir d’un jeu de construction, ou vice-versa, voilà bien un défi remporté haut la main par Olivier Douzou.

Nom d’une pipe, quel talent celui-là!

Jeu

Fabriquer un jeu de lynx à partir de la couverture; les plus courageux peuvent toujours tenter un pêle-mêle.

Imprimer le fichier pdf : couv-pipeau-ok

Christian Voltz, l’as de la bricole

chouette-chienne-de-vieAvec Christian Voltz, c’est bien simple, on peut se permettre un jeu de hasard : on pioche dans sa bibliographie, on tire un album, et hop, à tous les coups, on est gagnant. Chez cet auteur-illustrateur, il n’y a rien à rejeter, c’est comme dans le cochon, tout est bon !

Le plus jeune commence et tire Chouette (chienne) de vie. Et ça tombe bien, c’est le petit dernier paru :

Dans Chouette (chienne) de vie, un ouvrier prend le métro pour rejoindre son usine. Comme chaque matin, il exécute son travail de fourmi. Or ce jour-là, le contremaître l’agonit de noms d’oiseaux. L’ouvrier se rebelle. Il se retrouve jeté à la rue comme un chien. Puis rencontre un chien pour de vrai qui va se transformer en teigne pour de faux… Chemin faisant, l’ouvrier dégote amitié et promesse d’amour à défaut de promesse d’embauche…

Cc-est-pas-ma-faute‘est pas ma faute si j’aime les ouvrages de Monsieur Christian ! Chouette (chienne) de vie aux éditions du Rouergue n’est pas uniquement Le livre le plus génial que j’ai jamais lu… mais c’est assurément l’un des plus choux. Et ça fait bientôt 20 ans que ça dure !

toujours-rien Depuis Toujours rien paru en 1997, je suis devenue accro aux vis et aux boulons qui peuplent l’atelier poétique de Christian Voltz. Avec son bric-à-brac et son grand talent, il donne naissance à des personnages un peu cabossés et très attachants. Des petits personnages en lutte contre le gris du quotidien, toujours riches d’argot tendre, d’amitié et plus si affinité.

C’est pourquoi je ne résiste pas au plaisir de dévoiler la recette des albums :

Ingrédients :

  • quelques petites gens
  • deux ou trois pincées de gris du quotidien,
  • une gousse de rouge de l’amour
  • un soupçon de poésie
  • une langue populaire piquante

Pour la garniture :

  • vis
  • boulons
  • capsules de bière
  • manches en bois de gouges  ou manivelles
  • fil de laiton
  • papier de soie, toile de jute, chiffons divers

Le conseil de Breadcrumb : savourer en priorité Comme chaque matin; Toujours rien ?; La souris et le voleur; Le livre le plus génial que j’ai jamais lu.

comme-chaque-matinComme chaque matin, éditions du Rouergue, 1997

M. Léon se réveille brutalement…comme chaque matin.
Il aimerait bien traîner au lit, mais il est déjà très en retard…
comme chaque matin.
Il s’habille tout de gris… comme chaque matin.
Un détail pourtant va détraquer cette morne journée
et y apporter un rayon de soleil. Un livre sur la routine et le regard que l’on porte sur les choses

Toujours rien ?, éditions du Rouergue, 1997

Ce matin, M. Louis a semé une petite graine pleine de promesses
dans son jardin. Il l’arrose, lui susurre des mots doux et revient
chaque jour voir comment elle pousse.
Malheureusement, c’est un peu plus long que prévu… Attention à ne pas passer à côté de l’essentiel, Monsieur Louis !

La souris et le voleur, éditions Didier jeunesse, 2002

Une souris fait appel à un juge apparemment déjanté pour repousser un voleur obstiné. Un conte facétieux qui réhabilite le caca dans la vie quotidienne.

le-livre-le-plus-genial-que-j-ai-jamais-luLe livre le plus génial que j’ai jamais lu, L’école des loisirs, 2008

Le personnage grognon héros de l’album interpelle son créateur et intervient dans la genèse du livre.

Plus d’informations sur le site de Christian Volz.

Ah, au fait, j’allais oublier de vous dire : Christian Voltz a une alter ego en atelier couture : la formidable Cécile Hudrisier et son p’tit bonhomme à la grosse faim…

Bien, maintenant, prêt(e) pour une activité ?

Breadcrumb te propose un atelier d’écriture à la manière de Christian Voltz :

A la manière de Christian Voltz

  1. cherche des expressions imagées de la langue française avec des animaux, par exemple yeux de merlan frit, salut moustique, coucou microbe, fort comme un bœuf, vexé comme un pou
  2. récolte un bric-à-brac de petits objets destinés au bricolage ou à la poubelle
  3. invente une histoire à illustrer avec ton petit matériel
  4. un message de Breadcrumb destiné à Christian s’est glissé dans l’illustration ci-dessus, sauras-tu le décoder ?

 

C'est la fin