Archives par mot-clé : Crocodile

Veille sur les biblioblogs

Tel un crocodile du Nil, je suis capable de rester patiemment sur Internet à l’affût de blogs de qualité en matière de livres pour enfants.

Il faut dire qu’Internet, y compris les réseaux sociaux, c’est marécageux. Ça pullule. A peu près n’importe qui se permet de dire n’importe quoi sur le sujet.

(c)Sophie Guillemin -cargocollective.com/sophie-guillemin/Illustration-1/Illustration

Je vous propose donc d’explorer les fruits de mes recherches autour de ce que j’appelle des biblioblogs. C’est-à-dire des blogs conçus et animés par des bibliothécaires ou des professionnels du livre.

J’en profite pour afficher, avec son autorisation, quelques illustrations d’une artiste dont j’apprécie beaucoup le travail, Sophie Guillemin. Comme elle aime les crocodiles, l’article sera placé sous le signe de ce reptile qui tient une place particulièrement importante dans de nombreux albums.

Et puis le crocodile, c’est attendrissant parfois. Si, si, quand le crocodile mesure la taille d’une pièce de 2 euros, c’est attendrissant. Et ça change des requins de la finance. Bon, bref, on revient à nos moutons:

Blog de bibliothécaires
une illustration de Sophie Guillemin un cochon et un crocodile nagent à la piscine
(c)Sophie Guillemin – https://inventaire-pas-clair.tumblr.com/
Blog anglais d’éditeur de référence

Picturebook makers est un blog remarquable qui présente un répertoire des plus grands illustrateurs sur la scène mondiale contemporaine.

(c)Sophie Guillemin – inventaire-pas-clair.tumblr.com/page/4
Blog d’auteur

Le blog de l’auteur Alice Brière-Haquet propose un calendrier de l’Avent astucieux, conçu comme une galerie d’artistes.

Evidemment, il y a d’autres sources de très grande qualité, dont certains blogs de libraires. On y reviendra une autre fois. N’hésitez pas à les mentionner en commentaires si vous souhaitez les diffuser.

Les crocodiles ont le coeur tendre

Le saviez-vous ?

Les éditions des fourmis rouges ont une presse magique pour imprimer leurs albums Pedro Crocodile et George Alligator, jugez-en plutôt par vous-même :

Mais la magie ne s’arrête pas là : la créatrice du livre, Delphine Perret, joue sur les 2 tableaux de l’écriture et du dessin avec une maestria malicieuse absolument délicieuse. Très espiègle, elle croque deux cousins reptiles, Pedro Crocodile et George Alligator, fortement déterminés à dévorer des enfants.

Pour faire court, George Alligator en a plus qu’assez : les enfants le confondent tout le temps avec son cousin Pedro Crocodile. Ni une, ni deux, voici nos deux gros lézards d’accord pour aller déguster ces chenapans incultes. Car les enfants, « c’est un peu sucré mais ça se mange… ». Et où diable trouve-t-on des enfants  ? A l’école pardi !

Et c’est à l’école que nous allons recevoir une leçon de sciences naturelles inhabituelle. La pauvre maîtresse, gentiment tournée en dérision, n’y a d’ailleurs pas la plus belle part.

Tout dans l’album est un hymne au jeu :

  • Jeu d’observation : les dessins au trait fourmillent de détails à observer, la palette des couleurs est volontairement limitée à des taches de vert (Pedro et Georges) et de rose (les mains et les visages), le reste du décor n’est pas peint.
  • Jeu de parcours : l’histoire est en boucle, à la fin, on revient à la case départ.
  • Jeu  de langage : de nombreuses expressions familières initient les enfants à un registre argotique (se tenir à carreau, dure à cuire, la frime, planqué derrière le placard, mettre les points sur les i ).

En bref, Pedro + George =  1 album 3 en 1 : 1 bijou d’humour tendre, 1 ode à la différence, 1 jeu d’observation. CQFD.

Activité

  • Cherche et trouve l’affiche de la pelote de réjection de la chouette. Lis attentivement les légendes. Tu devrais trouver quelques surprises.
  • Trouve comment Delphine a concrètement illustré l’expression « mettre les points sur les i ».

Pedro Crocodile et George Alligator, Delphine Perret, éd. Les fourmis rouges. A partir de 5 ans.

Pour les 4, 5 ans : Continuer la lecture de Les crocodiles ont le coeur tendre

Figurines, playmobils et monstre dégueu des égouts

Le maître du monde : album jeunesse

Un petit garçon collectionne les coupons figurant dans ses boîtes de céréales pour gagner un anneau magique qui le rendra ‘Maître du monde’ et oui, Madame, Monsieur, rien moins que ça !

Evidemment, il échafaude des plans mirifiques mais… patatras, il perd son anneau qui s’échappe dans une bouche d’égout ! Ni une, ni deux, voici notre intrépide parti dans les égouts à la recherche de son anneau magique. C’est le début d’un cheminement périlleux mais ô combien enrichissant…

Illustrations au trait, décors photoshopés, Charlotte Gastaut l’illustratrice s’est principalement attelée dans son oeuvre à l’univers des contes. Elle s’allie ici magnifiquement à Vincent Loiseau, lui-même conteur.

Le Maître du monde, livre-CD, fait partie de la collection M des Editions benjamins media. Benjamins media est un éditeur associatif qui publie aussi ses albums en braille. Chacun de leurs livres sont en quelque sorte des albums en ‘trois dimensions’ où le texte, l’illustration et l’arrangement sonore sont travaillés à égalité. Un vrai label de qualité.

Page labyrinthe des égoûts

Activités :

  • compte les boîtes de céréales (chiffre 8)
  • décrypte les lettres inscrites dans les illustrations : Dino 3D, taxi, super Pop’s, Plan des égouts
  • décode le mot écrit en braille (indice : le mot est écrit plusieurs fois dans les illustrations) : Taxi_lego_braille(3) le code alphabétique en braille se trouve là : http://enfant-aveugle.com/spip.php?article12

Du même éditeur : T’es beau, t’es fort, t’es musclé.



Le monstre des toilettesDans un autre genre d’illustrations et pour rebondir sur le décor glauque des égouts et l’imaginaire de l’enfance, Thibault, 5ans 1/2 recommande Le Monstre des toilettes de Saralisa Pégorier.

Un petit garçon y raconte sa terreur : il vient de délaisser le pot et se profile pour lui la perspective effrayante des toilettes des grands.

Cette perspective temporelle est dessinée au sens pictural du terme et rend palpable la peur du petit. Et oui, car voilà, dans la tuyauterie des toilettes réside un monstre. Doudou Hector se pose comme il le peut en protecteur mais il ne peut pas intervenir à l’extérieur de la maison…

Un schéma d’actions époustouflant s’installe alors dans un univers Art déco.

Les illustrations en noir et blanc, la graphie des lettres incluses dans les images, les planches travaillées comme des tableaux, l’humour omniprésent (nous nous sommes creusés la tête pour me sauver la peau des fesses !) concourent à faire de cet album une indiscutable réussite.

Quant à la résolution du problème incarné par le monstre… Chut, je n’ai pas le droit de la dire ! Mais tout finit bien, sauf peut-être pour le monstre…

Le monstre des toilettes de Saralisa Pégorier aux éditions L’atelier du poisson soluble.


ZéroDécidément, les égouts canalisent l’imagination spatiale des illustrateurs !

Ecrit et illustré par Gabriel Gay, le fils de Michel Gay, illustrateur majeur des éditions de l’Ecole des loisirs, Zéro est tendre, ludique, urbain et éblouissant !