Archives par mot-clé : Conte

T’es beau, t’es fort, t’es musclé

couve T'es beau BD Quand j’étais petite, je croyais que le petit ours Cajoline se trouvait dans le flacon d’adoucissant. Quand j’étais petite, je savais qu’il y avait un cadeau dans le baril de lessive Bonux. Mais, quand j’étais petite, maman, qui était grande et raisonnable, n’en achetait jamais. En revanche, à mon grand dépit, elle achetait bien les bouteilles de détergent M. Propre. Et ça me faisait une belle jambe, à moi ! Car M. Propre, le géant beau, fort, musclé avec son anneau à l’oreille gauche, ce n’était jamais qu’une vulgaire étiquette de papier. Une étiquette et pas une figurine, un magnet, un gadget. Bref rien, nada, niente, nobody…

Qui eût cru alors que je le rencontrerais à nouveau bien plus tard, les bras croisés sur une couverture de livre, tel un génie moderne ? Converti en superhéros d’une pauvre petite vieille tout abandonnée, toute triste, toute malchanceuse qu’on appelle fort justement la Mère Misère ?

Et oui, c’est la Mère Misère qui a perdu sa joie. A force de malchance et de rencontres répétées avec des garnements de type korrigans, la pauvre vieille appelle à tort et à travers, et surtout à tort, la Mort, personnage, comme on le sait, fort implacable avec sa faux. Mais c’est sans compter sur l’astuce de la Mère Misère et sur la puissance de M. Propre…

T’es beau, t’es fort, t’es musclé : un conte classique de la Mère Misère revisité par le talent de conteur de Jérôme Aubineau, illustré par Charles Dutertre sur une musique de Basile Gahon. Collection taille M. Épuisé chez benjamins media, il peut être acquis auprès de l’auteur.

Bonus

Les arrangements sonores sont superbes et de nombreux extraits sont à découvrir sur leur site benjamins-media.org.

  • Jeu d’observation  : le festin dans le jardin de la Mère Misère (cliquer pour agrandir l’image)

T'es beau DP 38-39 BD
Cherche et trouve :

  • une brochette de poissons en pleine forme
  • un lutin qui joue au tennis en tirant la langue
  • le buste d’un animal avec des bois sur la tête. Comment s’appelle cet animal ?
  • un chapeau à plume
  • les différences entre les 2 mémés verdâtres. Pourquoi sont-elles vertes ?

Compte les oiseaux (4), les moustachus (2), les cuisiniers (2)

  • Extrait sonore :

L’Ogre, le loup, la petite fille et le gâteau

Ogre, loupPhilippe Corentin revisite un conte à énigme récolté par le conteur auvergnat Henri Pourrat. Il s’agit du Passeur. Un passeur doit faire traverser la rivière l’Allier à un loup, une chèvre et un chou. Comme son bateau est petit, il ne peut prendre qu’un seul passager à la fois. Il fait traverser la chèvre en premier pour que le loup ne la mange pas. Lui restent le loup et le chou à acheminer. Oui, mais s’il amène le loup et qu’il laisse celui-ci avec la chèvre, que va-t-il se passer ? La faim du loup est-elle un mythe ? Et si le passeur choisit d’apporter le chou, est-ce que la chèvre ne va pas le brouter ? Aïe, aïe, aïe, c’est compliqué cette affaire-là !

Avec Corentin, les personnages de l’histoire sont transposés en ogre, loup, petite fille et chou à la crème. Un choix logique en somme quand on connaît l’univers déluré du sieur Corentin. Rassurez les petits, la fin s’annonce heureuse, enfin peut-être pas pour tout le monde… Bref, advienne que « Pourrat » !

Fiches d’activités à télécharger sur ecoledesmax.com

Pions pour résoudre l'énigme
Des pions pour réfléchir à la solution (c)BREADCRUMB