Le diable se cache dans les détails

Mégapole_arrivéeLa Mégalopole place d’emblée l’enfant face à une énigme pour ouvrir le livre : il ne peut pas tourner les pages comme d’habitude et pas non plus les déplier comme un livre-accordéon classique. Tiens, tiens, c’est bizarre ce truc-là…

Ensuite, on a le souffle coupé par l’ampleur de la fresque verticale que constitue ce livre-objet extensible. Grand ouvert, l’album mesure plus de 3 mètres ! A quatre pattes pour lire l’histoire, adultes et enfants se régalent pour déchiffrer ce cherche et trouve géant. Le diable se cache dans les détails et on adore ça.

Au passage, on s’immerge dans la vie d’une municipalité où chacun, du maire aux conseillers municipaux et aux agents de la ville, s’affaire à célébrer la venue d’un illustre visiteur tombé de l’espace.

Mégapole_jardin_chinois

 

Quartier d’Amsterdam, jardin chinois, jardin exotique, ciel et enfer, tout un monde urbain et exquis se déroule devant nos yeux conquis. On ne demande qu’à suivre l’extra-terrestre et sa sirène dulcinée, protagonistes d’une aventure fantaisiste et poétique. Cléa Dieudonné a réalisé la prouesse artistique de donner une vie  vertigineuse et harmonieuse aux différentes strates de la ville.

Le livre en lui-même pourrait presque se transformer en lé de papier peint pour décorer la chambre de l’enfant.

La Mégalopole
Cléa Dieudonné
L’agrume, 2015

Activité

Planche d'illustration de la mégalopolePlanche d'illustration 2 La Mégalopole

  • Clique sur les images, imprime-les et amuse-toi en équipe à les retrouver dans le livre (comme dans le jeu du Lynx). Si tu imprimes les planches en double, tu peux aussi te fabriquer un jeu de memory.
  • Cherche et trouve le diable qui prend son bain.

Points et pointillés, typo et graphisme, en veux-tu, en voilà

Tout d’abord, nous allons commencer par un petit pictionary pour découvrir le personnage principal de l’album :

Dessine un smiley. Sur la tête, pose-lui un trait debout. Bien, voilà, tu as dessiné Point d’exclamation.

Point_d'exclamation

Figure-toi que Point d’exclamation a un problème de taille : au milieu de tous les autres points, charmants petits pois blancs, il dépasse ! Et ça le rend zinzin, Point d’exclamation. Il voudrait tellement ressembler aux autres points. Alors que là, … point du tout !

Point d’exclamation en arrive même à envisager une solution radicale. Jusqu’à ce qu’il rencontre Point d’interrogation. Ce dernier se révèle un tantinet embêtant. C’est que Point d’interrogation pose beaucoup trop de questions au goût de Point d’exclamation. Il va falloir mettre les points sur les i à cet importun !

Cet album illustré par Tom Lichtenheld souligne la richesse de la différence ! Humour et typographie forment un cocktail redoutablement poétique et efficace. A mettre illico presto dans la bibliothèque des enfants de 5 et 6 ans. On peut aussi l’apporter au maître ou à la maîtresse.

Nombre de points : 10/10 🙂 !

 

 

Activité

Construire un jeu de memory à partir des illustrations de Tom Lichtenheld

Planche d'images pour memory

En savoir plus 

Jeux de (dé)construction

couverture de l'album Gros CornichonGros Cornichon, espèce de monstre cornu,  veut te manger tout cru. Oui mais voilà, nous ne sommes pas d’accord, pas d’accord du tout. Alors Edouard Manceau a pensé à la parade : il suffit de jouer à Loup, y-es-tu ? M’entends-tu ? Que fais-tu ?

Mais à l’envers… Que se passe-t-il si tu chatouilles les cornes de Gros Cornichon ? Continue ton attaque de guili : sous les bras, les pieds, sur le bidon, sur toutes les parties du visage et même les dents…

Incorporant couleurs, formes, schéma corporel, histoire en boucle, Edouard Manceau construit à l’envi un rituel rassurant pour chasser le monstre qui sommeille en l’enfant.

Alors oui, on pense à Va-t-en grand Monstre vert dont Manceau a certainement connaissance. Mais c’est bien le propre des grands artistes de reprendre les œuvres des prédécesseurs pour les passer à la moulinette de leur talent. Et du talent, il en a Edouard Manceau, incontestablement, EFFROYABLEMENT !

=> Gros cornichon/ Edouard Manceau.-Seuil jeunesse, 2014

thANousJouer_ok-140x116Pour s’amuser à construire et déconstruire, un petit bonhomme ou une petite minette de 2, 3 ans pourra explorer :

  • Loup d’Olivier Douzou aux éditions du Rouergue
  • Va-t-en Grand monstre vert d’Ed Emberley chez Kaléidoscope
  • A nous de jouer de  Pat Hutchins chez Kaléidoscope aussi
  • Le jeu Facemaker sur belouga.com complète idéalement la thématique.

Pour les plus grands dès 5 ans, Popville chez Hélium est le top de la construction : une ville prend vie en relief page après page sous la houlette de 2 maîtres d’œuvre magistraux, Annouck Boisrobert et Louis Rigaud. Bon alors on joue ?

http://www.owlkidsbooks.com/Portals/0/docs/windblown-activity.pdf