Archives de catégorie : Tout public

Serge Bloch, dessinateur en français langue vivante 2

La renommée du papa dessinateur de Max et Lili, Sam-Sam, Moi, j’attends et L’Ennemi a depuis longtemps dépassé les frontières.

Et c’est en additionnant ses talents d’illustrateur, d’auteur et de polyglotte qu’il a réalisé une série d’histoires bilingues anglais-français pour révéler le sel des expressions anglaises et la richesse des deux langues.

Thème : Ecole

Des papillons dans l’estomac, comme L’école de Léon, raconte le premier jour d’école d’un petit garçon.

Et ça commence plutôt mal pour le petit héros. Figurez-vous qu’ il s’est levé du pied gauche ! Ou comme diraient les Anglais, il s’est levé du mauvais côté du lit !(to get up on the wrong side of the bed).

Heureusement, c’est bien connu, les premières fois, nous sommes tous dans le même bateau

Dans Blanc comme neige, ce même petit garçon attend impatiemment le Père Noël. Il est inquiet : et si le Père Noël restait coincé au Pôle Nord à cause du mauvais temps ?

Version

Chaque membre de la famille y va de sa version. Pour le grand-père, tout le monde sait que le Père Noël ratera les fêtes… quand les poules auront des dents ! C’est-à-dire quand les cochons voleront ! (when pigs fly!)

Et si le Père Noël restait coincé au Pôle Nord ? (c)Circonflexe. In : Blanc comme neige
Option Français langue vivante 2

Petite précision : Serge Bloch a illustré les expressions anglaises car sa série a d’abord été publiée par un éditeur américain. Chaque expression est illustrée par des collages humoristiques mêlant dessins à la plume et photos.

Petite leçon pratique

Ceux qui ont pris le métro à Londres ont dû remarquer le nom de la carte Navigo londonienne : la Oyster card (littéralement Carte huître). Un peu spécial comme nom pour un francophone !

Eh bien tout s’éclaire quand on connaît l’expression idiomatique et son équivalent en français : The world is your oyster (Le monde t’appartient). Voici la vision de Serge Bloch :

Quand tu lis, le monde t’appartient (c)Circonflexe. In : Des papillons dans l’estomac
Révision du vocabulaire

L’éditeur a ajouté un tableau sur la page de garde finale qui répertorie les expressions dans les deux langues. Comme ça, on fait d’une pierre deux coups : le plaisir d’une histoire en images et un apprentissage des langues utile à tous, y compris les adolescents et les adultes.

En plus, j’ai interrogé le Grand Manitou Internet et regardez un peu ce que j’ai trouvé :

Il y a de la réserve !

Avec de tels albums, nos enfants vont tous être ‘top banana’ (champions) !

Bonus

On peut télécharger des extraits sur le site des éditions Circonflexe.

Des papillons dans l’estomac.
Blanc comme neige.
Serge Bloch
Collection Aux couleurs du monde. Les expressions anglaises
Circonflexe, 2016
Activités

=>Fabrique un petit bonnet en laine comme celui du héros, avec de la laine rouge. Tu peux aussi réaliser des bonshommes de neige à partir de chaussettes.

=>Les maternelles petite section pourront télécharger les activités proposées par Ma Tchou team autour de l’album L’école de Léon.

=>Atelier Arts plastiques : choisis une expression de la langue française et illustre-la « au pied de la lettre ».

 

Bye-bye, Babette

Babette Cole, l’auteure-illustratrice de Princesse Finemouche, du Problème avec ma mère, de Comment on fait les bébés !, de Docteur Dog, vient de ranger définitivement son atelier d’aquarelliste. Son esprit farfelu, naturaliste et anti-tabou s’est éteint à l’âge de 67 ans.

L’art de la dérision

Babette Cole, c’était un peu l’école de la vie. Avec l’humour britannique et la dérision en plus. Tous les sujets étaient abordés frontalement, sans fausse pudeur, avec bonne humeur.

Comment on fait les bébés !c)Seuil, 1993

Qu’elle prenne les parents pour des benêts en leur faisant suivre une leçon d’éducation sexuelle dans Comment on fait les bébés !, qu’elle donne une leçon de santé publique avec Docteur Dog, docteur de famille de race canine surmené, évoque les difficultés entre les générations ou aborde le problème du désamour parental (Le dé-mariage), Babette Cole faisait mouche quasiment à chaque fois.

Animal addict

Son univers loufoque devait aussi beaucoup aux animaux qui envahissaient les pages de ses albums et sa vie (elle vivait dans une ferme dédiée aux chevaux dans le Devonshire, une région pluvieuse de l’ouest de l’Angleterre).

Un succès planétaire

A une époque sans réseaux sociaux, sans ligne Internet, sans stratégie marketing insolente, la complicité de Babette avec les enfants  a été largement reconnue à travers le monde entier. Dame Babette aurait parfaitement pu figurer dans Le Guiness des records ! Comment on fait les bébés (Mummy laid an egg) a été vendu en 72 langues à 2 millions cinq cent mille exemplaires ! Quand on sait qu’aujourd’hui un album jeunesse ne se vend qu’à quelques milliers d’exemplaires…

RIP Babette. Tu vas nous manquer.

Cahier d’activités

Autour de J’ai un problème avec ma mère chez Gallimard

Continuer la lecture de Bye-bye, Babette