Category Archives: 8 ans

Le renouveau de l’art flamand

couverture du livre Le Chien que Nino n'avait pasLorsque je suis tombée sur le titre Le Chien que Nino n’avait pas, je n’ai pas eu envie de le feuilleter : trop sombre, trop nordique, trop rétro?

Pas du tout le genre d’ouvrages que publie d’habitude Didier jeunesse.

Et puis bon, je l’avais en main, et je savais qu’il avait reçu le Prix Sorcières, grand prix littéraire décerné chaque année par une assemblée très, très sage de libraires et bibliothécaires jeunesse.

Bref, les mains liées et l’esprit bridé, j’ai commencé à le feuilleter. Et c’est là que j’ai compris, comme disent mes 2 adolescents, que j’étais « devant du lourd ». Traduisez : c’est de toute beauté. 

L’illustrateur belge Anton Van Hertbruggen est tout simplement prodigieux. Armé de ses pinceaux et de son scanner, il brosse le monde imaginaire d’un petit garçon solitaire et aventurier, vivant dans une forêt du Nord de l’Europe avec sa maman et son chien invisible.

Peuplée des émotions du petit garçon, la forêt est habitée par l’esprit des Indiens d’Amérique, par les flamands roses du Nord de l’Afrique et autres animaux sauvages de tout bord.

Ces animaux accompagnent les jeux du petit intrépide en osmose avec la nature.

Parce que la nature sait réparer les douleurs de l’âme des enfants. Parce que l’imaginaire est un allié sûr pour bien grandir malgré les difficultés. Parce que la palette d’un peintre nous offre à tous, grands et petits, une fenêtre vers l’harmonie.

Le_Chien_que-Nino_n'avait_pas

Anton Van Hertbruggen n’a que 22 ans. Le Chien que Nino n’avait pas, paru en Hollande en 2013 est son premier ouvrage.

On a hâte de voir la suite…

Activité

Une évidence : fabriquer une cabane dans le jardin ou la forêt. Avec des vraies branches, de vieux tapis et une dînette, pas une cabane achetée en magasin !

Jeu de piste à Volubilis

couverture-volubilisUne petite fille n’aime pas sa maison qu’elle trouve trop différente de celle des autres.

Son papa lui parle alors du secret de la maison. Débute ainsi un fabuleux jeu de piste qui nous entraîne à la découverte de chacune des pièces de cette magnifique maison moderne d’architecte.

Tout commence lorsque la fillette tombe par hasard sur une clé portant l’inscription « Villa Volubilis » accompagnée d’une lettre. Sur la lettre, un texte très bref :

En 10 indices, Volubilis se fait jeu de piste. Pour découvrir le premier, regarde bien la clé.

Cet album est une ode à l’architecture, au design, au savoir et à l’art en général. La fillette, petite Alice au pays des merveilles artistiques, est une ambassadrice émouvante. Sportive, astucieuse et déterminée, Alice nous conduit au gré des indices vers le bien-être que peut procurer une demeure harmonieuse et emplie de beaux objets. Les jeunes lecteurs vont croiser l’esprit des plus grands maîtres tels Miró, Calder, Mondrian, Le Corbusier…

Objets, dispositifs et pièces de la maison, tout est en place pour un jeu subtil et envoûtant, avec une très jolie récompense à la fin.

Jeu de piste à Volubilis est le tout premier des albums de Max Ducos publié aux éditions Sarbacane. Issu des Arts Déco de Paris, Max a souhaité rendre hommage à son papa architecte dans ce premier opus. Un cadeau filial qu’on est plus que ravis de partager…

Activité

Trouve le mot secret (fiche Pdf)

Clique sur la réponse :

scrabblereponse

Les ombres chinoises du Petit Chaperon rouge

Clémentine Sourdais a commis chez Hélium un album découpé sur la version fidèle de Charles Perrault. On peut le positionner sur une table et avec une lampe de poche, projeter les images sur un mur blanc pour une séance de théâtre d’ombres pas tout à fait improviséeLPCR_couverture.

Par association d’idées, j’ai repensé à la superbe version chinoise de ce conte, Lon Po Po d’Ed Young, parue en 1995 au Père Castor Flammarion et réeditée chez Mijade en 2011, malheureusement épuisée. Avec de la chance, et grâce aux missions de conservation assurées par les bibliothèques/médiathèques, on doit pouvoir l’emprunter. Peut-être la commander chez le libraire québécois Renaud Bray.

  • Activité

LonPoPoLes enfants pourront alors s’amuser à rechercher les différences entre le conte occidental et la version asiatique de toute beauté dans un registre d’illustration totalement différent.