Archives de catégorie : 6 ans

T’es beau, t’es fort, t’es musclé

couve T'es beau BD Quand j’étais petite, je croyais que le petit ours Cajoline se trouvait dans le flacon d’adoucissant. Quand j’étais petite, je savais qu’il y avait un cadeau dans le baril de lessive Bonux. Mais, quand j’étais petite, maman, qui était grande et raisonnable, n’en achetait jamais. En revanche, à mon grand dépit, elle achetait bien les bouteilles de détergent M. Propre. Et ça me faisait une belle jambe, à moi ! Car M. Propre, le géant beau, fort, musclé avec son anneau à l’oreille gauche, ce n’était jamais qu’une vulgaire étiquette de papier. Une étiquette et pas une figurine, un magnet, un gadget. Bref rien, nada, niente, nobody…

Qui eût cru alors que je le rencontrerais à nouveau bien plus tard, les bras croisés sur une couverture de livre, tel un génie moderne ? Converti en superhéros d’une pauvre petite vieille tout abandonnée, toute triste, toute malchanceuse qu’on appelle fort justement la Mère Misère ?

Et oui, c’est la Mère Misère qui a perdu sa joie. A force de malchance et de rencontres répétées avec des garnements de type korrigans, la pauvre vieille appelle à tort et à travers, et surtout à tort, la Mort, personnage, comme on le sait, fort implacable avec sa faux. Mais c’est sans compter sur l’astuce de la Mère Misère et sur la puissance de M. Propre…

T’es beau, t’es fort, t’es musclé : un conte classique de la Mère Misère revisité par le talent de conteur de Jérôme Aubineau, illustré par Charles Dutertre sur une musique de Basile Gahon. Collection taille M. Épuisé chez benjamins media, il peut être acquis auprès de l’auteur.

Bonus

Les arrangements sonores sont superbes et de nombreux extraits sont à découvrir sur leur site benjamins-media.org.

  • Jeu d’observation  : le festin dans le jardin de la Mère Misère (cliquer pour agrandir l’image)

T'es beau DP 38-39 BD
Cherche et trouve :

  • une brochette de poissons en pleine forme
  • un lutin qui joue au tennis en tirant la langue
  • le buste d’un animal avec des bois sur la tête. Comment s’appelle cet animal ?
  • un chapeau à plume
  • les différences entre les 2 mémés verdâtres. Pourquoi sont-elles vertes ?

Compte les oiseaux (4), les moustachus (2), les cuisiniers (2)

  • Extrait sonore :

Domino d’Adèle

Pour fabriquer mon propre jeu de dominos, j’ai découpé 28 rectangles de 3 cm sur 6cm et les ai alignés comme la disposition indiquée ci-dessous : jeu_de_dominos On peut également acheter des dominos vierges sur toutpourlejeu.com. Ensuite, j’ai photocopié les illustrations qui m’intéressaient pour les imprimer sur des planches de papier autocollant. J’ai choisi d’utiliser L’album d’Adèle de Claude Ponti car j’ai pu établir une correspondance chiffrée entre certaines illustrations et les points des dominos. Voici ma composition :

  1. La pomme-fenêtre-lune
  2. La poupée et l’ours qui se font un bisou
  3. Les poussins dans leur bulle
  4. 4 poussins et leur tube de gouache
  5. Le rat et son gant aux doigts tendus vers la gauche
  6. L’agent de police à 6 bras

Et c’est parti pour des heures de parties effrénées ! Le premier qui n’a plus de domino a gagné !

Emily Gravett, surdouée du pinceau

Catalogue_2011_final 2:Mise en page 1

Emily Gravett, c’est mon illustratrice chouchou.

Emily développe un bestiaire formidablement étendu. Souris, suricates, lapins, dragons, loups, canards, ours se bousculent dans ses albums tout en humour et tendresse. Ses livres d’images sont taillés dans un esprit très scrapbooking. Le clin d’œil au livre documentaire est quasiment constant.

Elle truffe ses ouvrages de références à l’univers des livres et des bibliothèques (en anglais library).

D’ailleurs, on sent chez Emily la baroudeuse qui prépare d’abord ses voyages à la médiathèque du quartier. Et ses albums pullulent de bonus, autant de merveilles graphiques qui se jouent littéralement des livres.

A chaque fois, elle met en scène un animal différent. Ainsi Chers maman et papa présente Sunny le suricate. Lassé de sa famille nombreuse, Sunny décide de faire le tour du monde. Mais en bon fils aimant, il envoie à tour de bras des cartes postales hilarantes. Continuer la lecture de Emily Gravett, surdouée du pinceau