Tous les articles par Véronique Van der Meij

Les maîtres du jeu

Certains albums sont des parcours de jeux fantastiques en eux-mêmes. Les plus grands illustrateurs multiplient les clins d’œil intelligents et ludiques. L’alliance entre le texte et l’image repose sur la sagacité du jeune lecteur.

Philippe Corentin dans L’Ogre, le loup, la petite fille et le gâteau revisite l’énigme très célèbre du loup, de la chèvre et du chou. Un passeur sur son bateau doit faire traverser la rivière à un loup, une chèvre et un chou, mais il ne peut transporter qu’un passager à la fois sous peine de chavirer. Il va falloir faire plus d’un voyage. Oui mais voilà, comment empêcher le loup de manger la chèvre pendant que le fermier va chercher le chou sur l’autre rive ? Evidemment, avec Corentin, le chou devient pâte à chou et crème pâtissière, la chèvre est une petite fille espiègle, le loup est un ogre. Dans Plouf, il s’agit de sortir d’un puits et là aussi, la machine à méninges doit se mettre en branle…

Continuer la lecture de Les maîtres du jeu

Mo Willems, le ‘héraut’ des petits

Le doudou de Trixie est oublié au lavomatic. Une aventure pleine de suspense pour les tout-petits et leurs parents de Mo Willems

Mo Willems sait à merveille et avec beaucoup d’humour se faire le porte-parole des petits de maternelle.

Si ses livres touchent souvent les plus petits, les fiches d’activités intéressent particulièrement les enfants de 4 et 5 ans.

Le pigeon trouve un hot-dogFiche pour compter les cookies  (série du Pigeon) sur picturebookparty.co.uk (onglet Activity sheets =>Fiche pdf The Duckling gets a cookie). On peut se procurer en français Le pigeon trouve un hot-dog ! chez Kaléidoscope qui met en scène les mêmes personnages.

Fiche pour dessiner le pigeon sur le site de l’auteur.

Emily Gravett, surdouée du pinceau

Catalogue_2011_final 2:Mise en page 1

Emily Gravett, c’est mon illustratrice chouchou.

Emily développe un bestiaire formidablement étendu. Souris, suricates, lapins, dragons, loups, canards, ours se bousculent dans ses albums tout en humour et tendresse. Ses livres d’images sont taillés dans un esprit très scrapbooking. Le clin d’œil au livre documentaire est quasiment constant.

Elle truffe ses ouvrages de références à l’univers des livres et des bibliothèques (en anglais library).

D’ailleurs, on sent chez Emily la baroudeuse qui prépare d’abord ses voyages à la médiathèque du quartier. Et ses albums pullulent de bonus, autant de merveilles graphiques qui se jouent littéralement des livres.

A chaque fois, elle met en scène un animal différent. Ainsi Chers maman et papa présente Sunny le suricate. Lassé de sa famille nombreuse, Sunny décide de faire le tour du monde. Mais en bon fils aimant, il envoie à tour de bras des cartes postales hilarantes. Continuer la lecture de Emily Gravett, surdouée du pinceau